Société › Actualité

Journée ville morte à Beni

Les habitants de Beni protestent contre l'insécurité. Image d'archives.

La société civile de Beni (Nord-Kivu) a appelé à une journée ville morte ce lundi 15 janvier 2018 pour protester contre l’insécurité.

A Beni, ce lundi 15 janvier est déclaré journée ville morte. C’est une initiative de la société civile qui proteste contre l’insécurité que vivent les habitants de cette partie de la République Démocratique du Congo. Le jeudi 11 janvier 2018, plusieurs personnes ont été enlevées par des présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) dans le territoire de Beni. Il s’agissait d’un double kidnapping. L’un a eu lieu sur la route Beni-Kasindi où des passagers à bord des véhicules dont le directeur d’une station de radio et télévision émettant à Beni.  L’autre à Mayangose dans le Parc National des Virunga où des cultivateurs ont été emmenés à des destinations inconnues.

Le journaliste Jadot Kasereka Mangwengwe de la Radiotélévision Graben Beni (RTGB) est l’une des victimes de ces personnes enlevées. Notons que cette journée ville morte s’ajoute à aux journées sans informations observées depuis samedi dernier par les radios de Beni et de Butembo. D’un autre côté, les opérations dites de grande envergure sont menées depuis samedi par les FARDC contre les groupes armés qui sèment la terreur dans les territoires de Beni et de Lubero.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut