L’info en continu

    • mardi 03 octobre
    • Seize miliciens tués dans des combats avec l’armée

      AFP - 08h10

      Seize miliciens ont été tués dans d’intenses combats qui opposent depuis vendredi l’armée congolaise à des milices dans une localité du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source militaire. « Les combats se sont intensifiés depuis vendredi avec des attaques des rebelles au cours desquelles quatre ont été tués. Hier (dimanche), les FARDC (Forces armées de la RDC) en ont tué sept autres et aujourd’hui (lundi), nous avons récupéré déjà cinq corps de Maï-Maï », a déclaré le lieutenant Jules Tshikudi, l’un des porte-parole de l’armée dans la région.

    • lundi 02 octobre
    • un avion de transport militaire s’écrase faisant des morts

      RFI - 12h56

      En République démocratique du Congo (RDC), un avion de transport militaire de fabrication russe – un Antonov 12 – de l’armée congolaise s’est écrasé tôt, le samedi 30 septembre, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Kinshasa. L’ensemble des membres de l’équipage a été tué, soit 12 personnes selon le ministère de la Défense. Un bilan qui pourrait être plus élevé selon plusieurs sources qui évoquent la présence de civils dans l’appareil.

    • Le délai pour convoquer le corps électoral dépassé, quid du calendrier?

      RFI - 10h41

      En RDC, le délai de 90 jours prévu par la loi pour convoquer le corps électoral, et donc pour organiser un scrutin d’ici le 31 décembre 2017, vient d’être dépassé. Et ce même si, dans un accord signé par le pouvoir et l’opposition, l’ensemble de la classe politique s’engageait à organiser des élections d’ici la fin de l’année.

    • jeudi 28 septembre
    • des tirs à l’arme lourde entendus près d’une ville frontalière du Burundi

      AFP - 10h28

      Des tirs à l’arme lourde ont été entendus mercredi provenant de combats entre l’armée et des milices dans une ville de l’est de la République démocratique du Congo, près de la frontière avec le Burundi, a-t-on appris de sources concordantes.

    • attaque en cours de la ville d’Uvira, au Sud-Kivu

      RFI - 10h06

      La population d’Uvira, en République démocratique du Congo, est terrée chez elle. L’électricité est coupée. Des hommes armés, arrivés par bateaux selon un témoin, ont lancé une attaque tôt ce jeudi 28 septembre contre cette ville située au bord du lac Tanganyika. Uvira est la deuxième cité du Sud-Kivu, région située à l’extrême-est de la RDC.

    • vendredi 15 septembre
    • Le nonce apostolique dénonce un «Etat prédateur»

      RFI - 08h31

      « Etat prédateur ». Loin de son peuple, le représentant du Vatican en RDC, connu pour son ton critique vis-à-vis du pouvoir, a une nouvelle fois pas mâché ses mots. Dans un entretien accordé à la radio onusienne Radio Okapi mercredi 13 septembre, il a également dit qu’il n’y aura pas de visite du pape en République démocratique du Congo avant la tenue d’élections dans ce pays-continent. Une annonce déjà faite en juin.

    • mardi 05 septembre
    • Retard pour le recensement des électeurs au Kasaï

      AFP - 09h55

      Le recensement des électeurs dans les deux provinces troublées du Kasaï, dernière étape avant la publication d’un calendrier électoral en République démocratique du Congo, n’a pas commencé ce lundi comme l’avaient annoncé les autorités, selon plusieurs sources. Aucun bureau d’enregistrement d’électeurs n’était ouvert lundi à Kananga, plus grande ville de la province du Kasaï, région endeuillée par des violences depuis une année, selon plusieurs témoins.

    • jeudi 31 août
    • Enrôlement des électeurs en RDC: le Rassemblement doute des chiffres de la Céni

      RFI - 08h44

      Le Rassemblement de l’opposition congolaise met en doute les chiffres produits par la Commission électorale en matière d’enrôlement des électeurs. En cause : un accroissement jugé anormal du nombre d’électeurs dans certaines provinces de RDC par rapport aux précédentes élections, en 2006 et 2011. L’opposition appelle les Nations unies et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à faire une véritable évaluation des chiffres présentés par la Céni.

    • mercredi 30 août
    • L’Onu condamne l’intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

      AFP - 09h14

      Les Nations unies ont condamné « fermement » mardi l’intrusion la veille de militaires de l’armée congolaise dans ses installations à Kananga, dans le centre de la République démocratique du Congo, alors qu’ils tentaient d’y arrêter un journaliste. « Nous demandons également au gouvernement congolais de s’assurer que les responsables de cet incident répondent de leurs actes et de prendre les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus », a déclaré le chef de mission des Nations unies en RDC (Monusco), Maman Sidikou, dans un communiqué.

    • mardi 29 août
    • Cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

      AFP - 08h11

      Deux soldats et trois miliciens ont été tués en trois jours de combats entre l’armée congolaise et des miliciens pour le contrôle d’une localité de l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire. « Deux soldats et trois Maï-Maï ont été tués » au cours « de violents affrontements » depuis samedi à Lubero-centre, a déclaré le lieutenant Jules Tshikudi, un porte-parole de l’armée dans la province troublée du Nord-Kivu. Ces combats ont confronté les forces régulières aux Maï-Maï Mazembe, a ajouté l’officier. Les Maï-Maï sont des groupes « d’autodéfense » constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour lutter contre des combattants ougandais ou rwandais. Certains n’ont jamais désarmé.

    • lundi 28 août
    • Coulée meurtrière: première visite ministérielle dix jours après

      AFP - 09h04

      République démocratique du Congo s’est rendu dix jours après le drame auprès des survivants de la coulée de boue meurtrière en Ituri (nord-est), a constaté un journaliste de retour dimanche de cette région isolée. Au moins 140 personnes sont mortes ensevelies, avait estimé après ce drame le vice-gouverneur de la province de l’Ituri, Pacifique Keta. « Nous sommes venus compatir avec la population sinistrée de Tara, leur remettre l’assistance du gouvernement et les sensibiliser pour éviter de construire sur des endroits dangereux », a déclaré samedi le ministre, Ramazani Shadari. Le ministre s’est rendu sur les lieux dix jours après le drame du 16 août, dans ce village de pêcheurs sur la rive du lac Albert à la frontière avec l’Ouganda. Il a expliqué le retard de sa visite par la longue attente du rapport des autorités locales.

    • mercredi 23 août
    • Les médecins en passe de basculer dans la «grève totale»

      RFI - 09h01

      Les médecins, en grève depuis le mois de mai dernier en République démocratique du Congo, envisagent de passer du service minimum à la grève totale. Ils accusent le gouvernement de mauvaise foi dans la prise en compte de leurs revendications.

    • mardi 22 août
    • L’inflation menace la RDC

      RFI - 09h31

      La RDC traverse une sévère crise économique. L’inflation, de l’ordre de 41% par an environ, affecte violemment la population. Ce qui a poussé le mois dernier les fonctionnaires à lancer un mouvement de grève.

    • lundi 21 août
    • Devant sa majorité, Kabila redit sa volonté d’aller aux élections

      RFI - 08h49

      Joseph Kabila a répété sa volonté d’aller aux élections, dimanche 20 août, dans sa ferme de Kingakati, dans la périphérie est de Kinshasa, où le chef de l’Etat a réuni le bureau politique de la majorité présidentielle. Mais le président congolais n’a donné aucun détail sur la période desdites consultations qui, selon l’accord de décembre 2016, sont pourtant prévues au plus tard à la fin 2017.

    • Chan-2018: les finalistes 2016, RDCongo et Mali, éliminés

      AFP - 08h27

      La RD Congo, tenante du trophée, a été éliminée samedi du Championnat d’Afrique des nations, la compétition continentale réservée aux joueurs évoluant en Afrique, tout comme le Mali, finaliste de l’édition 2016. La RD Congo, incapable de battre ses voisins du Congo Brazzaville sur l’ensemble des deux matches (0-0, 1-1), a été sortie parce qu’elle a encaissé un but à domicile samedi. La RD Congo, deux titres et deux quarts de finale lors des quatre premières éditions, a pourtant ouvert la marque par Jean-Marc Makusu Mundele (36e) à la grande joie des nombreux spectateurs du stade des Martyrs de Kinshasa. Mais, deux minutes plus tard, Jaures Ngombe a égalisé pour les visiteurs, un nul synonyme de billet pour la 5e édition du CHAN, organisé en janvier et février au Kenya.

    • mercredi 09 août
    • A qui profitent les attaques de la secte Bundu dia Kongo?

      RFI - 11h36

      Après les attaques meurtrières de lundi 7 août, attribuées aux adeptes de la secte Bundu dia Kongo, pouvoir et opposition s’accusent mutuellement de mener une stratégie du chaos en République démocratique du Congo (RDC).

    • jeudi 03 août
    • Violences au Kasaï: du diamant aux élections, un an de crise

      AFP - 08h35

      Extraction du diamant au ralenti, ville quasi coupée du monde, risque de pénuries, crise humanitaire, victimes traumatisées… une année de violences au Kasaï a exacerbé les crises économique et politique en République démocratique du Congo. En raison des violences, il a dû abandonner les sites miniers les plus rentables pour d’autres près l’une des grandes villes de la région, Tshikapa (700 km à l’est de Kinshasa), plus sûrs mais à très faible rendement. L’éclat des diamants du Kasaï s’est terni depuis ce 12 août 2016 et la mort du chef coutumier Jean-Prince Mpandi, alias « Kamwina Nsapu », tué dans un assaut militaire parce qu’il avait défié le président Joseph Kabila.

    • jeudi 27 juillet
    • Reddition d’un chef de guerre poursuivi pour « crime contre l’humanité »

      AFP - 09h04

      Les Nations unies ont annoncé mercredi en République démocratique du Congo la reddition d’un chef rebelle, Sheka Ntabo Ntaberi, poursuivi pour crime contre l’humanité et viols massifs avec sa milice en 2010 dans l’est du pays ravagé par les affrontements. Sheka « s’est rendu aujourd’hui à Mutongo », dans le Nord-Kivu, auprès des Casques bleus de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), a déclaréFabienne Pompey, sa porte-parole. « Il a été transféré à Goma » et est « toujours entre les mains des Casques bleus », a-t-elle précisé, ajoutant que Sheka était le seul milicien à se rendre. Selon Mme Pompey, Sheka s’est rendu en sachant qu’il fait l’objet « d’un mandat d’arrêt national pour crime contre l’humanité » émis contre lui par les autorités congolaises en janvier 2011.

    • mercredi 26 juillet
    • Droits de l’homme en RDC: l’ONU dresse un inquiétant bilan du premier semestre

      RFI - 08h38

      Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme publie le bilan des violations des droits de l’homme commises sur les six premiers mois de l’année en RDC. Un monitoring exigé par le Conseil de sécurité de l’ONU. Selon ce rapport, les agents de l’Etat restent responsables de la majorité des violations des droits de l’homme au Congo – avec 58% en moyenne – au cours de ce premier semestre. Mais derrière ce pourcentage se cache un chiffre encore plus inquiétant : au moins 591 exécutions sommaires commises par des agents de l’Etat dont 35 femmes et 170 enfants. A titre de comparaison, les groupes armés – toutes affiliations confondues – sont responsables d’au moins 345 meurtres. Cette tendance est d’autant plus préoccupante dans les trois Kasaï. Là-bas, l’ONU parle d’une répression brutale et disproportionnée.

    • Deux journalistes de l’AFP interpellés par des militaires à Kinshasa

      AFP - 08h14

      Deux journalistes de l’Agence France-Presse (AFP) ont été interpellés et malmenés mardi à Kinshasa par trois agents présumés des services de renseignement militaire alors qu’ils couvraient la grève des médecins dans un hôpital public de la capitale de République démocratique du Congo. Après avoir réalisé une interview avec le directeur de l’hôpital général de Kinshasa, les deux journalistes ont été interpellés par trois personnes se présentant comme des agents de la Demiap (Détection militaire des actions anti-patrie, renseignements militaires, NDLR).

    • mardi 25 juillet
    • Grogne des gouverneurs après l’annonce de l’élection anticipée

      RFI - 09h11

      Malgré l’annonce de l’élection des gouverneurs le 26 août prochain, la fronde des exécutifs provinciaux est loin d’être terminée. Parmi les 11 gouverneurs annoncés comme démissionnaires, on dénonce une élection inconstitutionnelle et une Commission électorale qui a fait la preuve de sa soumission au gouvernement et à la majorité. La dernière élection des gouverneurs date de 2016, les 11 exécutifs provinciaux seront désignés par des députés issus d’assemblées élues en 2006. L’annonce de cette élection anticipée, un an après, a surpris. D’autant que la communauté internationale, l’opposition et la société civile réclament la publication du calendrier des élections, surtout de la présidentielle et des législatives.

    • A peine installée, une instance de sortie de crise déjà critiquée

      AFP - 08h38

      La situation politique apparaît toujours bloquée en République démocratique du Congo (RDC) où la mise en place d’une instance de sortie de crise a été immédiatement rejetée par des opposants, a constaté l’AFP lundi. Samedi, les autorités congolaises ont installé un « Conseil national de suivi de l’accord » (CNSA) du 31 décembre 2016. Cet accord est supposé sortir ce géant d’Afrique d’une crise politique ouverte provoquée par le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila au-delà de la fin de son deuxième mandat, le 20 décembre 2016. L’accord prévoit notamment la tenue d’une élection présidentielle fin 2017. En vertu de l’actuelle Constitution, M. Kabila ne peut pas se représenter.

    • lundi 24 juillet
    • Les syndicats de l’administration publique se mettent en grève

      RFI - 09h24

      Le collectif des syndicats de l’administration publique confirme la grève générale des fonctionnaires sur toute l’étendue de la RDC à partir de ce lundi 24 juillet. Ce débrayage a été décidé vendredi au cours d’une assemblée générale convoquée sur la place Golgotha, au bâtiment du ministère de la Fonction publique. La question de la modicité des salaires oppose le collectif des syndicats et le gouvernement.

    • L’opposition dévoile son plan pour « le départ de Kabila »

      AFP - 08h39

      L’opposition congolaise a dévoilé samedi 22 juillet, son calendrier d’actions « pour obtenir le départ » du président Joseph Kabila avec deux journées « villes mortes » les 8 et 9 août, des meetings le 20 août et un appel à la désobéissance civile à partir du 1er octobre. Cette annonce a été faite à Kinshasa en clôture d’un « conclave » du « Rassemblement » de l’opposition vendredi et samedi. Le président Kabila, au pouvoir depuis 2001, ne peut plus se représenter en vertu de l’actuelle Constitution et son deuxième mandat a officiellement pris fin le 20 décembre 2016.

    • vendredi 21 juillet
    • Suspension du procès en appel de l’opposant Katumbi

      AFP - 09h10

      Le procès en appel de l’opposant en exil Moïse Katumbi, candidat déclaré à la succession du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo, a été suspendu jeudi 20 juillet, par le tribunal de grande instance de Lubumbashi. Le tribunal a sollicité l’avis de la Cour constitutionnelle sur les irrégularités relevées par la défense dans ce procès qui porte sur une affaire immobilière, et qui intervient dans un contexte politique tendu.

    • Global Witness s’alarme de la disparition des revenus miniers

      RFI - 08h27

      L’ONG Global Witness sort un nouveau rapport dans lequel elle s’alarme de la disparition des revenus miniers en RDC. En épluchant les derniers rapports de l’Initiative ITIE, l’Initiative pour la transparence des industries extractives, elle s’est aperçue qu’entre 2013 et 2015, plus de 750 millions de dollars de revenus déclarés versés par des entreprises minières à des organismes publics congolais ont disparu avant d’être acheminés au Trésor public et n’ont donc pas profité aux populations. C’est à dire 30% environ du montant total.

    • jeudi 20 juillet
    • Bloomberg révèle l’empire du «frère» Zoé Kabila

      RFI - 09h58

      Nouvelles révélations de Bloomberg sur la fortune du clan Kabila. L’agence de presse économique s’est intéressée au jeune frère du président, Zoé Kabila, député, qui a créé ou a eu des parts dans au moins 12 sociétés qui ont brassé des dizaines de millions et qui couvrent des domaines allant du minier à la construction en passant par les permis de conduire. Un véritable empire né depuis l’accession au pouvoir de Joseph Kabila, son frère.

    • mercredi 19 juillet
    • Des membres de la sécurité peut-être liés à la mort d’experts de l’ONU

      - 10h03

      Un groupe d’experts de l’ONU, dont deux membres ont été tués alors qu’ils enquêtaient sur des fosses communes en République démocratique du Congo, n’a pas exclu l’implication de membres de la sécurité d’Etat dans le crime. Dans ce document secret, le groupe indique avoir fait des analyses préliminaires des registres d’appels téléphoniques et d’un enregistrement et avoir réalisé des interviews sur le meurtre le 12 mars de l’Américain Michael Sharp et de la Suédo-chilienne Zaida Catalan. Ces deux experts étaient missionnés par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres pour enquêter sur les violences dans le Kasaï central.

    • mardi 18 juillet
    • Ce que l’on sait de la violente attaque de gardes d’une réserve de l’Ituri

      RFI - 09h04

      Une attaque d’une rare violence a touché les gardes de la réserve de faune à okapis (RFO), dans la région de l’Ituri, en République démocratique du Congo (RDC), vendredi 14 juillet. Alors qu’ils accompagnaient une équipe de trois journalistes entre un site minier et l’une de leurs bases, ils ont été attaqués par des hommes armés non identifiés. Le bilan fait état de quatre gardes du parc et d’un porteur tués. Une journaliste américaine et un garde, tous deux portés disparus, ont finalement été retrouvés sains et saufs, dimanche 16 juillet, mais beaucoup de questions entourent cette attaque.

    • lundi 17 juillet
    • Le commandement de la force de la MONUSCO appelle les groupes armés sur toute la RDC à déposer les armes

      Radio Okapi - 15h32

      Le Commandant adjoint de la force de la MONUSCO, le général Commins, demande aux groupes armés étrangers et nationaux opérants sur tout le territoire de la RDC de déposer les armes.

      Au terme d’une mission d’évaluation de la situation sécuritaire qu’il a effectué conjointement avec des autorités militaires congolaises la semaine dernière à Dungu (Haut-Uele), le numéro 2 de la force de la MONUSCO a recommandé le week-end à ces «mouvements armés retranchés dans la brousse depuis des années» à «prendre contact avec des détachements militaires de la MONUSCO ou de l’armée congolaise dans la région pour remettre leurs armes».

      «Nous ferons tout  ce que nous devons pour leur permettre de retourner à une vie normale. Qu’ils cessent ces actes, qu’ils reviennent à la vie normale et nous donnerons à leurs familles et à eux-mêmes, toutes les chances possibles pour vivre comme des êtres humains doivent vivre», a assuré le général Commins

Page 42 sur 43« Première page...102030...3940414243
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité