Société › Actualité

Journée mondiale des réfugiés : plus de deux millions devront être réinstallés en 2023 (HCR)

ONU
Le camp des réfugiées
L’Organisation des Nations unies (ONU), a lors de la célébration de la journée mondiale des refugiés, indique que plus de deux millions de réfugiés ne pouvant rentrer chez eux ni rester dans leur pays d’accueil en raison de l’insécurité ou faute de place, auront besoin d’être transférés dans des pays tiers en 2023.

 

Ce nombre des  réfugiés, représente un bond de 36% par rapport aux besoins de cette année, évalués à 1,47 million de personnes, a indiqué une porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), Shabia Mantoo, lors de la présentation de ces statistiques.

Cette hausse est notamment attribuée « aux conséquences humanitaires de la pandémie et à l’émergence de nouvelles situations de déplacement au cours de l’année écoulée », a-t-elle dit.

A en croire les responsables du  HCR, la « réinstallation » consiste à transférer des réfugiés d’un pays d’asile à un autre État qui a accepté de les admettre et de leur accorder à terme une résidence permanente.

Pour la septième année consécutive, les réfugiés syriens (environ 777.800 réfugiés dans le besoin d’être réinstallés) figurent parmi ceux dont les besoins en matière de réinstallation sont les plus élevés, suivis des réfugiés originaires de l’Afghanistan (274.000), de la République démocratique du Congo (190.400), du Soudan du Sud (117.600) et de la Birmanie (plus de 114.000). Une grande partie de ceux originaires de Birmanie sont issus de la minorité musulmane des Rohingyas et sont apatrides.

Notons que, la procédure de réinstallation offre une protection et une solution durable à des dizaines de milliers de réfugiés chaque année. Mais les places offertes par les pays sont rares et leur nombre largement insuffisant.

Signalons qu’en 2020, les fermetures de frontières et les restrictions de voyage dues à la pandémie de Covid-19, ont nécessité dans de nombreux cas une suspension temporaire des mouvements vers les pays de réinstallation, faisant chuter la réinstallation des réfugiés à son niveau le plus bas, avec seulement 22.800 départs cette année-là.

Le nombre de réfugiés réinstallés a doublé l’an dernier, à 39.266 personnes. Mais les solutions trouvées sont largement inférieures aux besoins, évalués l’an dernier à plus de 1,44 million de places.

Pour rappel, seuls quelques États participent au programme de réinstallation du HCR. Les principaux pays de réinstallation dans le monde sont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie et les pays nordiques.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut