L’info en continu

    • vendredi 28 septembre
    • RDC : Kimbuta prend acte du meeting prévu par l’opposition le 29 septembre

      journaldekinshasa.com - 10h11

      André Kimbuta, gouverneur de Kinshasa, a pris acte de l’organisation par plusieurs partis de l’opposition d’un meeting le samedi 29 septembre. « Je prends acte de la tenue de votre activité à cette date de 10 heures à 15 heures, sur l’espace compris entre le boulevard Triomphal et l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu », a répondu Kimbuta au courrier lui adressé par le MLC, l’Ecidé, le CNB, l’UNC, l’UDPS, FCR et GR. Ce meeting a pour objectif, selon ses organisateurs, d’exiger des élections inclusives et le retrait de la machine à voter. « L’opposition politique, qui milite toujours pour le respect de la constitution et la mise en œuvre effective de toutes les mesures de décrispation prévues dans l’accord de la Saint Sylvestre, tient à l’organisation des élections crédibles, inclusives et apaisées le 23 décembre 2018, selon le calendrier de la CENI… Outre ce meeting, l’opposition prévoit également, l’organisation des matinées politiques par chaque parti et chaque regroupement politique, à travers le pays.

    • RDC : Début de la formation des témoins électoraux ce vendredi à l’UDPS

      journaldekinshasa.com - 10h08

      Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo présidera, ce vendredi 28 septembre, la cérémonie d’ouverture de la session de formation des témoins électoraux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) à 15 heures, au siège du parti, dans la commune de Limete.  Les candidats aux législatives nationales et provinciale, les membres des comités fédéraux et sectionnaires présents à Kinshasa sont également attendus à cette séance. Jacquemain Shabani, président de la Commission électorale permanente de l’UDPS, a dit que son parti compte déployer au moins trois témoins par bureau de vote à travers le pays.  L’UDPS a aligné 380 candidats à la députation nationale et 428 à la députation provinciale. Lors de la réunion mardi dernier entre la Commission électorale nationale indépendante et les acteurs politiques, le président de la CENI, Corneille Nangaa, avait sensibilisé les candidats sur l’importance de l’accréditation des témoins et observateurs pour « garantir la crédibilité » des élections.

    • jeudi 27 septembre
    • Sit-in Lucha pour exiger la paix à Beni et la démission de la défense : 25 activistes interpellés

      journaldekinshasa.com - 15h01

      25 militants du mouvement citoyen Lucha (Lutte pour le changement) ont été interpellés ce  jeudi 27 septembre par la police devant l’hôtel du gouvernement au niveau de la Place Royale dans la Commune de la Gombe, d’après le président de Association pour l’accès à la justice (Acaj). Selon Me Georges Kapiamba, ces 25 militants ont été conduits à l’Inspection provinciale de la police de Kinshasa, située sur l’avenue 24 novembre à côté de l’institut supérieur du commerce (ISC). Pour rappel, ces militants avaient projeté depuis mercredi un sit-in  pour exiger le retour immédiat de la paix à Beni et la démission du ministre de la défense. Après le massacre samedi d’une vingtaine de personnes à Beni au Nord-Kivu dans l’Est de la RDC par les Adf, les manifestations s’enchaînent les unes après les autres.

    • RDC : Au moins 16 civils enlevés à Oicha par des présumés combattants ADF

      journaldekinshasa.com - 13h44

      Au moins 16 civils parmi lesquels un nourrisson ont été enlevées lundi dernier par les présumés combattants ADF au cours d’une attaque dans la cité d’Oicha, une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Beni (Nord-Kivu), a annoncé le gouverneur Julien Paluku.L’attaque avait ciblé le quartier Bakaiko, dans l’est d’Oicha. « Il y a plus de 16 personnes qui ont été enlevées à Oicha parmi lesquelles un bébé de quatre mois. J’ai partagé cette information avec le chef d’état-major des FARDC qui est dans la région, pour planifier de nouveau les opérations contre ces rebelles », a déclaré mercredi Julien Paluku lors d’une visite à Oicha. Une position de l’armée était également incendiée par les combattants lors de l’attaque. Le chef d’état-major général de l’armée, le général Mbala arrivé en début de semaine dans la région, a tenu des réunions notamment avec les services de sécurité à Beni, après une attaque des présumés ADF qui a causé une vingtaine de morts dans la ville.

    • RDC : Une vingtaine de militants de Lucha interpellés et une journaliste brutalisée par la police

      journaldekinshasa.com - 13h41

      A Kinshasa, la Police a arrêté ce jeudi 27 septembre 2018 une vingtaine de militants du mouvement citoyen Lucha, lors d’une manifestation publique contre tueries des civils à Beni (Nord-Kivu). C’était devant l’hôtel du gouvernement sur le boulevard du 30 juin. La manifestation consistait aussi ) exiger la démission du ministre de la défense.   Dans la foulée, une journaliste d’ACTUALITE.CD confondue aux militants a été brièvement interpellée et brutalisée par la police avant d’être relâchée. Au moins 24 personnes ont été tuées samedi dernier par des présumés combattants ADF.

    • Kinshasa : Les professeurs de l’UPN projettent une nouvelle grève

      journaldekinshasa.com - 13h10

      Les professeurs de l’Université Pédagogique Nationale (UPN) ont menacé, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire mercredi, d’aller en grève dès le lundi 1 octobre au cas où le gouvernement n’appliquait pas le protocole d’accord signé le 23 octobre 2017.Ledit protocole-accord signé par les deux parties préconisait notamment les élections des recteurs, directeurs généraux, présidents et vice-présidents des conseils d’administration, le paiement de dix-sept véhicules. Les professeurs donne au gouvernement un ultimatum de 10 jours soit jusqu’au 5 octobre pour répondre à leurs préoccupations, faute de quoi, ils “saboteront” la rentrée académique. Ils exigent également le paiement d’au moins trois tranches de la prime de transport. « A défaut, à partir de lundi prochain 1er octobre 2018, les professeurs décident d’observer une cessation d’activités, c’est-à-dire pas de délibération, pas de deuxième session et naturellement pas de rentrée académique 2018-2019 », disent-ils dans une déclaration. Les professeurs vont se rencontrer une nouvelle fois dans 15 jours.

    • Présidentielle, F. Matungulu : « nous avons 3 types de candidats : ceux qui n’ont jamais dirigé qui n’ont aucune expérience, ceux qui ont dirigé et pillé les biens de l’État et ceux qui se sont distingués… »

      journaldekinshasa.com - 11h28

      Répondant à une question lui posée lors de la présentation de son programme de gouvernance mercredi 26 septembre à Kinshasa, sur la multitude de projets de société, Freddy Matungulu s’en est directement pris à ses adversaires dans la course présidentielle. Pour lui, il y’a trois types de candidats. « Ceux qui n’ont jamais dirigé qui sont sans expérience, ceux qui ont participé à la gestion de la chose publique et pillé systématique la République, et ceux qui se sont distingués dans la gestion équitable », a-t-il indiqué. Cependant, il se classe parmi la troisième catégorie. Celle de ceux ayant bien géré.

    • mercredi 26 septembre
    • Kananga : trois couvents de sœurs religieuses attaqués en un mois

      journaldekinshasa.com - 13h36

      La Commission Diocesaine Justice et Paix de Kananga, au Kasaï central, condamne les attaques répétées de trois couvents de religieuses œuvrant dans la ville de Kananga, par des bandits à mains armées non autrement identifiés. Dans une déclaration rendue publique mardi 25 septembre 2018 à Kananga, la CDJP s’en va en guerre contre cet acte et demande aux autorités qui ont en charge la protection de personnes et de leurs biens d’assurer la sécurité des maisons des consacrés qui semblent visiblement être la cible actuelle des attaques à mains armées.

    • Discours de Kabila à l’ONU, T. Monsenepwo : « il a exprimé le vœu du peuple congolais…les éléments de la Monusco doivent partir, parce que ceux qui meurent au front ces sont nos militaires »

      Journaldekinshasa.com - 13h30

      Le discours de Joseph Kabila prononcé à la tribune de la 73e assemblée générale de l’ONU le 25 septembre 2018, suscite moult réactions au sein de la classe politique toute tendance confondue. Si pour l’opposition, il s’est agi du déjà entendu, la Majorité Présidentielle via un de ses communicateurs, pense que le chef de l’État a expliqué le vœu du peuple congolais. Pour Thierry Monsenepwo qui est également président de la Jeunesse de la Convention des Congolais Unis, CCU, de Lambert Mende, Joseph Kabila a raison de demander le départ de la Monusco, car son bilan est mitigé.

    • Katumbi: « Il y absence d’avancée du processus électoral et la triche se prépare »

      journaldekinshasa.com - 11h54

      Moise Katumbi est le premier à réagir au discours de Joseph Kabila à l’ouverture de la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Pour l’ancien gouverneur, qui séjourne également à New-York, le discours de Kabila ne relève pas de la vérité. « Kabila travestit la vérité mais le peuple, l’opposition, la société civile et les partenaires connaissent le niveau d’insécurité en RDC, l’absence d’avancées du processus électoral, la triche qui se prépare. Nul ne doit le laisser faire, l’avenir du pays en dépend », a-t-il déclaré. Du haut de la tribune de l’ONU, Kabila avait déclaré le mardi dernier que son gouvernement mettra tout en œuvre pour aboutir à des élections crédibles en décembre 2018. « Je réaffirme le caractère irréversible de la tenue des élections prévues à la fin de cette année. La situation de mon pas gagne en lisibilité. Toutes les activités prévues dans le calendrier électoral en vue des prochains scrutins étant à ce jour tenues. Tout sera mis en œuvre afin de garantir le caractère apaisé et crédible dédits scrutins, gage de la consolidation de la stabilité politique et économique dont la RDC a tant besoin pour son émergence », avait-t-il dit.

    • mardi 25 septembre
    • RDC : 4 militants de Filimbi condamnés à un an de prison

      journaldekinshasa.com - 17h55

      Le tribunal de paix de la Gombe a condamné lundi 24 septembre 2018 Carbone Beni, Grâce Tshiunza, Cédric Kalonji, Mino Mompomi, militants de Filimbi, à un an de servitude pénale. Palmer Kabeya, vice-coordinateur de la cellule kinoise de Filimbi, a été acquitté par le tribunal. «C’est une décision qui n’a pas de fondement. Nous allons faire appel», a déclaré, Jacquemin Shabani, un des avocats des militants. Accusés d’offense au chef de l’État, les militants ont passé près de 8 mois de détention avant d’être condamnés à l’issue d’un procès qui a débuté au mois de juin dernier. Le ministère public avait requis une peine de trois ans de prison contre les militants. Au mois d’août dernier, Amnesty international avait appelé à la « libération immédiate » de cinq militants du mouvement citoyen Filimbi arguant que “l’activisme n’est pas un crime”. Carbone Beni et ses compagnons ont été arrêtés en décembre 2017 pendant qu’ils sensibilisaient pour la marche des chrétiens catholiques du 31 décembre 2017 initiée par le Comité Laïc de Coordination.

    • Beni : Des manifestants en colère incendient deux bureaux

      journaldekinshasa.com - 15h46

      Des manifestants en colère ont brûlé, ce mardi 25 septembre 2018, les bureaux des quartiers Kasabinyole et Boikene, dans la commune de Ruwenzori, ville de Beni (Nord-Kivu). C’est dans cette partie de la ville qu’une attaque des présumés rebelles ADF a fait au moins 18 mortsn le week-end. « Il y a des manifestants qui ont incendié les deux bureaux. La ville de Beni vit des journées mortes décrétées par la société civile C’est à cette occasion qu’ils ont incendié les deux bureaux. Il y a perte de tous les documents. Actuellement, il y a des jeunes gens qui sillonnent les rues des quartiers. Il n’y a pas encore des tirs, la police est en train de voir comment les disperser », confie Aloize Mbwarara. La police nationale congolaise parle d’un groupe de personnes infiltrées. Les activités sont paralysées suite à une grève générale décrétée par la société civile jusqu’à vendredi pour protester contre les tueries persistantes des civils à Beni. Une délégation de l’armée, conduite par le chef d’état-major général des FARDC, séjourne dans cette partie du pays.

    • Erosion à Mont-Ngafula : la nationale n°1 menacée à nouveau de coupure à la prochaine tombée des pluies

      journaldekinshasa.com - 12h29

      La route nationale n°1 se trouve, une fois encore, sous une menace de coupure de son collecteur d’eau à la prochaine tombée des pluies, à la hauteur de l’arrêt de bus « En vrac », au quartier Sans fil, dans la commune de Mont-Ngafula, ont rapporté les résidents de ce quartier. Ces derniers ont fait savoir que les dernières pluies torrentielles ont causé de graves dégâts, emportant même un collecteur qui venait d’être construit à cet endroit par une firme chinoise, provoquant ainsi une érosion de près de 10 mètres. Cette érosion, rappelle-t-on, menaçait de couper en deux l’axe routier Kinshasa-Matadi, suivi d’un arrêt de trafic de près de 72 heures, jusqu’à l’intervention des services compétents du ministère des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction.

    • Le taux directeur de la BCC maintenu à 14,0 %

      journaldekinshasa.com - 12h23

      Le comité de politique monétaire de la Banque Centrale du Congo (CPM) a décidé de maintenir le taux directeur à 14, 0%, indique un communiqué de cette structure. Selon la source, le CPM a maintenu respectivement à 13,0% et 12,0% les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts en devises à vue et à terme, tandis que ceux pour les dépôts en monnaie nationale et à terme le sont à 2,0% et 0 %. Réuni vendredi à Kinshasa, sous la direction de son président et gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Mutumbo Déogratias Mwana Nyembo, le CPM a décidé  également que le bon de la BCC sera éventuellement utilisé en vue de la régulation courante de la liquidité bancaire.

    • ONU : La délégation congolaise refuse de participer à la réunion sur la RDC

      journaldekinshasa.com - 11h39

      La délégation congolaise à New-York (USA) ne participera à la réunion de vendredi 28 septembre prochain sur la situation en RDC qui devrait se tenir en marge de la 73ème Assemblée générale des Nations unies qui s’ouvre ce mardi 25 septembre 2018. Kinshasa dit n’avoir pas été associé à la préparation de ladite réunion. Cependant, Joseph Kabila qui dirige cette délégation, sera parmi les premiers chefs d’État à prendre la parole ce mardi. Lundi 24 septembre dernier, le coordonnateur de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), Georges Kapiamba, avait demandé aux dirigeants du monde réunis à New-York, de se pencher sur la situation de la RDC. « Les membres des Nations Unies, réunis à la 73ème session de l’Assemblée Générale à New York aux Etats-Unis d’Amérique,  doivent se pencher sur la crise politique de la RDC et ses conséquences éventuelles sur la stabilité de la RDC et la Région des pays des grands lacs, et de lancer une mise en garde sévère aux dirigeants politiques de la RDC qui s’érigent en obstacle à la mise en œuvre de l’Accord de la saint Sylvestre, au nom de la soit disant souveraineté, quant aux sanctions individuelles qu’ils pourront subir », avait déclaré Georges Kapiamba.

       

    • Les FARDC et la MONUSCO ont déjoué des tueries à grande échelle à Beni

      journaldekinshasa.com - 11h38

      Les forces de la MONUSCO ont combattu, aux côtés des FARDC, les assaillants, auteurs du massacre qui a fait samedi dernier au moins 18 morts dont des militaires, à Kasinga et à Faida, au sud-est de la ville de Beni, les empêchant ainsi de commettre des tueries à grande échelle. Le général Bernard Commins, commandant adjoint des forces de la MONUSCO, l’a déclaré lundi 24 septembre dernier devant la presse. Pour plus d’efficacité de l’action commune FARDC – MONUSCO, le général Commins invite la population locale à fournir toute information sur des personnes suspectes afin de leur permettre d’intervenir en temps voulu et protéger les civils.

    • Ituri-Ebola: le vice-gouverneur confirme un nouveau cas à Tchomia

      journaldekinshasa.com - 11h26

      Le nouveau cas confirmé est celui de l’époux de la femme décédée avec cette épidémie d’Ebola à l’hôpital général de référence de Tchomia le jeudi dernier au sud de Bunia.Le gouverneur intérimaire Pacifique Keta Upar précise que ce nouveau cas est prise en charge par le corps soignant déployé dans la région. Une forte délégation constituée de membres du gouvernement provincial, ceux du ministère de la santé, les membres du comité provincial de sécurité et les partenaires impliqués dans le secteur sanitaire s’était rendue le week-end à Tagba où vivait la femme avant de trouver la mort à l’hôpital de Tchomia.

    • lundi 24 septembre
    • Linafoot : mauvais départ pour FC Renaissance du Congo

      journaldekinshasa.com - 17h51

      Après le match non joué de Démo et l’OC Muungano suite à l’absence de ce dernier au stade Tata Raphaël, les Oranges de la capitale n’ont pas résisté devant les Académiciens au stade des Martyrs dimanche dernier. En effet, AC Rangers qui avait exigé aux organisateurs de jouer au stade des Martyrs a eu raison à deux reprises devant une équipe du FC Renaissance qui montre une figure moins rassurante. Une première mi-temps vierge n’avait pas livré tous les secrets. À l’heure du jeu, les poulains du coach Chicco Mukeba encaisse coup sur coup deux buts. Renaissance commence, ainsi, sa saison par une défaite avant de rencontrer l’As V.Club dimanche prochain.

    • Les scientifiques révèlent les coûts cachés de l’extraction du cobalt en RD Congo

      journaldekinshasa.com - 16h41

      Ces dernières années, la demande de cobalt, un composant crucial des batteries lithium-ion rechargeables pour smartphones et voitures électriques, a augmenté fortement. Environ 60 % de l’approvisionnement mondial en cobalt provient de la ceinture de cuivre riche en minéraux du Katanga, en République démocratique du Congo.

      Des chercheurs de l’Université de Leuven (Belgique) et de l’Université de Lubumbashi ont montré que l’exploitation du cobalt faisait des ravages à la fois sur les mineurs qui travaillent dans les mines, souvent à la main et sur l’environnement. Des recherches antérieures menées par l’Université de Leuven et l’Université de Lubumbashi (2009) avaient déjà révélé de fortes concentrations de métaux dans l’urine de personnes vivant à proximité de mines. La nouvelle étude de cas, publiée dans Nature Sustainability, confirme les risques pour la santé de l’extraction du cobalt.

    • Beni : La grève prorogée jusqu’à vendredi pour protester contre les tueries des civils

      journaldekinshasa.com - 16h21

      La société civile de Beni (Nord-Kivu) a décidé ce lundi de proroger la grève jusqu’à vendredi 28 septembre 2018 pour protester contre les tueries des civils par des présumés rebelles ADF. Elle a annoncé cette décision après une réunion extraordinaire de toutes ses composantes suite aux tueries de 18 personnes par armes blanches samedi dernier dans l’est de la ville. Pendant cette période, toutes les activités socio-économiques ne seront pas autorisées. Cette décision concerne aussi les écoles publiques et privées ainsi que les activités liées à la riposte contre l’épidémie d’Ebola. La société civile exige par ailleurs, l’évaluation des opérations militaires en cours contre les ADF, l’arrivé des autorités de Kinshasa à Beni, faute de quoi la population “se prendra en charge”. Toutes les activités socio-économiques sont restées paralysées l’avant-midi de ce lundi à Beni sur initiative de la société civile qui a demandé à la population de pleurer les victimes de la dernière attaque.

    • Le CLC projette une campagne contre la machine à voter

      journaldekinshasa.com - 13h44

      Le Comité Laïc de Coordination  (CLC) a annoncé ce lundi 24 septembre, la tenue d’une vaste campagne contre l’usage de la machine à voter lors des scrutins prévus le 23 décembre 2018 en RDC.  L’usage de cette machine proposée par la commission  électorale nationale indépendante (Ceni) est « un défis lancé à notre peuple », a déclaré le professeur Justin Okana membre du CLC. Le CLC « ne peut pas cautionner l’utilisation de la machine à voter », a-t-il ajouté évoquant des raisons juridiques, techniques et sociales. La campagne qui sera lancée “dans les prochains jours” concernera aussi le fichier électoral qui comprend des millions d’électeurs sans empreintes et photos, des électeurs non alignés, a ajouté le porte-parole du CLC Jonas Tshiombela.   « Le fichier doit être nettoyé », a insisté le porte-parole estimant de fortes possibilitées d’y avoir des policiers et militaires, selon Jonas Tshiombela.

    • Nord-Kivu-insécurité : 6 personnes enlevées par des présumés Maï-Maï à Lubero

      journaldekinshasa.com - 11h31

      6 personnes ont été enlevées par des hommes inconnus assimilés aux miliciens Maï-Maï dimanche 23 septembre en territoire de Lubero au Nord-Kivu. Ces personnes ont été kidnappées sur la route nationale numéro 2 au niveau de Mathembe et Kaseghe. Information livrée à la presse et confirmée par le porte-parole militaire des opérations Sokala 1 le capitaine Mak Hazukay. Le territoire de Lubero connaît plusieurs groupes armés qui pillent et enlèvent les habitants de la place.

    • vendredi 21 septembre
    • RDC-Élections : La CENI installe des machines à voter dans les aéroports pour la sensibilisation

      journaldekinshasa.com - 18h39

      La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), poursuit sans désemparer l’opération de sensibilisation de toutes les couches sociales congolaises, sur l’usage de la machine à voter (MAV), qui sera utilisée pour les prochains scrutins prévus le 23 décembre 2018. C’est dans ce cadre que le vice-président de cette institution d’appui à la démocratie s’est rendu ce vendredi 21 septembre 2018 tour à tour, à l’aéroport international de N’djili puis celui de Ndolo, où des machines à voter ont été mises à la disposition de la population voyageuse. Pour la Centrale Électorale, à travers cette opération, cet outil électoral va faire témoignage de lui-même.

    • Elections : La CENI a débuté l’enregistrement des candidats non-inscrits, repêchés

      journaldekinshasa.com - 11h44

      La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) procède, depuis ce jeudi 20 septembre, à l’enregistrement des candidats députés nationaux non-inscrits pendant la période de réception et traitement des candidatures conformément aux arrêts de la Cour constitutionnelle après le traitement des contentieux des candidatures. La centrale électorale va mener cette opération jusqu’à ce vendredi 21 septembre. « Nous n’ouvrons pas un BRTC (Ndlr Bureau de réception et traitement des candidatures), nous régularisons suivant le cas, selon les consultations. Nous devons les saisir s’ils ne sont pas au courant. Nous interagissons avec les concernés (au téléphone), nous n’ouvrons pas un bureau », a brièvement expliqué le rapporteur de la CENI, Jean Pierre Kalamba. Lors de la publication des listes définitives, mercredi, le rapporteur adjoint de la CENI, Onésime Katutula,  avait annoncé 107 dossiers de non-enregistrés que la haute cour a ordonné de repêcher. Mais, selon le décompte de la rédaction, 77 candidats devront être enregistrés afin d’atteindre le nombre de 15.355 candidats listés définitivement par la CENI.

    • RDC-Foot : Les léopards perdent 3 places au monde mais restent 3e en Afrique (Classement FIFA)

      journaldekinshasa.com - 09h55

      La Fédération Internationale de Football Association «FIFA» a publié le classement mensuel des équipes jeudi 20 septembre 2018. Pour le mois d’août dernier, la RDC a perdu 3 places au classement mondial mais a gardé sa troisième place au niveau africain, derrière la Tunisie et le Sénégal. L’équipe nationale congolaise qui occupait la 37ème position mondiale en juillet dernier, se retrouve désormais 40ème. Pour rappel, la RDC a fait match nul face à l’équipe nationale du Libéria le 9 septembre dernier. Les léopards doivent donc battre le Zimbabwe en double confrontation au mois d’octobre prochain, pour essayer de gagner quelques places au prochain classement FIFA qui sera publié le 25 octobre 2018.

    • Processus électoral: André Kimbuta informé de la tenue du meeting de l’opposition

      journaldekinshasa.com - 09h48

      Quelques partis politiques de l’opposition viennent officiellement de saisir le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, conformément à l’article 26 de la Constitution, pour l’informer de l’organisation du meeting du 29 septembre à l’esplanade du boulevard triomphal, dans la commune de Kasa-vubu.

      Ève Bazaïba du MLC, Jean-Marc Kabund de l’UDPS, Jean-Baudouin Mayo de l’UNC, Freddy Matungulu du CNB, Bofasa Djema du GR, Jean-Bertrand Ewanga du FCR, demandent au gouverneur de la ville de Kinshasa d’assurer la sécurité des militants des différents partis politiques censés être présents à ce meeting qui se tiendra de 10h00 à 15h00. A l’ordre du jour du meeting : l’évolution du processus électoral en RDC, à trois mois de la présidentielle.

    • jeudi 20 septembre
    • Le sénat adopte le projet de calendrier de la session de septembre

      journaldekinshasa.com - 12h01

      Le Sénat a adopté, mercredi 19 septembre au Palais du peuple, à Kinshasa, de calendrier des travaux de la session de septembre 2018. Des arriérés législatifs ont également été répartis dans les différentes commissions permanentes de la Chambre Haute. Au total, onze points inscrits dans le calendrier de cette session. Il y aura évidemment la loi de finances 2019, deux propositions de loi portant modification de certains articles du code pénal, du fonctionnement et compétence des institutions de l’ordre judiciaire, etc. La chambre haute se penchera également sur la reddition des comptes pour l’exercice 2010-2011. Cette session étant ordinaire, ce calendrier reste ouvert.

    • Présidentielle, Henriette Wamu : « j’apporte personnellement un soutien enraciné au candidat Félix-Antoine Tshisekedi »

      journaldekinshasa.com - 11h36

      Députée Nationale, Autorité Morale de l’Alliance pour le Progrès du Congo (APC), parti allié de l’UDPS, Henriette Wamu, candidate aux législatives nationales dans le district de Funa à Kinshasa, a, lors d’un entretien, réaffirmé son total soutien au candidat de l’UDPS à la présidentielle de décembre 2018.

    • Fonction Publique : « l’octroi des matricules aux nouvelles unités n’a pas de visée électoraliste », (Michel Bongongo)

      journaldekinshasa.com - 10h24

      Le mardi 18 septembre dernier, le ministre d’État en charge de la fonction publique a procédé depuis Mbandaka à la signature de l’arrêté portant régularisation de la situation administrative des agents de carrière et services publics de l’État de la province de l’Équateur. Une opération entamée en province du  Haut Katanga, puis le Tanganyika et qui n’a pas de visée électoraliste insiste Michel Bongongo.

    • mercredi 19 septembre
    • Nord-Kivu/Beni : 1 mort, plusieurs blessés et des disparus, bilan provisoire d’une incursion des ADF à Kokola

      journaldekinshasa.com - 18h37

      Des présumés rebelles ADF ont fait une incursion tôt le matin de ce mercredi 19 septembre 2018 à Kokola, localité située à plus de 40 km au Nord-Est de la ville de Beni. Une personne a été tuée par ces rebelles après leur incursion. Les sources indépendantes sur place parlent aussi de 4 enfants portés disparus et 2 blessés.  Les assaillants se sont livrés au pillage des animaux de la bassecour, renseignent la même source. La situation est redevenue calme après l’intervention des éléments de FARDC qui ont poursuivi ces rebelles dans leurs retranchements. Cette attaque intervient quelques jours seulement après que les éléments FARDC aient lancé l’offensive contre les rebelles ADF dimanche dernier après-midi où les bastions de ces rebelles ont été bombardés notamment à Kididiwe et les alentours de Mayangose.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité