Politique › Sécurité

Insécurité à Beni : une marche des élèves dispersée à coup de gaz lacrymogènes

La marche des élèves à Beni

La police a fait l’usage de gaz lacrymogènes ce mardi 9 octobre,  pour disperser une marche pacifique organisé par les élèves, pour réclamer la paix au Nord-Kivu.

Ces derniers avaient improvisé une marche, pour exprimer leur colère et dénoncer l’insécurité qui prévaut dans la ville et territoire de Beni. Ils ont marché sur le boulevard Nyamwisi, scandant des chansons hostiles au pouvoir, munis de calicots et banderoles sur lesquels on pouvait lire « la ville de Beni a besoin de la paix, sécurisez nos écoles ».

Leur point d’orgue a été la mairie, où ils y ont procédé au jet des pierres et branches d’arbres, afin de bloquer la circulation.

Sur place, des drapeaux de partis politiques toute tendance confondue, ont été arrachés dans leurs passages, y compris les affiches de l’équipe de riposte contre Ebola.

Une attitude qui a poussé les éléments de la police à user des gaz lacrymogènes, afin de déloger ces élèves venus nombreux, envahir l’hôtel de ville, pour réclamer la paix et la sécurisation des écoles de la commune de Ruwenzori.

La situation est restée tendue pendant plus de deux heures, causant la suspension des activités à partir du grand marché central de Beni kilokwa, jusqu’à la mairie et paralysant les activités scolaires.

Aucun dégât matériel ou humain n’a été enregistré, sauf plusieurs casses visibles.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut