L’info en continu

    • mercredi 18 juillet
    • Éthiopie-Érythrée : les enjeux économiques derrière un rapprochement historique

      journaldekinshasa.com - 14h32

      Addis-Abeba et Asmara ont décidé de tourner définitivement la page de vingt années de guerre fratricide. Mais si cette paix représente une ouverture sur le monde pour l’Érythrée, elle donne un accès maritime à l’Éthiopie.  Le samedi 14 juillet, c’est par une liesse populaire qu’Isaias Afwerki, le dirigeant du pays le plus fermé de la Corne de l’Afrique a été accueilli à Addis-Abeba par son homologue éthiopien Abiy Ahmet. Quelques jours plus tôt, les deux dirigeants signaient, une déclaration de paix et de coopération, à Asmara en Erythrée, mettant fin à vingt années de guerre larvée. L’annonce a pris tout le monde de court et l’on peut se demander ce que cache le rapprochement inédit entre l’Erythrée et l’Ethiopie. C’est totalement inattendu. Il y a un an, personne n’aurait rêvé ce qui est en train de se passer actuellement, affirme Gérard Prunier, historien spécialiste de la Corne de l’Afrique, ancien chercheur au CNRS. Mais au regard des intérêts économiques dans cette partie de l’Afrique, cette décision prend tout son sens.

       

    • L’Union européenne inflige 4,34 milliards d’euros d’amende à Google pour son Android

      journaldekinshasa.com - 14h18

      Bruxelles a infligé ce mercredi 18 juillet à Google une amende de 4,34 milliards d’euros, la plus lourde de son histoire, pour pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des smartphones. Le géant de l’Internet a 90 jours pour mettre fin à ses agissements. La Commission européenne a conclu que les pratiques commerciales de Google avaient empêché d’autres systèmes d’exploitation pour smartphone d’émerger, et avaient cimenté la domination du groupe californien dans la recherche sur Internet. Elle a donné 90 jours à Google pour mettre fin à ces abus, sous peine de se voir infliger des astreintes allant jusqu’à 5 % du chiffre d’affaires journalier moyen mondial.

    • lundi 16 juillet
    • Premier tête-à-tête attendu entre Trump et Poutine à Helsinki

      journaldekinshasa.com - 15h46

      Le président américain et son homologue russe se retrouvent ce lundi à Helsinki pour leur premier sommet bilatéral en forme de danger potentiel pour Trump et de victoire géopolitique pour Poutine. L’heure du face à face a sonné. Après plusieurs mois à s’échanger des compliments à distance, le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine tiennent leur premier sommet, lundi 16 juillet, dans la capitale finlandaise Helsinki.

      Ni Washington ni Moscou n’attendent d’avancée majeure lors de ces discussions, qui devraient avant tout permettre aux deux chefs d’Etat d’échanger des paroles chaleureuses et de s’accorder pour restaurer les relations américano-russes. Peut-être Trump et Poutine, qui ont l’un et l’autre souligné réciproquement leurs qualités de dirigeants, accepteront-ils le retour des diplomates expulsés en lien avec la tentative d’assassinat contre l’ex-agent russe Sergueï Skripal en mars. Washington avait ordonné l’expulsion de 60 diplomates russes et la fermeture du consulat russe à Seattle. Moscou avait riposté en expulsant un nombre identique de diplomates américains et la fermeture du consulat général américain à Saint-Pétersbourg.

    • Le Rwanda exige des diplômes aux prédicateurs

      journaldekinshasa.com - 15h32

      Le parlement rwandais se penche sur un projet de loi visant à exiger un diplôme en théologie aux prédicateurs. Selon ce projet de loi, les prédicateurs devraient avoir un diplôme en théologie avant d’être autorisés à prêcher dans les églises et les mosquées. Pour les législateurs rwandais, il s’agit de mettre de l’ordre dans les églises et les mosquées, où les prédicateurs non qualifiés trompent souvent leurs fidèles. Plus tôt cette année, environ 700 églises et une centaine de mosquées ont été fermées au Rwanda pour cause de pollution sonore et de non-respect des règlements de construction.Ces fermetures ont suscité des réactions mitigées dans un pays où les groupes de défense des droits humains accusent régulièrement le gouvernement Kagamé de sévir contre la liberté d’expression, ce qu’il a toujours démenti.

    • jeudi 12 juillet
    • Election présidentielle au Cameroun: une dizaine de candidatures déjà déclarées

      journaldekinshasa.com - 15h05

      Au Cameroun, l’élection présidentielle a été annoncée pour le 7 octobre 2018, dans un décret signé par Paul Biya lundi dernier. Le corps électoral ainsi convoqué, l’heure est à présent à l’officialisation des candidatures. Si Paul Biya, président sortant, n’a toujours pas clarifié ses intentions quant à la prochaine élection présidentielle, plusieurs autres figures de l’opposition ont déjà déclaré leur candidature. Au total, une dizaine ont déjà été déclarées pour cette élection présidentielle, dont celle de Joshua Osih du SDF (Social Democratic Flont), jusqu’ici principal parti de l’opposition. Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est aussi en course, ainsi que l’avocat Akéré Muna pour le compte du Front populaire pour le développement (FPD). A ce trio, le plus en vue des candidats de l’opposition, on pourrait ajouter Cabral Libii, investi par le parti Univers.

    • Sommet de l’Otan : Trump impose la question des dépenses militaires des alliés

      journaldekinshasa.com - 14h44

      Perturbant à nouveau l’agenda du sommet de l’Otan, Donald Trump a affirmé avoir obtenu jeudi l’engagement des pays membres de porter plus rapidement que prévu le niveau de leurs dépenses militaires à 2% du PIB. La réunion n’était pas prévue, mais Donald Trump l’a imposée à l’agenda du sommet de l’Otan. En réitérant, jeudi 12 juillet, ses critiques sur le niveau des dépenses militaires de ses alliés au sein de l’organisation, le président américain a forcé la tenue en urgence d’une réunion et a affirmé lors d’une conférence de presse avoir obtenu l’engagement des pays membres de porter plus rapidement que prévu leurs dépenses militaires à 2 % du PIB.

    • mercredi 11 juillet
    • Sénégal : au procès en appel de Khalifa Sall, deux avocats français face-à-face

      journaldekinshasa.com - 12h12

      Un ténor du barreau de Paris, ‏Me Francis Szpiner, pour la partie civile et, de l’autre côté de la barre, pour la défense, un ténor du barreau de Lyon, Me Alain Jakubowicz. Le face-à-face de ces deux pénalistes habitués des grands procès médiatiques n’aurait rien d’exceptionnel en France. Mais, depuis lundi 9 juillet, c’est au Sénégal dans la salle numéro 4 du palais de justice de Dakar, que les deux avocats français s’affrontent.

      Le combat judiciaire auquel participent, à Dakar, Me Szpiner et Me Jakubowicz fait la une de toute la presse sénégalaise : il s’agit du procès en appel de l’opposant sénégalais et maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall condamné à cinq ans de prison, le 30 mars dernier, pour détournements de fonds publics. Un procès dont l’enjeu politique est important : selon des juristes, tant que la condamnation de Khalifa Sall n’est pas définitive, il reste éligible pour la présidentielle de février 2019 face au chef de l’État sortant, Macky Sall.

    • Un sommet de l’Otan sous le signe de l’incertitude

      journaldekinshasa.com - 12h02

      Le sommet de l’Otan qui s’ouvre ce mercredi 11 juillet à Bruxelles s’annonce tendu. Il dépendra de l’humeur de Donald Trump, invité par les Européens à mieux considérer ses alliés. Tout est prêt : la déclaration finale, les projets, les engagements, ont confié à nos confères de l’AFP plusieurs responsables de l’Alliance sous couvert de l’anonymat. Le président des États-Unis a quitté Washington d’humeur belliqueuse, déclarant, avec le goût de la provocation qui est le sien, que sa rencontre avec le président Russe Vladimir Poutine à Helsinki pourrait être « plus facile » que le sommet de l’Otan. Ce comportement exaspère sur le Vieux continent.

    • mardi 10 juillet
    • Mali : lancement de la campagne présidentielle, 24 candidats en lice

      journaldekinshasa.com - 11h29

      Le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, et le candidat malheureux de 2013 Soumaïla Cissé sont de nouveaux en lice pour le scrutin présidentiel au Mali, prévu le 29 juillet. Une élection censée relancer l’application de l’accord de paix de 2015. La campagne présidentielle au Mali a démarré discrètement, samedi 7 juillet, avec quelques affiches collées dans les rue de Bamako. Depuis, les meetings s’organisent, notamment celui du président sortant Ibrahim Boubacar Keita, élu en 2013, et du chef de l’opposition, Soumaila Cissé soutenu par le célèbre chanteur malien Salif Keïta. Le scrutin aura lieu le 29 juillet.

    • États-Unis : Donald Trump nomme le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême

      journaldekinshasa.com - 11h22

      Le président américain Donald Trump a nommé, lundi soir, le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême, en remplacement du juge démissionnaire Anthony Kennedy. Le Sénat doit désormais le confirmer à cette position.

      Sans surprise, Donald Trump a choisi un conservateur pour la Cour suprême. ‘’Ce soir, j’ai l’honneur et le privilège d’annoncer que je nomme à la Cour suprême des États-Unis Brett Kavanaugh, un juge  aux références impeccables’’, a déclaré le président des États-Unis, lundi 9 juillet, au terme d’un suspense savamment orchestré par la Maison Blanche.

      Brett Kavanaugh s’est dit profondément honoré d’avoir été choisi pour devenir le neuvième juge de la plus haute institution des États-Unis. Un juge doit être indépendant et doit interpréter la loi, et non pas faire la loi, a-t-il assuré lors d’une courte allocution, devant ses parents à qui il a rendu hommage.

    • lundi 09 juillet
    • Brexit : le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, démissionne à son tour

      journaldekinshasa.com - 18h35

      Au lendemain du départ du ministre du Brexit, le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a remis lundi sa démission, après que Theresa May a arraché un accord sur la stratégie britannique sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

      Boris Johnson, le secrétaire au Foreign Office, (l’équivalent britannique des Affaires étrangères) a présenté, lundi 9 juillet, sa démission, dans la foulée du ministre du Brexit, David Davis. Une série de démissions qui intervient quelques jours seulement après l’accord obtenu par Theresa May sur la stratégie britannique en matière de retrait du Royaume-Unis de l’Union européenne. Cet après-midi, la Première ministre a accepté la démission de Boris Johnson de son poste de secrétaire au Foreign Office. Le nom de son remplaçant sera annoncé sous peu. La Première ministre remercie Boris pour son travail, ont déclaré les services de Theresa May.  Sur les marchés financiers, la nouvelle a été accueillie par la chute de la livre sterling, effaçant ses gains initiaux face à l’euro et au dollar.

    • Soudan du Sud : accord pour que Riek Machar redevienne vice-président de Salva Kiir

      journaldekinshasa.com - 18h19

      Le chef rebelle du Soudan du Sud, Riek Machar, va être rétabli dans son ancienne fonction de vice-président, dans le cadre d’un accord de paix destiné à mettre fin à près de cinq ans de conflit civil. Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud, pays enfoncé dans une guerre civile depuis 2013, ont accepté samedi 7 juillet, en Ouganda, un accord de partage du pouvoir qui doit voir le chef rebelle Riek Machar retrouver son poste de vice-président.

      « L’accord prévoit qu’il y aura quatre vice-présidents : les deux qui sont déjà en poste, plus Riek Machar qui occupera le poste de premier vice-président », a annoncé le ministre soudanais des Affaires étrangères Ahmed Al-Dierdiry, à l’issue d’une réunion des médiateurs à Kampala.

    • mercredi 04 juillet
    • N’Goné Fall, commissaire générale de la Saison Afrique 2020

      journaldekinshasa.com - 17h39

      Elle vient d’être nommée mardi 3 juillet commissaire générale dans le cadre de la Saison des cultures africaines, la Saison Afrique 2020, une initiative lancée par le président français Emmanuel Macron. La Sénégalaise N’Goné Fall, âgé de 51 ans, architecte, commissaire d’expositions, intellectuelle et cofondatrice d’une plateforme dans les nouveaux médias et les arts visuels, devient ainsi une figure incontournable de la scène culturelle internationale.

    • Pologne : la présidente de la Cour suprême refuse sa mise à l’écart

      journaldekinshasa.com - 17h24

      Acclamée par une foule de partisans, la présidente de la Cour suprême polonaise Malgorzata Gersdorf s’est rendue mercredi à son bureau, défiant ainsi le chef de l’État, Andrzej Duda, qui tente de la mettre à la retraite forcée.

      ‘’J’espère que l’ordre légal sera rétabli en Pologne’’ Voici ce qu’a déclaré mercredi 4 juillet Malgorzata Gersdorf aux sympathisants, entre 3 000 et 4 000 selon les journalistes de l’AFP, rassemblés devant le siège de la Cour suprême. Précisant : « Je ne m’engage pas en politique. Je le fais pour défendre l’État de droit et marquer la limite entre la Constitution et la violation de la Constitution ».

      Les manifestants ont scandé « Constitution », « Tribunaux libres », « Nous sommes avec vous » et on signe de soutien à Malgorzata Gersdorf et aux autres 26 juges de la Cour censés quitter la vie active en raison de l’abaissement de l’âge de la retraite de 70 à 65 ans, inscrit dans la réforme menée par les conservateurs du parti majoritaire Droit et Justice (PiS).

    • mardi 03 juillet
    • Souad Abderrahim est la première femme à avoir été élue maire de Tunis.

      journaldekinshasa.com - 18h37

      C’est une première pour une citoyenne de Tunisie. Souad Abderrahim, membre du bureau politique et tête de liste du parti islamiste Ennahda, a été élue mardi maire de Tunis. « J’offre cette victoire à toutes les femmes de mon pays, à toute la jeunesse et à la Tunisie », a lancé, visiblement émue, cette gérante d’une entreprise pharmaceutique âgée de 53 ans. Souad Abderrahim, qui se définit comme indépendante, a été élue par les nouveaux conseillers municipaux de Tunis, avec 26 voix contre 22 pour son principal adversaire, Kamel Idir.

    • lundi 25 juin
    • Zimbabwe: le président échappe à un attentat à un mois des élections

      journaldekinshasa.com - 18h57

      À un mois des premières élections post-Mugabe au Zimbabwe, le président du pays Emmerson Mnangagwa a échappé samedi à un attentat à l’explosif lors d’une réunion de campagne. Au moins 49 personnes ont été blessées, dont les deux vice-présidents. L’attentat inédit à l’explosif qui a visé une réunion de campagne du président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa à Bulawayo, samedi 23 juin, a plongé le pays dans l’incertitude, à un mois de ses premières élections de l’ère post- Robert Mugabe.L’engin, non identifié, a explosé juste après un discours prononcé par le chef de l’État et candidat à la présidentielle devant des milliers de ses partisans réunis dans un stade de la grande ville du sud Bulawayo, un fief de l’opposition.

    • La victoire d’Erdogan prouve la droitisation complète de la Turquie

      journaldekinshasa.com - 18h47

      Recep Tayyip Erdogan a remporté l’élection présidentielle,  son parti reste aux commandes du pays avec des pouvoirs élargis. Pour cela, l’hyperprésident s’est allié à l’extrême droite. Le spécialiste Gauthier Rybinski y voit la droitisation complète du pays. Les coudées franches. Recep Tayyip Erdogan, qui a revendiqué dimanche soir sa victoire à l’élection présidentielle en Turquie et celle de son parti AKP aux législatives, a remporté le grand pari qu’il s’était lancé, afin d’élargir ses pouvoirs. À 64 ans, il est assuré de diriger la Turquie au moins jusqu’en 2023.

    • Migrants : Paris et Berlin appellent à avancer sans attendre de consensus à 28

      journaldekinshasa.com - 18h38

      Lors d’un mini-sommet de crise à Bruxelles sur la question migratoire réunissant les dirigeants de 16 pays européens, Paris et Berlin ont plaidé pour la mise en place d’accords à plusieurs pays, faute d’obtenir de consensus à 28. Emmanuel Macron et Angela Merkel ont appelé, dimanche 24 juin, à des accords à plusieurs pays sur les défis migratoires, pour contourner l’absence de consensus qui paralyse l’UE, encore illustrée par le blocage d’un nouveau navire au large de Malte avec 239 migrants à son bord.

    • jeudi 21 juin
    • USA : Michael Hammer, nouvel ambassadeur des États-Unis en RDC

      journaldekinshasa.com - 16h09

      La nouvelle a été annoncée ce jeudi 21 juin 2018 par l’ambassade des USA à Kinshasa. Donald Trump avait annoncé lundi dernier son intention de nommer Michael A. Hammer, comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis d’Amérique auprès de la République démocratique du Congo. Michael Hammer est un membre de carrière de la classe de ministre-conseiller du service extérieur. Il a récemment servi comme Ambassadeur des États-Unis au Chili de 2014 à 2016. Il a débuté sa carrière diplomatique en 1988. Avant sa nomination au Chili, Hammer a été secrétaire d’État adjoint aux affaires publiques de mars 2012 à août 2013. En octobre 2017, dans une correspondance adressée à Donald Trump, sept sénateurs américains avaient exhorté le président de leur pays à s’impliquer davantage dans la recherche d’une solution à la crise en RDC. L’une de leurs recommandations était la nomination d’un successeur à James Christopher Swan comme ambassadeur en RDC.

    • mardi 19 juin
    • Côte d’Ivoire : La pluie fait une quinzaine de morts à Abidjan

      journaldekinshasa.com - 18h23

      Les ouvrages de drainage sont mis à rude épreuve, plusieurs n’ayant pas été réhabilités depuis la dernière saison des pluies, témoignent des riverains. Les pluies ont occasionné des éboulements, d’importants dégâts matériels et les unités du Groupement des sapeurs-pompiers n’ont pas chômé. Ce matin, Abidjan compte encore une fois ses morts. 15 personnes sont décédées, annonce pour moment le ministère ivoirien de l’intérieur, soit 8 dans le quartier présidentiel de Cocody, 2 à Yopougon Mossikro et 1 dans le quartier de Paillet et 4 corps flottants. Un bébé figure au compteur des victimes. Les pluies avaient déjà occasionné 2 morts les 10 et 11 mai où il est tombé entre 60 et 90 mm d’eau en une seule soirée. ace aux intempéries, le gouvernement ivoirien annonce un projet d’assainissement d’une enveloppe 530 milliards f Cfa sur la période 2018-2033 pour la réhabilitation d’installations existantes, notamment 157 km de réseaux enterrés à Abidjan, la remise en état de 4 stations de pompage, ainsi que des travaux neufs, à savoir la construction de 600 km de réseaux enterrés, 33 stations de pompage et 4 stations d’épuration.

    • Tchad : Un nouveau gouvernement

      journaldekinshasa.com - 17h33

      Le premier gouvernement de la 4ème république n’aura duré qu’une quarantaine de jours. Parmi les sortants nous avons le Ministre d’état, ministre des infrastructures, Jean Bernard Padaré qui est remplacé par Abdramane Mouctar Mahamat. Ce poste connait une transformation et devient simplement Ministère des infrastructures des transports et du désenclavement. On note un changement à l’enseignement supérieur. Dr David Houdeingar Ngarimaden remplace Zakaria Fadoul Kitir.Tandis qu’à la communication, le poste est désormais occupé par Madame Ndolenodji Alixe Naimbaye qui devient donc la porte-parole du gouvernement. Elle fut secrétaire d’Etat aux Affaires Étrangères. Elle remplace à ce poste Madame Madeleine Alingué locataire du Ministère du tourisme et du développement artistique. Les postes clés comme la défense, les affaires étrangères, les finances ainsi que celui de la sécurité publique restent inchangés.

    • lundi 18 juin
    • L’Angola accueil ce 20 juin 2018, le 43è Forum de la SADC

      journaldekinshasa.com - 09h39

      La 43è Assemblée plénière du Forum Parlementaire de la SADC s’ouvrira à Luanda le 20 juin sous le thème « Le Rôle des Parlements dans l’Approfondissement de l’Intégration Economique de la SADC à travers l’Industrialisation. Ces assises examineront également  la question de la transformation du Forum en Parlement régional. Le pays de Joao Lourenço milite pour l’inscription du sujet sur la transformation du Forum de la SADC en Parlement régional dans l’ordre du jour du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe prévue en Août 2018 à Windhoek Namibie.

    • lundi 11 juin
    • Tchad : Poursuite de la grève dans la justice

      journaldekinshasa.com - 16h23

      Les grévistes qui ont eu la « tête » du gouverneur du Logone Oriental demandent celles de plusieurs autres civils et militaires. Les avocats, notaires et huissiers décident de poursuivre leur grève au moins jusqu’au 13 juin prochain. Ils avaient demandé et obtenu le limogeage du gouverneur du Logone Oriental par le gouvernement. Cette fois, ils réclament le limogeage des autorités militaires et civiles également impliquées dans l’agression de l’avocat Doumra Manassé. Selon Me Hissein Ngaro, responsable national de la chambre des huissiers du Tchad, les grévistes demandent au gouvernement outre leur limogeage de les mettre à la disposition de la justice. Si ce lundi le gouvernement met les personnes incriminées à la disposition de la justice, le travail reprendra dès ce mardi a-t-il ajouté. Il a révélé que l’avocat agressé se porte bien et qu’il a même assisté à leur dernière conférence de presse.

       

    • jeudi 07 juin
    • Espagne: Pedro Sanchez a dévoilé un gouvernement majoritairement féminin

      journaldekinshasa.com - 12h32

      Le socialiste Pedro Sanchez nouveau président du gouvernement espagnol, a présenté mercredi 6 juin au roi Felipe VI un gouvernement majoritairement féminin. Avec 11 femmes et 6 hommes, ce gouvernement va  prêter  serment  ce jeudi 7juin 2018 devant le roi Felipe VI. C’est un gouvernement minoritaire depuis le rétablissement de la démocratie.

    • Mali : Oumou Sangaré rend hommage à Mamoudou Gassama

      journaldekinshasa.com - 11h56

      La chanteuse malienne a rendu hommage à Mamoudou Gassama, son compatriote salué comme héro après avoir sauvé un enfant de 4 ans suspendu à un balcon à Paris. La diva est apparue sur scène avec Mamoudou en soulevant sa main sous un tonnerre les applaudissements du public venu assister au Festival « We Love Green » qui s’est déroulé le weekend dernier à Paris.  » Bravo le Mali, toute l’humanité est fière de toi, tu as sauvé une vie innocente, Bravo Mamoudou » a déclaré Oumou Sangaré. On pouvait entendre le public scandé « Gassama ». Mamoudou Gassama a attiré les regards du monde après avoir réalisé son acte héroïque en grimpant 4 étages pour sauver une enfant de 4 ans suspendu à un balcon.

    • Kenya : 100 médecins cubains en renfort au Kenya

      journaldekinshasa.com - 11h55

      Les médecins cubains ont commencé à arriver au Kenya à l’invitation du ministère de la Santé kenyan. Le gouvernement affirme que les 100 médecins aideront à résoudre la pénurie de spécialistes dans le pays. Mais leur présence est contestée par le syndicat des médecins kényans, qui affirme qu’il y a encore des médecins kenyans formés à embaucher. Les 50 premiers médecins cubains sont arrivés à l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi dans la nuit de mardi à mercredi. Les 50 autres sont attendus ce jeudi. Ils seront déployés à travers le pays, en particulier dans les zones difficiles d’accès où il y a peu de spécialistes. L’État paiera leurs salaires tandis que le gouvernement local financera l’hébergement et le transport. Le gouvernement assure que les Cubains vont offrir un soutien spécialisé nécessaire et une formation à leurs homologues kenyans.

       

    • lundi 04 juin
    • France : le secrétaire général d’Élysée soupçonné de conflit d’intérêts

      journaldekinshasa.com - 13h39

      Le parquet national financier a ouvert ce lundi 4 juin 2018, une enquête sur Alexis Kohler, numéro 2 de l’Élysée, soupçonné de conflit d’intérêts. L’association anticorruption Anticor a dénoncé les liens étroits qu’il entretient avec l’armateur italo-suisse MSC.  Suivant une plainte de l’association Anticor, pour « prise illégale d’intérêt et trafic d’influence », le parquet national financier (PNF) a décidé ce 4 juin d’ouvrir une enquête sur l’actuel secrétaire général de l’Élysée.

    • vendredi 01 juin
    • Tunisie: Youssef Chahed accuse Hafedh Caid d’avoir détruit le parti présidentiel

      journaldekinshasa.com - 15h29

      Sous pression depuis quelques semaines passes, le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed est sorti de son silence pour défendre son bilan et accuser Hafedh Caid Essebsi, le fils du président, d’avoir détruit le parti du président Beji Caid el Sebsi. Selon le premier ministre, les dirigeants de Nidaa Tounes, et le fils du président Béji, ont détruit le partit présidentiel. Cela est devenu une menace pour les institutions publiques. Le chef du gouvernement tunisien a brutalement attaqué le directeur exécutif du parti présidentiel et le fils du président lors d’un discours retransmis en directe à la télévision nationale dans lequel il  a défendu son bilan.
      Issu des rangs de Nadaa Tounes dont une partie réclame aujourd’hui son départ, Youssef Chahed, 42 ans, a semble-t-il choisi son mode de défense : l’attaque. Isolé mais déterminé, il n’envisage pas de démissionner. En Tunisie, des élections présidentielles et législatives sont prévues en 2019.

    • Espagne: Pedro Sanchez nouveau chef du gouvernement en remplacement de Rajoy

      journaldekinshasa.com - 14h54

      Le Parlement espagnol a voté ce vendredi 01 juin 2018,  une motion de censure renversant le chef du gouvernement Mariano Rajoy. Le patron du Parti socialiste, Pedro Sanchez, lui succède officiellement. Une page de l’histoire politique espagnole se tourne. Au pouvoir depuis 2011, Mariano Rajoy âgé de 63 ans ; a été renversé ce vendredi par une motion de censure au parlement espagnole qui dans la foulée, a accordé sa confiance au président du socialiste Pedro Sanchez.

    • mardi 29 mai
    • Tchad: la présidence propose de compenser les salaires amputés par des avantages en nature

      journaldekinshasa.com - 09h28

      La fonction publique a observé une grève générale à l’appel de la plateforme syndicale revendicative, un regroupement des syndicats les plus représentatifs. Les travailleurs protestent contre le non-respect du moratoire conclut à la mi-mars avec le gouvernement pour payer aux employés intégralement leurs salaires après plusieurs mois de coupes pour faire face à l’austérité. Une promesse qui n’a pas été tenue et comme il y a deux mois, le service public a été paralysé en ce début de semaine. « Nous voulons aussi dire à la population de nous comprendre. Nous sommes excédés. Vous avez compris que le gouvernement nous a toujours poussés vers la grève. Voilà… Nous sommes à cette nouvelle grève qui malheureusement ne va pas arranger nos enfants, ne va pas arranger la population. Mais nous sommes contraints. Vous savez, c’est une question de survie aussi pour nous militants ». Selon nos informations, le cabinet de la présidence a rencontré les syndicats, hier lundi, pour proposer de rembourser aux fonctionnaires les montants amputés de leurs salaires par des compensations en nature.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité