International › APA

Huit millions de Camerounais vivent dans la pauvreté (Enquête)

Au moins huit millions de Camerounais, soit près d’un tiers de la population totale du pays, vivent sous le seuil de la pauvreté avec des revenus en dessous de 931 francs CFA par jour, selon les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS) rendus publics au terme de la quatrième Enquête camerounaise auprès des ménages (ECAM 4).Selon cette enquête dont APA a pu obtenir une copie jeudi, cette enquête initiée en 2014 sur une population camerounaise estimée à près de 22 millions d’habitants révèlent que 37,5% de Camerounais sont pauvres soit 8 088 876 de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté qui est de 339 715 francs CFA par adulte et par an.

Des revenus qui ne permettent pas à ces adultes de résoudre des besoins primaires, entre autres, se nourrir, se soigner, où envoyer les enfants à l’école.

Confirmant l’enquête réalisée en 2007, il ressort que dix ans plus tard, les pauvres vivent principalement dans les campagnes, soit 90,4% des pauvres.

Dans les détails, le trio de tête des régions qui concentrent la majorité des pauvres sont l’Extrême-Nord avec 35,8%, le Nord où l’on a recensé 20,1% de pauvres et le Nord-Ouest qui se retrouve avec 13,2% de personnes vivant dans la pauvreté.

La majorité des pauvres se recrutent notamment dans les familles nombreuses comprenant en moyenne huit personnes soit 48% des ménages tandis que ceux dont le chef est non scolarisé pointent en seconde position avec 46,9%.

En parcourant ce rapport, l’on apprend que les pauvres sont essentiellement issus des ménages dont des parents sont agriculteurs, pêcheurs et éleveurs ou exercent une activité dans le secteur informel agricole.

L’INS souligne que les personnes interviewées estiment que les trois principales causes de la pauvreté sont par ordre d’importance le manque d’emploi, la paresse et la corruption ou la mauvaise gestion.

À LA UNE
Retour en haut