Politique › Sécurité

Ituri : violents affrontements entre FARDC et des hommes armés ont fait plus de 5 morts à Djugu

FARDC

Les FARDC se sont affrontées ce  mardi 22 janvier 2019 dans la matinée à un groupe d’assaillants à Bahema Nord dans le territoire de Djugu en Ituri.

Cinq militaires ont été tués et six autres blessés par balles, selon la société civile locale. L’armée confirme ces affrontements, sans donner le bilan. Les activités sont paralysées à Largu-centre à la suite de cette attaque.

Les habitants ont été réveillés vers 2 heures du matin par de tirs nourris de fusils à Largu-centre, rapportent la même source. Selon elles, ce sont des assaillants qui ont attaqué le camp des FARDC.

Les combats ont duré jusque 6h. En sortant de leurs maisons, certains habitants disent avoir observé des corps des militaires qui gisaient au sol. D’autres qui étaient blessés étaient en train d’être acheminés à l’hôpital de Drodro, un village proche.

Jean Bosco Lalo président de la société civile de l’Ituri, confirme qu’au moins cinq militaires ont été tués : « Il y a plus de cinq morts confirmés, plusieurs militaires blessés ». La même source signale que  les assaillants ont amené beaucoup d’armements, ils ont pillé le dépôt d’armes et tout emporté ».

Le lieutenant Jules Ngongo porte-parole des FARDC en Ituri, dément les allégations de pillage d’armes dans le dépôt de l’armée sur place. « Les opérations sont en cours. Il est difficile d’établir un bilan tout de suite. Le dépôt d’armements est intact. Il n’y a rien que les miliciens ont emporté », a affirmé l’officier. Une équipe de protection de l’armée est à la poursuite des assaillants, a-t-il précisé.



Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut