Politique › Partis politiques

Haut-Katanga : le candidat malheureux à l’élection des gouverneurs, Coco Mulongo exige la démission de Kabund de la tête de l’UDPS

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/04/kabundi-11-4-19.jpg
JM. Kabund

Coco Jacques Mulongo, candidat malheureux de l’UDPS, à l’élection du gouverneur dans la province du Haut-Katanga, exige la démission du président intérimaire de l’UDPS, Jean Marc Kabund, qu’il accuse de n’avoir pas préparé le parti à gagner les élections.

« Mr Kabund devait démissionner quand les candidats sénateurs de l’UDPS n’ont pas eu gain de cause. Kabund n’a pas bien préparé les élections des gouverneurs et, nous, à l’UDPS, nous avons négligé une décision, celle de le mettre dehors de son poste de président délégué du parti. Maintenant, nous pensons que Jean Marc Kabund doit comprendre qu’il a échoué et doit quitter la tête du parti », a dit à  Coco Mulongo, candidat malheureux et également député national élu de la ville de Lubumbashi.

Il révèle que Kabund a « vendu » le poste de gouverneur du Haut-Katanga au FCC pour espérer occuper la vice-présidence de l’Assemblée nationale dont le bureau définitif n’est pas encore mis en place.

Il qualifie « d’escroquerie » la cohabitation FCC-CACH, pilotée par Joseph Kabila et félix Tshisekedi.

« La coalition FCC-CACH n’a pas de sens. C’est de l’escroquerie depuis qu’on a commencé. C’est une sonnette d’alarme pour notre président de la République, car si nous continuons comme ça nous allons nous faire escroquer par le FCC à tous les niveaux des élections institutionnelles », a-t-il fustigé.

Candidat de la coalition CACH (Cap pour le changement) au poste de gouverneur dans la riche province du Haut-Katanga, Coco Jacques Mulongo est arrivé troisième avec 4 voix derrière Jacques Kyabula Katwe du FCC, élu gouverneur avec 32 voix, et Jean Claude Muyambo, proche de Moïse Katumbi, qui a obtenu 12 voix sur 48 votants.



À LA UNE
Retour en haut