Politique › Institutions

HWR déplore une violation massive des droits de l’homme en 2017

La police procède à l’interpellation de quelques manifestants mardi 19 décembre au niveau du bâtiment de l'INSS et près du palais de justice à Kindu (Maniema). Radi Okapi/Photo Matthieu Ilunga

Les chiffres avancés par Human Rights Watch (HRW) sont contenus dans un rapport rendu public jeudi 18 décembre 2018.

En RDC, 2017 a été une année de violations massives des droits de l’homme, a indiqué Human Rights Watch (HRW) dans un rapport rendu public jeudi.

« Tout au long de 2017, des agents du gouvernement et des forces de sécurité ont systématiquement et à maintes reprises interdit les manifestations de l’opposition, fermé des médias et empêché des dirigeants de l’opposition de se déplacer librement » accuse l’ONG dans son rapport.

Dans ce document, HRW révèle que 300 personnalités politiques et activistes des droits humains ont été emprisonnés sans chefs d’inculpation avant d’être relâchés.

« Un grand nombre d’entre ces personnes ont été détenues dans des lieux secrets, sans chefs d’inculpation, ni d’accès à leurs familles ou à des avocats. D’autres ont été poursuivis en justice sur la base de chefs d’accusation fabriqués de toutes pièces », lit-on dans ce rapport.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut