International › ACP

Ituri : condamnation de l’arrangement entre la CODECO et certains éleveurs pour la restitution de leurs vaches

Un ouvrier agricole congolais apporte de l'eau à un élevage bovin appartenant au groupe minier Bazzano, dans une ferme agro-industrielle à proximité de Likasi, troisième ville de la province minière du Katanga, située à 120 km à l'ouest de la capitale provinciale Lubumbashi, en République démocratique du Congo, le 26 février 2015. - A Congolese farm worker is bringing water to a cattle owned by the mining group Bazzano in an agribusiness farm near Likasi, third largest city in the mining province of Katanga, located 120 km west of the provincial capital Lubumbashi,in the Democratic Republic of Congo, on February 26, 2015.

Le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, a dénoncé lundi l’arrangement entre certains éleveurs et les miliciens de la CODECO ayant  abouti à la restitution par ces derniers d’une partie de vaches pillées moyennant une caution de 20.000 dollars américains, grâce à la médiation d’un militaire des FARDC.

« Nous interpellons  tous les éléments de forces armées engagés dans les opérations Zaruba Il Ya Ituri, il y a de consignes particulières  selon lesauelles il n’y a pas cohabitation ni collaboration avec les hommes qui  se  sont rebellés contre la République.

Après que ces renégats ont volé les vaches de la paisible population il était nullement question pour les forces armées mais également pour cette population victime d’aller faire un engagement avec ces assaillants !parce que la protection de la population et  de ses biens est notre devoir ! Il est hors de question pour une population qui est victime, qui a perdu ses biens, pillées d’aller coopérer avec les pilleurs pour que cette milice puisse restituer ses biens ! C’est hors de question et inacceptable. », a-t-il martelé.

Par ailleurs, Jules Ngongo a invité  les éleveurs victimes de pillages de leurs bêtes de s’adresser à leur armée afin que celle-ci puisse aller chercher les vaches volées par ces bandits armés pour les restituer aux propriétaires sans aucune condition ou forme de procédure comme déjà fait dans la localité de Masumbuko, Jiba, en chefferie des Walendu-Bindi.

Il a au nom du commandant secteur qualifié le fameux arrangement de contre nature entre les éleveurs et  la CODECO ajoutant que le militaire qui a joué la « médiatique » répondra de son acte devant le son juge naturel pour violation de consignes selon le code pénal militaire.

Au nom du commandant secteur opérationnel, le général Robert Yav  a  demandé à la population de continuer à faire confiance et à collaborer étroitement avec les forces loyalistes qui ont mandat exclusif de protéger la population, ses biens et l’intégrité du territoire national et de l’autre appelé la milice CODECO à respecter les engagements pris avec la délégation dépêchée par le président de la République, chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la fin des hostilités et les exactions sur la population.

Source: ACP



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut