Société › Actualité

Des inquiétudes sur la suspension des travaux sur le site où avait été tué Lumumba

Radio okapi.

Ce site est situé au village Shilatembo à une cinquantaine de kilomètres de Lubumbashi sur l’axe routier Lubumbashi- Likasi.

Les membres de l’ASBL « Lumumbistes », qui défendent l’héritage idéologique de Patrice-Emery Lumumba, s’inquiètent de la suspension des travaux qui s’effectuaient sur le site où avait été tué le héros de l’indépendance de la RDC. Ce site est situé au village Shilatembo à une cinquantaine de kilomètres de Lubumbashi sur l’axe routier Lubumbashi- Likasi.

Le commissaire général chargé de la culture et du tourisme pour la province du Haut Katanga, Serge Khonde, affirme que les travaux ne se sont pas arrêtés.

« Présentement, les travaux ont évolué. Le gouvernement provincial a un budget et nous travaillons par étapes c’est-à-dire qu’a un niveau il y a un décaissement qui sort et on attend pour l’autre niveau que le budget soit voté à l’assemblée provinciale. Nous continuons avec les travaux. On ne peut pas terminer tous les chantiers sur base d’un seul édit budgétaire », explique Serge Khonde.

Il révèle en outre que le gouvernement provincial a déjà commandé les bustes de Lumumba et de grands personnages qui ont marqué l’histoire de la RDC, de l’Afrique et du monde qui seront placés sur ce site touristique.

« On a commandé les bustes qui vont venir de l’étranger parce que nous n’avons de fours appropriés ici [Lubumbashi] localement. Ces bustes sont presque finis. Ils seront livrés très bientôt et dès qu’on aura placé ces bustes nous allons continuer avec les travaux de finissage. Voilà pourquoi vous remarquez ce petit retard jusqu’à ce moment », note Serge Khonde.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut