Politique › Justice

Incitation à la haine tribale : le ministère public requiert 5 ans de prison pour le pasteur Daniel Ngoy Mulunda

Ngoy Mulunda

Le tribunal se prononce ce mercredi 27 janvier sur le dossier  Daniel Ngoy Mulunda. Le pasteur est poursuivi pour« incitation à la haine tribale». Il lui est également reproché d’avoir « porté atteinte à l’intégrité du territoire national ».

Daniel Ngoy Mulunda connaitra son sort ce mercredi 27. À la précédente audience, le ministère public avait requis cinq ans, trois ans et deux ans d’emprisonnement pour les trois infractions retenues à sa charge. Le tribunal a remis son verdict  hier à midi.

Il sied de signaler que les avocats de la défense n’ont traité que ce qu’ils considèrent comme irrégularités dans les aspects procéduraux. Ils n’ont pas touché au fond des peines requises par le ministère public contre le pasteur Daniel Nyoy Mulunda.

« Le tribunal n’a jamais été saisi ni au premier ni au deuxième degré, mais il a poursuivi sur sa lancée malgré le pourvoi en cassation du prévenu. Les faits n’ont jamais traité ni au premier ni au deuxième degré », a dit un des avocats de l’ancien président de la CENI.

Pour rappel, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda est toujours détenu à la prison de Kasapa. Il avait été arrêté par des agents de l’ANR après un sermon à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, à  Lubumbashi.

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut