Politique › Partis politiques

Haut-Katanga : le Rassemblement plaide pour la décrispation de l’espace politique avant les élections

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président de l'assemblée provinciale du Katanga. Radio okapi. Ph. Colin Djuma-Musompo.

Ce plaidoyer est contenue dans le cahier de charges de la coordination du Rassemblement du Grand Katanga remis jeudi 16 novembre au chef de la Monusco.

La décrispation de l’espace politique avant la tenue des élections est l’une des préoccupations contenue dans le cahier de charges de la coordination du Rassemblement du Grand Katanga remis jeudi 16 novembre au chef de la Monusco, Maman Sambo Sidikou.

«Nous sommes heureux de rencontrer le Représentant spécial à qui nous avons soumis notre petit cahier de charges. Il a concerné toutes les difficultés, tout ce qui se passe dans le grand Katanga. Nos activités politiques sont régulièrement étouffées, il y a des arrestations arbitraires et des attitudes vexatoires que nos combattants sont en train de subir y compris nous-mêmes. Voilà pourquoi nous avons tenu à lui donner tout le tableau de toutes ces tracasseries que nous vivons ici au Grand Katanga», a déclaré le coordonnateur du Rassemblement Grand  Katanga, Antoine Gabriel  Kyungu wa Kumwanza.

Selon lui, Maman Sidikou a promis de les aider et souhaite que «les mesures de décrispation soient mises en place (…)».

«Il nous a tranquillisés pour dire que la Monusco souhaite qu’en ce qui concerne les élections, les mesures de décrispation soient mises en place afin que les uns et les autres puisent vaquer à leurs occupations et organiser leurs activités politiques  en toute liberté et en toute tranquillité», a ajouté Kyungu wa Kumwanza.

Elections : objectif principal

«Les élections à venir en RDC doivent être l’objectif principal pour tout le monde», a affirmé le Représentation spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Maman Sambo Sidikou, lors de cette visite à Lubumbashi.

«Pour le Conseil de sécurité des Nations unies, l’Union africaine, la SADC, le Congo préoccupe les voisins qui ont aussi leurs problèmes. Le Congo préoccupe dans la mesure où c’est le Congo. C’est 9 frontières. Si la stabilité et la paix ne s’y installent pas, c’est toute la région qui sera secouée», a reconnu le chef de la MONUSCO.

Maman Sambo Sidikou indique que la communauté internationale va voir comment «accompagner» le pays pour réussir les élections.

«Je dis bien accompagner, l’effort étant d’abord congolais. Accompagner en matière surtout logistique, le pays est immense. C’est un sous-continent (…)», a-t-il poursuivi.

C’est la toute première visite de travail de Maman Sidikou dans le Haut Katanga depuis sa nomination. Lors de son séjour, il a notamment discuté avec le gouverneur Célestin Pande Kapopo, sur les questions économiques, sécuritaires et politiques.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut