Société › Actualité

Haut-Lomami : les habitants de Kamina sont dans le noir

La ville de Kamina sans électricité depuis plus de quatre jours.

Les responsables de la Société nationale d’électricité (SNEL) dans la province, parlent d’une panne à la centrale hydro-électrique de Kilubi.

Depuis plus de quatre jours, la ville de Kamina, chef-lieu de la province du Haut-Lomami, est privée d’électricité.  Pour les responsables de la Société nationale d’électricité dans la province, la coupure d’électricité est consécutive à une panne à la centrale hydro-électrique de Kilubi, à 135 kilomètres de Kamina centre.

Onze des seize bielles que compte la centrale hydroélectrique de Kilubi seraient abîmées. Cette centrale n’est plus à mesure de desservir toute la ville. Seule la base militaire de Kamina et l’hôpital général de référence bénéficient encore de l’électricité.

Les conséquences de cette coupure d’électricité sont nombreuses. Du côté des bouchés, faute de moyens pour conserver la viande de bœuf notamment, ceux-ci abattent moins de bêtes. Ce qui entraine une rareté de la viande de bœuf dont le prix du kilo est passé de 9000 à 12000, voire 13000 FC.

Chez les étudiants, le manque de lumière se fait aussi ressentir. Les finalistes des universités et instituts supérieurs de Kamina dépendent désormais des groupes électrogènes pour travailler ou imprimer leurs travaux de fin d’études.

Le ministre provincial de l’Energie affirme que des mesures sont en train d’être prise pour remédier à cette situation désagréable. Les responsables de la SNCC Likasi ont été contacté pour la fabrication de certaines pièces de la centrale, en attendant le retour du gouverneur de province, en mission à Kinshasa.

Notons que la centrale hydroélectrique de Kilubi est vieille de 60 ans. Elle avait été Construit à l’époque coloniale pour desservir seulement la base militaire, et depuis lors, la turbine de cette centrale n’a jamais été remplacée.

Video

Vos paris sportifs
À LA UNE
Retour en haut