L’info en continu

    • lundi 04 décembre
    • L’UNC appelle au rejet de la loi électorale

      actualite.cd - 17h03

      Le secrétaire général de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) Jean-Baudouin Mayo Mambeke a réuni  le dimanche 3 décembre 2017 tous les cadres de son parti afin de peaufiner des stratégies visant à barrer la route au vote de la loi électorale en examen dans l’Assemblée nationale.

      Pour l’UNC, la loi électorale présentée au parlement est non seulement “suicidaire” mais aussi elle viole la constitution, ne garantissant pas d’égalité des chances à tous les Congolais. En plus, elle est contraire à la charte africaine de la démocratie et bonne gouvernance, indique la troisième force de l’opposition politique congolaise.

    • Kasaï central : Trois personnes trouvent la mort dans un accident de train à Bakuankenga

      actualite.cd - 10h21

      Deux femmes et un enfant ont trouvé la mort dans le déraillement d’un train dans la nuit du samedi au dimanche au village de Bakuankenga, à 70 Km de Kananga en territoire de Demba (Kasaï central).

      « Le train passager en provenance d’Ilebo a déraillé au village de Bakuankenga à trois heures du matin, deux femmes dont une transportait un enfant pensaient se sauver en sautant du train ont été malheureusement écrasés et sont morts sur le champ « , a révélé Joachim Likaka l’administrateur du territoire de Demba .

    • RDC : « Environ 200 anciens combattants du M23 auraient été recrutés pour réprimer les manifestants » selon HRW

      actualite.cd - 10h17

      Selon un rapport de Human Rights Watch (HRW), des officiers supérieurs des forces de sécurité congolaises avaient mobilisé au moins 200 anciens combattants rebelles du M23, depuis l’Ouganda et le Rwanda afin de protéger Kabila et d’aider à étouffer les manifestations anti-Kabila.

    • L’Alternance pour la République s’oppose au projet de loi électorale sous examen à l’Assemblée nationale

      actualite.cd - 10h12

      Lors de sa matinée politique tenue ce dimanche 3 décembre 2017 au siège du parti Envol, l’Alternance pour la République (AR), plateforme membre du Rassemblement, a exprimé son opposition au projet de loi électorale en cours d’examen au parlement.

      Trois raisons principales fondent la position de l’AR : le seuil de représentativité de 3%, la caution électorale et l’autorisation préalable du gouverneur pendant la période électorale avant la tenue d’un meeting ou manifestation populaire.

    • dimanche 03 décembre
    • RDC : Les chrétiens du CLC exigent le départ de Joseph Kabila

      actualite.cd - 13h56

      Les chrétiens, réunis au sein du Comité Laïc de Coordination (CLC), ont exigé, samedi 2 décembre 2017, d’une part, du président Joseph Kabila une déclaration publique qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession et, d’autre part, la mise en oeuvre effective des mesures de décrispation politique, conformément à l’accord du 31 décembre 2016

    • Une autre manifestation prévue le 19 décembre par le Rassemblement

      actualite.cd - 13h54

      Deux jours après sa dernière manifestation réprimée par les forces de l’ordre sur l’étendue du territoire national, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a annoncé une autre manifestation en date du 19 décembre 2017 toujours dans le cadre de son combat visant à obtenir le départ du président Joseph Kabila.

    • Kasaï Central: Un chef coutumier happé par un crocodile à Luiza

      actualite.cd - 09h43

      Kasoko Lukuya, chef coutumier des Bajila Nyoka en territoire de Luiza Kasoko Lukuya est porté disparu depuis le mercredi 29 novembre 2017, alerte la société civile de ce territoire.

      Sa disparition est survenue au moment où seul à bord d’une petite pirogue en bois tentait de traverser la rivière Lulua pour se rendre au village Bungulu. Selon les témoignages recueillis par la société civile de Luiza auprès des riverains, le chef coutumier a été happé par un crocodile qui l’a entraîné dans la profondeur de la rivière Lulua. Une thèse confirmée par le chef du secteur de Bambaie de qui dépend la chefferie des Bajila Nyoka.

    • Au moins 186 personnes arrêtées et une, morte le 30 novembre, selon le BCNDUH

      actualite.cd - 07h51

      Au moins 186 personnes ont été arrêtées, 18 blessées et une tuée en RDC, le 30 novembre 2017, en marge des manifestations programmées par l’opposition et les mouvements citoyens. Ce bilan (provisoire) a été donné par le Bureau Conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH). Le cas de mort a été recensé à Butembo par la même source.

    • RDC : Zoé Kabila déplore la posture de l’opposition

      actu-congo.com - 07h47

      Sur son compte Twitter, le député national, Zoé Kabila, frère cadet du président, déplore l’attitude de l’opposition RD congolaise.

      « Beaucoup de partisans de l’opposition utilisent les mêmes méthodes que celles qui les a fait échouer en 2006 et 2011 : intimidations, injures, violences et mensonges« , a-t-il écrit sur le réseau social sur lequel il s’exprime régulièrement.

    • vendredi 01 décembre
    • Kabund admis à l’hôpital après sa remise en liberté

      - 16h56

      Jean-Marc Kabund, Secrétaire Général de l’UDPS, a été admis dans un centre médical quelques heures  après sa remise en liberté, a annoncé sa famille biologique et politique.

    • RDC: 4 journalistes séquestrés depuis trois jours dans un cachot de l’ANR (communiqué)

      Actualité.cd - 16h38

      Journaliste En Danger (JED) dénonce vigoureusement l’arrestation et la détention, depuis trois jours, de quatre journalistes dans les installations de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), antenne de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami (Centre de la RD Congo), où ils ont subi de graves tortures.

    • Tshibala estime que Kinshsasa a vécu normalement jeudi

      Actualité.cd - 12h12

      Le Premier ministre Bruno Tshibala a fait la ronde de la capitale en marge de la marche réprimée du Rassemblement qui a eu lieu le jeudi 30 novembre 2017. A l’issue de cette ronde, il a pu constater selon lui l’ « atmosphère pacifique » qui a prévalu jeudi dans la ville de Kinshasa.

    • Tanganyika : les humanitaires ciblés sur les routes reliant Kalemie à Nyunzu

      Actualité.cd - 12h04

      Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) rapporte des incidents de sécurité ciblant les acteurs humanitaires dans le Tanganyika.

      « Depuis fin octobre, les acteurs humanitaires opérant dans le Tanganyika ont été victimes d’au moins sept incidents sécuritaires sur les routes reliant Kalemie à Nyunzu, des malheureux évènements que nous condamnons et qui confirment le contexte sécuritaire tendu dans lequel certaines organisations opèrent », avait déjà renseigné Yvon Edoumou, porte-parole de Ocha, au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la MONUSCO le mercredi dernier.

    • Jean-Marc Kabund finalement libéré

      Actualité.cd - 11h19

      Jean-Marc Kabund a été libéré hier à 19 heures locales après avoir été transféré et entendu à l’Inspection Provinciale de la police de Kinshasa .

    • Kamanyola: Les réfugiés burundais s’opposent à l’identification biométrique

      Actualité.cd - 11h15

      Les réfugiés burundais vivant à Kamanyola, en territoire de Walungu (Sud-Kivu) refusent l’identification biométrique organisée par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Ces burundais s’étaient affrontés à l’armée congolaise (FARDC) en septembre dernier et au moins 30 réfugiés et un officier de l’armée ont été tués.

    • jeudi 30 novembre
    • Le secrétaire général de l’UDPS toujours en garde à vue

      actualite.cd - 19h04

      Le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund et d’autres membres du Rassemblement interpellés restent en garde à vue.

    • Fayulu et Ewanga relâchés, Kabund et les autres toujours en garde à vue

      actualite.cd - 18h24

      Le président de l’Ecidé Martin Fayulu vient d’être relâché après avoir été interpellé par la police pendant qu’ils manifestaient dans la rue avec d’autres membres du Rassemblement, notamment le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund.

    • Le SG de l’UDPS Jean-Marc Kabund et le Président de l’Ecidé Martin Fayulu interpellés par la police

      actualite.cd - 14h17

      Le Secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund et le Président de l’Ecidé Martin Fayulu ont été interpellés en début d’après-midi par les forces de l’ordre alors qu’ils étaient descendus dans la rue pour débuter la marche du Rassemblement.

    • Kananga: Des blessés et des interpellés après la dispersion des marches par la police

      actualite.cd - 12h30

      La police a réprimé dans le sang les manifestants qui sont descendus ce jeudi 30 novembre dans les rues de Kananga pour répondre à l’appel à la marche lancé par le Rassemblement et les mouvements citoyens.

      « Nous avons été brutalisé devant le Qg de la Monusco. Plusieurs de nos militants ont été embarqués vers des destinations inconnues. La police a tiré à balles réelles et nous comptons quatre blessés dans nos rangs. Les policiers ont volé nos téléphones pourtant nous nous battons pour leur bien être »  a déclaré Norbert Dibelayi de la Lucha, joint au téléphone.

    • «Nous sommes déterminés à continuer la marche» Rassemblement

      actualite.cd - 12h08

      « Kabila a ordonné ses policiers d’arrêter nos membres dans tous les parcours. Le départ devrait être à l’échangeur de Limete. Nous nous étions donné rendez-vous à la permanence de l’UDPS et nous avons demandé aux militants de s’amasser tout au long. Alors les policiers sont venus avec des gaz pour disperser nos membres. Mais nous attendons Félix ici pour qu’on aille donner le go à l’échangeur de Limete mais là apparemment il est encerclé chez lui, il ne peut pas sortir. Mais nous sommes encore là. Nous allons voir à quel moment nous allons lancer ce qui nous allons lancer. Malgré qu’ils arrêtent nos militants, nous sommes déterminés à faire cette marche, et nous allons voir ce qui va arriver », a expliqué ce jeudi, Martin Fayulu, président de l’Ecidé et membre du Rassemblement.

    • Kinshasa : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogène devant le domicile de Félix Tshisekedi

      actualite.cd - 10h55

      Plusieurs dizaines de jeunes amassés devant le résidence du président du Rassemblement, Félix Tshisekedi, ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène par les éléments de la police.  Félix Tshisekedi aurait annoncé vouloir sortir de sa résidence pour se joindre aux manifestants qui l’attendaient dehors. Pendant l’attente, des jeeps de la police sont arrivées sur place et ont violemment dispersé les manifestants et la presse.

    • RDC : Actes d’intimidation envers des journalistes et la MONUSCO la veille du 30 novembre (ONU)

      actualite.cd - 09h48

      Selon la MONUSCO, des actes d’intimidation et des menaces à l’encontre des journalistes et des équipes de la mission onusienne lui ont été rapportés la veille du 30 novembre, date prévue par les opposants et les mouvements citoyens pour manifester à travers plusieurs villes du pays.

    • Kinshasa : Vives tensions à l’UNIKIN, près de 10 jeunes interpellés par la police

      actualite.cd - 09h41

      Les tensions sont signalées du côté de l’Université de Kinshasa (Unikin) où un groupe d’étudiants a voulu rejoindre le rond-point Ngaba. Selon ACTUALITE.CD, pendant qu’ils tentaient de rejoindre By-pass par la petite ruelle qui fait office d’entrée principale à l’Université, une jeep de la police nationale est venue barrer la route, les empêchant de progresser.

    • mercredi 29 novembre
    • RDC : l’ONU approuve le calendrier électoral et met en garde contre un nouveau report

      Jeune Afrique - 19h27

      Le Conseil de sécurité de l’ONU a entériné mardi le nouveau calendrier électoral en République démocratique du Congo prévoyant une présidentielle le 23 décembre 2018, mais, l’organisation insiste sur la nécessité de veiller à ce que ces scrutins ne soient pas encore repoussés une nouvelle fois.

    • RDC: La Monusco invite les autorités congolaises au respect des manifestants

      actualite.cd - 18h17

      Dans une déclaration faite au cours de sa conférence hebdomadaire ce mercredi 29 novembre, la Mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilité en République démocratique du Congo (Monusco), appelle les autorités congolaises au respect des droits des manifestants. Elle a également demandé aux autorités d’instruire les agents de l’ordre à l’usage proportionné de la force.

    • Guterres dépêche un procureur en RDC

      voaafrique.com - 17h37

      Un procureur canadien est arrivé dans le centre de la République démocratique du Congo à la demande du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, pour appuyer l’enquête sur le meurtre de deux experts onusiens en mars.

    • Le cabinet du gouverneur Kimbuta dément l’authenticité de la lettre qui aurait autorisé la marche du 30 novembre

      actualite.cd - 17h16

      Le cabinet du gouverneur de la ville de Kinshasa a démenti l’authenticité de la lettre prétendument  signée par André Kimbuta qui autoriserait la tenue de la marche du Rassemblement prévue ce 30 novembre 2017 sur l’étendue du territoire national.

    • Volleyball : La CAVB en congrès à Kinshasa depuis ce mercredi

      Actualite.cd - 17h12

      La Confédération Africaine de Volleyball (Cavb) a ouvert ce mercredi 29 novembre les assises de son congrès annuel à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). C’est pour la toute première de son histoire que le pays accueille ce congrès qui va se clôturer ce jeudi 30 novembre. Ce congrès connait la participation de 44 fédérations nationales africaines sur les 53 que comptent cette confédération.

    • RDC: le nouveau projet de loi electorale jugé recevable à l’Assemblée Nationale

      Radio Okapi - 16h19

      L’Assemblée nationale a déclaré lundi recevable le projet de loi modifiant la loi électorale. Ce texte a suscité beaucoup d’inquiétudes et de protestations de la part des députés nationaux surtout en ce qui concerne le seuil de 3% des voix à accomplir par les partis politiques pour espérer gagner un siège au Parlement. Selon le gouvernement, ce principe est envisagé pour mettre fin à l’augmentation spectaculaire du nombre des partis politiques en RDC.

    • vendredi 24 novembre
    • RDC: les violences sexuelles sur mineurs augmentent et demeurent taboues

      RFI - 17h01

      Utilisé comme arme de guerre dans l’est de la RDC, le viol est aussi bien présent dans le reste du pays. A Kinshasa, par exemple, les violences sexuelles sont en augmentation et touchent essentiellement de très jeunes filles. Ici, pas de conflit armé, mais des viols commis en famille, entre voisins ou par des bandits, et qui restent le plus souvent tabous et impunis.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité