L’info en continu

    • lundi 04 juin
    • Présidentielle 2018 : le PALU présentera son candidat

      journaldekinshasa.com - 13h11

      Le Parti Lumbumbiste Unifié (PALU) ne s’alignera pas, derrière le candidat de la majorité présidentielle à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 comme en 2006 et en 2011. Par ailleurs, le Parti cher au patriarche Antoine Gizenga présentera son candidat.  L’annonce a été faite dimanche 3 juin dernier à l’occasion de la sortie officielle du PALU et alliées à la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN).

    • Un mort dans une cellule de la police à Bunkonde

      journaldekinshasa.com - 12h07

      Quatre jours après son arrestation, le jeune homme âgé de 26 ans, est décédé dans une cellule de la police nationale, à Bunkonde. Cette information a été donné hier dimanche 03juin, par le commandant de la police national de cette localité, le capitaine Justin Diambilayi. Le capitaine, a expliqué que l’infortuné, poursuivi pour meurtre de son père biologique, ressentait des frissons depuis le jour de son arrestation. Cet officier de la police a également indiqué que le corps du disparu a été mis en terre, dimanche, par les membres de sa famille, assistés par les volontaires de la Croix-Rouge de la RDC.

    • RDC: une manifestation du PND empêchée à Kinshasa

      journaldekinshasa.com - 10h07

      Une matinée politique du Parti National pour Démocratie et le Développement (PND) de Salomon Idi Kalonda, a été empêchée ce dimanche 3 juin 2018 dans la commune de Masina, à Kinshasa. Le PND s’apprêtait à sensibiliser sur le meeting prévu par Ensemble pour le changement, la plateforme de soutien à la candidature de Moise Katumbi, le samedi 9 juin prochain à Kinshasa. Les agents de la Police Nationale congolaise (PNC) ont interdit l’accès à salle aux militants.  L’AMK dénonce l’interdiction de la matinée politique du PND par le gouverneur de Kinshasa et ses services ce dimanche 03 juin 2018  à Masina. «  La manifestation a été empêchée par les éléments de la PNC. Cela porte atteinte à la liberté de manifester garantie par la Constitution », s’est offusqué Claudel-André Lubaya, président de la plateforme Alliance des Mouvements du Kongo (AMK) dont le PND est membre. « C’était la salle Apocalypse donc, le parti n’avait pas besoin d’une autorisation mais le bourgmestre a été informé. Curieusement, les policiers sont venus en disant que la salle est louée par le gouverneur donc la manifestation ne pouvait se faire, » a ajouté Claudel-André Lubaya.

    • L’intégration de la Société civile dans la lutte contre la tuberculose

      journaldekinshasa.com - 09h00

      Les représentants des 11 pays membres du Réseau régional de l’Afrique centrale pour la lutte antituberculeuse (CARN-TB), ont  recommandé l’intégration de la société civile et la communauté dans leurs activités de la mise en application de la stratégie dénommée « Mettre fin à la Tuberculose » de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La décision a été prise le 2 juin 2018 à Kinshasa, à l’issue d’un colloque d’une semaine pour définir les priorités d’actions pour lutter contre la tuberculose.

    • vendredi 01 juin
    • RDC: Trois policiers tués dans l’attaque à Butembo, bilan revu à la hausse

      journaldekinshasa.com - 18h04

      Le bilan de l’attaque d’un sous-commissariat de la police dans la ville de Butembo (Nord-Kivu) s’est alourdi à trois policiers tués par des hommes armés. Le troisième policier blessé lors de l’attaque est mort ce vendredi 1 juin 2018 alors qu’il était admis aux soins, a affirmé le maire de la ville de Butembo, Sylvain Kanyamanda. Des hommes armés non autrement identifiés ont attaqué dans la nuit de jeudi le sous-commissariat de la Police nationale Congolaise dans la commune de Bulengera (Nord-Ouest) de la ville. “Nous sommes en train de soupçonner les Mai-Mai puisque qu’il y a des tracts qui sont en circulation menaçant d’attaquer la prison centrale. Ils auraient eu besoin de se ravitailler en matériels ou en armes”, confie  l’autorité urbaine de Butembo. Lundi le 28 mai 2018, deux détenus, condamnés s’étaient évadés de la prison centrale de Butembo. En novembre 2017, trois miliciens Maï-Maï ont été tués par les forces de l’ordre lors d’une attaque menée contre cet établissement pénitentiaire.

    • RDC: Nouveaux combats signalés entre armée et rebelles ADF près d’Eringeti

      journaldekinshasa.com - 17h19

      Au Nord-Kivu, les combats ont opposé les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), ce vendredi 1 juin 2018 au village Kokola sur la RN4, près d’Eringeti (territoire de Beni). Selon la société civile locale, les FARDC sont intervenues pour dissuader une attaque des ADF contre un véhicule transportant des planches. Les assaillants ont incendié le véhicule et  emmené les membres d’équipage à une destination inconnue. “Le véhicule quittait la province de l’Ituri avec les planches pour le Nord-Kivu. Arrivée dans le village de Kokola en groupement Bambuba-Kisiki, les assaillants ont attaqué et incendié ce camion”, affirme Bravo Vukulu, représentant de la société civile dans la zone. Un officier supérieur de l’armée qui a requis l’anonymat a affirmé que les combats étaient intenses et que l’armée s’était butée à une “forte résistance” des rebelles. Le porte-parole de l’opération Sokola 1, le Capitaine Mak Hazukay promet de communiquer sur ces nouveaux affrontements.

    • RDC: ACAJ demande la libération de 16 activistes de la société civile

      journaldekinshasa.com - 17h15

      L’Association congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) demande la libération de seize activistes du Collectif d’actions de la Société civile (CASC) arrêtés depuis le jeudi 31 mai 2018 à  Rutshuru, alors qu’ils protestaient contre l’insécurité caractérisée notamment par des tueries et des cas d’enlèvements dans cette partie du pays. «Six d’entre eux  sont des femmes. Ils sont détenus en raison de huit au cachot de la police et huit à celui des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), dans des conditions infrahumaines», informe l’ONG des droits de l’homme dans un communiqué publié ce vendredi 1er juin 2018. ACAJ s’offusque de l’intervention des éléments de l’armée congolaise dans l’interpellation de ces activistes. D’après l’ONG, cela viole certaines lois de la RDC et des engagements pris par le gouvernement dans le cadre du rapport du 10 mars dernier publié par la Commission mixte. ACAJ demande à ce que les auteurs de ces arrestations soient identifiés, à travers une enquête, pour qu’ils soient confrontés à la justice.

    • Koffi Olomidé de nouveau à la barre pour agressions sexuelles

      journaldekinshasa.com - 17h06

      Koffi Olomidé est accusé d’avoir agressé sexuellement quatre de ses danseuses à Paris entre 2002 et 2006.  L’artiste musicien congolais sera jugé en France. Âgé de 61 ans, il avait été renvoyé le 31 janvier en correctionnelle par la juge d’instruction de Nanterre pour des faits qui se seraient déroulés dans un pavillon d’Asnières-sur-Seine. Notons qu’il était parti précipitamment de France en août 2009 alors que sa mise en examen, assortie d’une demande de détention provisoire, avait été requise par le parquet de Nanterre. L’artiste Koffi Olomidé serait sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

    • Coupe du Congo: les huit clubs pour la phase finale connus!

      journaldekinshasa.com - 16h16

      Les huit équipes devant prendre part à la phase finale de la prochaine Coupe du Congo de football, qui sera à sa 54ème édition sont d’ores et déjà connues. Les deux dernières équipes à obtenir leurs tickets sont le Tout Puissant Molunge de Mbandaka, et l’Ac Kungu Pemba de Bandundu. Elles ont respectivement été récupérées comme meilleures deuxième des recalés du championnat national de la Vodacom Ligue 1 et des Ligues provinciales à l’issu de la phase des groupes. Ces deux formations rejoignent les six autres ayant terminé premières de leurs sites respectifs, à savoir: le Fc Renaissance de Kinshasa, l’Oc Bukavu Dawa de Bukavu, le Fc Océan Pacifique de Mbuji-Mayi, la Jeunesse Sportive de Kinshasa (JSK), l’As Bantous de Mbuji-Mayi et l’As Nyuki de Butembo. La date du démarrage de cette phase finale reste à pourvoir par la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa), mais elle aura lieu, on le rappelle à Kinshasa.

    • RDC : Afobe à Wolverhampton, C’est fait!

      journaldekinshasa.com - 16h15

      Benik Afobe Tunani poursuivra l’aventure avec la formation de Wolverhampton. Le club nouvellement promu en Premier League (D1 Angleterre) a annoncé ce vendredi 1er juin avoir levé l’option d’achat que contenait le prêt de l’international congolais. L’attaquant formé à Arsenal est arrivé à Wolverhampton à la mi-saison en provenance de l’AFC Bournemouth (D1 Anglais). Il a participé activement à la campagne des « Wolves » pour la montée en division d’honneur en inscrivant 6 buts en 16 rencontres. Benik Afobe avait déjà marqué aussi 23 buts au Molineux , camp de Wolverhampton, en 12 mois allant de janvier 2015 à janvier 2016. Il devra rejoindre le club en fin juin pour le début de la pré-saison.

    • RDC: Denis Kambayi déplore l’état délabré de la voie ferrée après le déraillement d’un train

      journaldekinshasa.com - 12h27

      Le gouverneur du Kasaï Central, Denis Kambayi, a déploré jeudi 31 mai l’état délabré de la voie ferrée dans le territoire de Demba, qui selon lui, serait à la base du déraillement d’un train des marchandises de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) la nuit de mardi. Denis Kambayi s’est rendu sur le lieu où a eu lieu le déraillement du train faisant un mort et 17 blessés.“Les rails sont invisibles. Je n’ai vu que les bandes de sable sur place”, a déclaré le gouverneur lors d’une réunion publique à Kananga.,Il attribue cette situation aux constructions anarchiques le long de la voie ferrée. “Il y a des constructions même à moins de cinq mètres des rails. Les eaux qui ruissellent drainent les sables qui s’entassent sur les rails. Cette situation est inacceptable”, a-t-il tonné. Séance tenante, Kambayi a ordonné la destruction de nouvelles constructions sur le site de la SNCC au quartier Bikuku dans la commune de Kananga. Le directeur de la région Nord de la SNCC présent à la réunion a salué la décision du gouverneur et exhorté les services commis à la démolition de faire diligence pour préserver la voie ferrée. Le réseau ferroviaire de la SNCC qui passe par Kananga se trouve à ces jours au centre des lotissements anarchiques qui contribuent à la détérioration du chemin de fer.

    • AMK annonce la candidature de Katumbi à la présidentielle du 23 décembre 2018

      journaldekinshasa.com - 10h01

      « Le 24 décembre, on doit se réveiller avec Katumbi comme président de la République », c’est la déclaration d’André Lubaya président de la plateforme Alliance des Mouvements du Kongo (AMK). Lubaya se dit confiant quant à la victoire de l’opposition face à la majorité présidentielle. Il a ensuite  rassuré au cours de cette matinée politique que, c’est l’Alliance des Mouvements du Kongo qui présentera  la candidature de Katumbi.

    • Lubumbashi: le siège du parti politique de Salomon Ida attaqué par des hommes armés

      journaldekinshasa.com - 09h33

      Le siège du Parti national pour la Démocratie et le Développement (PND), du M. Salomon  Ida proche collaborateur de Moïse Katumbi a été attaqué dans la nuit du 31 mai 2018 à Lubumbashi. L’autorité morale du PND s’étonne que les assaillants n’aient pas peur de s’attaquer à cet immeuble situé au centre-ville de Lubumbashi. Le siège du PND se trouve à 200 mètres du gouvernorat  du Katanga. Ce parti de l’opposition politique,  est membre de la  plateforme Ensemble pour le Changement qui soutien  la candidature de Moïse Katumbi à  la présidentielle du 23 décembre 2018.

    • jeudi 31 mai
    • RDC: Probable visite d’Antonio Guterres en juillet

      journaldekinshasa.com - 16h57

      Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, pourrait effectuer une visite en RDC en juillet 2018. C’est ce qu’a laissé entendre Leila Zerrougui, cheffe de la MONUSCO, ce vendredi au cours d’une conférence de presse à Kinshasa. Le Secrétaire Général de l’ONU se montre très intéressé par la crise congolaise. Le 7 mai dernier, il avait appelé les autorités congolaises à lever l’interdiction des manifestations publiques dans la perspective d’élections « crédibles et inclusives », en décembre 2018. Son arrivée pourrait intervenir après un semestre marqué notamment par la violence contre les casques bleus en RDC. Dans un complément de rapport publié le 7 mai 2017, Antonio Guterres « appelle le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour mettre de la confiance dans le processus électoral et ouvrir la voie à un transfert démocratique du pouvoir (…). Des divergences persistantes parmi les représentants politiques sur le processus électoral et un espace politique trop fermé continuent d’être une menace pour tenir des élections crédibles et inclusives », avait-il aussi ajouté.

       

    • RDC: L’insécurité à Beni ne favorise pas les activités économiques

      journaldekinshasa.com - 16h53

      Le Bureau de l’ONU de coordination des affaires humanitaires (OCHA) s’inquiète de la poursuite des violences armées dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Selon OCHA, les affrontements récurrents entre les forces armées de la RDC et les groupes armés impactent négativement sur la situation socio-économique de la population. “La situation d’insécurité dans cette contrée empiète sur les activités socio-économiques quotidiennes des habitants et n’encourage pas le retour des personnes déplacées effectif de près de 9 6 00 déplacés qui sont hébergés dans des familles d’accueils dans plusieurs villages sur l’axe Mavivi-Oicha-Mandumbi depuis décembre 2017”, dit OCHA dans sa note d’information ce jeudi 30 mai 2018. OCHA indique que des affrontements ont opposé des assaillants armés aux FARDC dimanche 20 mai sur l’axe Mbau-Kamango. “Toutes les boutiques et les pharmacies de deux villages ont été pillées”, ajoute le bureau de coordination des affaires humanitaires.

       

    • RDC: déraillement d’un train marchandises à Demba

      journaldekinshasa.com - 11h27

      Une personne est morte ce mercredi 30 mai 2018 dans le déraillement d’un train des marchandises près de la gare ferroviaire de Tshibungu, 30 Kilomètres au nord de Kananga (Kasaï Central), rapportent des sources de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC). Selon Joachim Likaka, administrateur du territoire de Demba où le drame s’est produit, le train quittait Ilebo pour se rendre à Kananga. Selon lui, 17 autres personnes sont blessées. “Ce sont les clandestins qui avaient pris place frauduleusement à bord du train des marchandises en provenance d’Ilebo. Une femme a été tuée sur place, dix-sept personnes sont blessées dont quatre grièvement et quatre autres femmes ont des traumatismes. Le gouverneur de province Denis Kambayi qui est arrivé sur le lieu de l’accident a ordonné l’évacuation des blessés vers Kananga pour une prise en charge médicale appropriée”, a déclaré l’administrateur du territoire de Demba, Joachin Likaka. la SNCC ne donnent pas cependant les raisons de l’accident ni sur le nombre des passagers qui étaient à bord du train. Elles soulignent que quatre wagons sont endommagés et une équipe technique est attendue ce jeudi sur le lieu de l’incident.

       

    • RDC-Ebola : Déjà 561 vaccinés, dont les chauffeurs qui avaient transporté les malades qui s’étaient évadés

      journaldekinshasa.com - 10h56

      Depuis le lancement de la vaccination le 21 mai dernier, 561 personnes ont été vaccinées, dont 444 à Mbandaka, 74 à Bikoro et 43 à Iboko, rapporte le ministère de la santé. Parmi les vaccinés de Mbandaka, il y a aussi les chauffeurs de taxis motos ayant été en contact avec des cas confirmés d’Ebola. Ces derniers avaient transporté les patients qui s’étaient évadés de l’hôpital Général de Wangata mi-mai. Ce mercredi 30 mai 2018, l’équipe de communication du Ministère de la Santé a sensibilisé plus de 200 tolekistes (cyclistes) et chauffeurs de taxis motos de la ville sur les mesures de précaution à prendre pour se protéger contre la maladie à virus Ebola. « Il s’agit d’une cible prioritaire car les vélos et les taxis motos sont les moyens de transport les plus utilisés par la population à Mbandaka. Lorsqu’une personne est malade, elle est souvent transportée par ces tolekistes ou taxis motos vers le centre de santé le plus proche. Cela constitue un réel danger pour les chauffeurs eux-mêmes mais aussi pour leurs futurs passagers », dit le ministère de la santé.

    • Kasaï Central: un mort dans le déraillement d’un train marchandises à Demba

      journaldekinshasa.com - 10h31

      Une personne a trouvé  la mort  mercredi 30 mai lors du déraillement d’un train  marchandises à Tshibungu dans le territoire de Demba, au nord de la province du Kasaï central. Le  drame s’est produit  au tour de 16h.  Selon la source de la société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC). Le train quittait la ville d’Ilebo pour se rendre à Kanagnga, d’après la même source, 17 personnes sont blées. Mais les raisons de l’accident ne sont  pas encore connues.  Par ailleurs, la source du SNCC signale que quatre wagons sont endommagés et une équipe technique est attendue ce jeudi 31 mai sur le lieu du drame.

    • mercredi 30 mai
    • RDC: La CENCO salue la position de Macron sur l’Accord de la Saint-Sylvestre

      journaldekinshasa.com - 17h52

      La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a salué ce mercredi 30 mai 2018 les déclarations faites lundi dernier par les présidents français Emmanuel Macron et angolais João Lourenço sur la nécessité de respecter l’accord du 31 décembre 2016 et la tenue des élections le 23 décembre. « La CENCO salue le fait d’avoir reconnu la valeur de cet accord avec la garantie morale qu’a constituée les pères évêques », a déclaré l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de l’épiscopat congolais, cité par l’agence Dia-CENCO. Dans leur déclaration conjointe à la presse, les deux chefs d’Etat s’étaient également opposés à un éventuel troisième mandat du président Joseph Kabila. Pour l’abbé Nshole, seul l’accord de la Saint-Sylvestre est une solution à la crise que connait la RDC. « Nous savons tous, la communauté nationale et internationale qu’il n’y a pas deux voies de sortie de la crise dans le contexte actuel. L’unique voie pacifique de sortie de crise, c’est le respect de l’accord de la Saint Sylvestre et ce dernier n’a pas été conclu par la communauté internationale mais par les congolais. »

    • RDC: 3ème conclave de la Dynamique de l’Opposition pour “briser la voie de la dictature instaurée par Kabila”

      journaldekinshasa.com - 12h51

      La dynamique pour l’unité d’action de l’Opposition a annoncé ce mardi 29 mai 2018 sa transformation en regroupement politique électoral en vue d’élections prévues le 23 décembre 2018. Martin Fayulu, président de cette plateforme l’a annoncé en marge de l’ouverture du troisième conclave de la Dynamique de l’opposition sous le thème “Un Congo libre et prospère, c’est encore possible”. Pour les organisateurs, le conclave se veut historique pour “briser la voie de la dictature instaurée par Kabila”. A cette occasion, Fayulu a rendu hommage à Thérèse Kapangala, Erick Bokolo et Rossy Tshimanga, tués lors des dernières manifestations des chrétiens catholiques pour l’application intégrale de l’accord de la Saint-Sylvestre.

    • RDC: L’UNC repousse la tenue de son congrès à une date ultérieure

      journaldekinshasa.com - 12h47

      L’Union pour la nation congolaise (UNC) a publié un communiqué, ce mardi 29 mai 2018, pour informer du report de son congrès à une date ultérieure. Initialement prévu du 14 au 16 juin prochain, le congrès de l’UNC, devant notamment permettre la désignation du candidat de ce parti à la présidentielle. Un meeting aurait été également prévu pour le 24 juin à l’issue du congrès. «Kamerhe a des rendez-vous importants en cette période à l’extérieur du pays. Les nouvelles dates seront communiquées dès son retour au pays », a expliqué à ACTUALITE.CD, le secrétaire général de l’UNC, Mayo Mambeke. Hormis la désignation de son candidat à l’élection présidentielle, l’UNC, à travers ce congrès, allait procéder à l’approbation des listes électorales de l’UNC pour les scrutins du 23 décembre.

    • Le CNSA appelle les acteurs politiques à préserver la paix

      journaldekinshasa.com - 11h40

      En rapport avec l’application de l’accord de la Saint Sylvestre, relative au processus électoral en République Démocratique du Congo. Le comité national de suivi de  cet accord, appelle tous les acteurs politiques, la société civile ainsi que les leaders d’opinion à préserver la paix dans leurs propos  en vue de consolider la paix et la cohésion  nationale. C’était l’objectif de la réunion tenu mardi 29 mai 2018 à Kinshasa sous la présidence de Joseph Olenghankoy président du  CNSA.

    • mardi 29 mai
    • Quatre personnes enlevées à Kitshanga (Nord-Kivu)

      - 17h56

      Quatre personnes ont été enlevées depuis samedi 26 mai à Kitshanga en territoire de Masisi (Nord-Kivu). Selon la police locale, la disparition de ces personnes a créé une tension dans cette cité. Au moins mille personnes, indique la police, sont parties lundi 28 mai à la recherche des victimes, dans la forêt de Kitobo. Les habitants ont découvert la pièce d’identité de l’une des personnes. Les mêmes habitants suspectent des miliciens Nyatura d’avoir planifié cette prise d’otage. Ils auraient même, selon la police, demandé aux familles de payer une rançon de 20 000 FC par otage. La population en colère, a tenté de s’en prendre à la communauté hutu, qu’elle accuse de complicité avec les Nyatura. La police s’est interposée à temps.

    • RDC : Retrait de la MONUSCO

      journaldekinshasa.com - 16h29

      La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui, a affirmé ce mardi 29 mai 2018 que l’instabilité de la RDC donne encore à la MONUSCO la possibilité de rester au pays. Elle s’est exprimée à l’occasion de célébration de la journée des casques bleus ce mardi 29 mai à Kinshasa. Répondant aux questions des journalistes, Leila Zerrougui a reconnu que la mission ne restera pas éternellement au pays et attend assister à l’alternance au pouvoir. «C’est normal qu’on réclame notre départ. Mais nous voulons partir en laissant un pays unis. Un pays dans lequel les congolais sont fiers de vivre. Si la MONUSCO part à ce moment, ce sera un échec, puisque nous ne laisserons pas derrière nous un pays instable. Nous espérons qu’il y aura des élections en décembre et qu’il y aura une passation pacifique du pouvoir», a déclaré Leila Zerrougui. Alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU s’apprêtait à proroger en mars dernier, le mandat de la MONUSCO, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, avait déclaré que cette reconduction du mandat de la MONUSCO devrait être l’avant- dernier, et que le Conseil devrait penser au retrait de sa mission en RDC.

       

    • RDC: Nouvelle évasion à la prison de Butembo

      journaldekinshasa.com - 16h24

      Deux détenus de la prison centrale de Butembo (Nord-Kivu) se sont évadés dans la nuit de lundi, a-t-on appris ce mardi 29 mai 2018. Selon le maire de la ville de Butembo, Sylvain Kanyamanda, il s’agit des deux condamnés qui sont passés par le toit de la prison pour s’évader. “Il y a eu un cas d’évasion de deux détenus qui sont passés par le toit de la prison. Ce sont des condamnés, l’un à 12 ans et l’autre à 4 ans de prison. On va voir comment couvrir le toit et éventuellement hausser le niveau de la clôture de la prison. Les enquêtes ont déjà été amorcées par les services compétents afin de partager la responsabilité”, a déclaré Sylvain Kanyamanda, maire de Butembo. Située à proximité de la Mairie de Butembo et du commissariat urbain de la Police nationale Congolaise (PNC), en commune Vulamba, la maison carcérale connue sous le nom de “Camp Congrès” connaît de manière répétitive des évasions des détenus.

    • RDC- Journée des Casques Bleus: le pays réclame le redimensionnement de la mission de la MONUSCO

      journaldekinshasa.com - 16h14

      Le Vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, a réaffirmé ce mardi 29 mai 2018, la demande de la RDC sur le «redimensionnement» de la mission de la MONUSCO. C’était à l’occasion de la célébration de la journée des casques bleus à Kinshasa. «La RDC réclame le redimensionnement de la mission de la MONUSCO suite aux multiples conflits qui avoisinent le terrorisme», a déclaré She Okitundu lors de son discours. A la même occasion, Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire Général de l’ONU en RDC, a rappelé que le mandat de la MONUSCO reste la protection des civils et la mise en œuvre de l’accord politique et l’organisation d’élections. En mars dernier, Léonard She Okitundu avait déclaré au Conseil de Sécurité de l’ONU que la reconduction du mandat de la MONUSCO devra être l’avant- dernier. Il avait ensuite invité tous les membres du Conseil à penser au retrait de la mission du pays.

       

    • RDC: Quatre miliciens FRPI tués par l’armée à Irumu (Ituri)

      journaldekinshasa.com - 11h32

      L’opération “Hero” qui s’est déroulée du 24 au 26 mai 2018 visait, selon l’armée, à mener des attaques ciblées contre les positions des miliciens actifs dans le territoire d’Irumu. «Durant ces quelques jours d’offensives contre les miliciens FRPI, nous avons réussi à neutraliser quatre éléments, capturer deux autres essentiellement des femmes et récupérer deux armes du type AK 47. Une cinquantaine de positions ennemies ont été détruites par les vaillants FARDC», a déclaré le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole militaire en Ituri. Par ailleurs, dans le territoire de Djugu, l’officier annonce l’arrestation de deux inciviques dont un démobilisé de l’armée munis de deux armes AK 47 à la base des troubles dans cette zone secouée il y a peu, par des violences en caractère ethniques qui ont fait une centaine de morts, selon des sources officielles.

    • RDC-Ebola : Déjà 368 personnes vaccinées

      journaldekinshasa.com - 11h15

      368 personnes ont déjà été vaccinées contre la maladie à virus à Ebola, depuis le lancement de la vaccination à Mbandaka le 21 mai dernier, rapporte le ministère de la santé. Les cibles de la vaccination en ceinture sont les professionnels de santé de première ligne, les personnes ayant été en contact avec des cas confirmés d’Ebola et les contacts de ces contacts. Ce lundi 28 mai 2018, le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a lancé la campagne de vaccination contre dans les zones de santé de Bikoro et Iboko. L’opération s’est déroulée à l’Hôpital Général de Référence de Bikoro et au Centre de Santé de Référence d’Itipo, dans la zone de santé d’Iboko.

    • Afrique Centrale: lutte contre la tuberculose

      journaldekinshasa.com - 10h03

      Les délégués de 11 pays membres du Réseau régional de l’Afrique  centrale pour la lutte contre  la tuberculose, ont lancé le 28 mai dernier les assises d’une semaine à Kinshasa. Ces ateliers a pour but principal de comprendre et d’utiliser les données de programmes nationaux de lutte contre la tuberculose afin de  définir les priorités d’actions et priorités de recherches. Ces assises sont une opportunité d’échange d’expérience et  aussi pour définir un plan commun d’actions pour les 11 pays membres du Réseau régional de l’Afrique pour la lutte contre la tuberculose.

    • RDC : célébration du cinquantenaire de la création de Panthère

      journaldekinshasa.com - 09h55

      Le comité du club Panthère de l’Entente urbaine de boxe de Kisangani (EUBOKIS) organisera en collaboration avec le bureau urbain des Sport, un gala de boxe les 8 et 30 juin au stadium Hellénique, dans la commune Makiso, a annoncé lundi à l’ACP l’entraineur Cassidy Kayumba de Panthère. Les meilleurs boxeurs de Kisangani parmi lesquels le poids lourd Luxin Basila et le léger Selenge prendront part à ce gala. Le club Panthère a été créé en 1968 par Raoul Mata, ancien de l’Université nationale du Zaïre (UNAZA)/Kisangani après avoir entrainé le club BOA de l’Université de Kisangani.

       

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité