Elections 2018 › Provinciale

Gouvernorat : la restauration de l’autorité de l’État, point commun de tous les candidats

Cabinet du gouverneur

La campagne électorale pour l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs a débuté ce samedi et s’étendra jusqu’au 8 avril 2019.

Ladite élection aura lieu le 10 avril. Au Sud-Kivu, les candidats se sont engagés au rétablissement de l’autorité de l’État, à la promotion de la paix et à la lutte contre la corruption.

Candidat gouverneur pour le compte du Mouvement social, Jean-Claude Kibala a donné le ton.

« Nous sommes revenus à Bukavu à cause de la honte que présente notre province, mais une fois élu nous avons comme priorité de relever le défis de la restauration de l’État. Il y a d’abord la justice. Nous proposons de mettre en place un cadre de  dialogue pour faire face à l’insécurité. Nous pensons qu’il est temps de mettre en place une police territoriale pour la sécurité de notre région. Nous comptons créer une commission provinciale anti corruption et  restaurer la fonction publique pour sortir notre pays du marasme.  Nous comptons mettre en place la carte des résidents pour identifier tous les étrangers dans notre région ».

Le candidat indépendant et homme d’affaires Telexis Rubuye promet de commencer par l’audit de tous les projets financés mais non exécutés.

« Une fois élu, je ferai  l’audit de tous les contrats non exécutés  et en tirer les conséquences. Il y a les fonds débloqués pour la construction des routes nationales numéro 2, 4 et 5 ainsi que plusieurs autres projets mal gérés », a t-il dit citant aussi certains projets financés par l’Union européenne et la Banque mondiale.

En face des élus du  Sud-kivu, Justin Bitakwira, membre du FCC mais qui s’est présenté en indépendant, n’est pas en reste : « Une fois élu gouverneur, la paix sera ma priorité. La paix demande l’implication de tous car sans l’implication de tous. Il faut se mettre en tête que les jeunes gens qui sont dans la forêt sont des enfants prodigues. Ma priorité sera la fin des groupes armés. Il faut que ces groupes armés intègrent la police ou l’armée et d’autres combattants doivent réintégrer la vie civile. Viols, vols, tueries, nous devons mettre fin à toutes ces choses ».

Pour sa part, Théo Ngwabidje préconise la discussion avec les chefs rebelles: « Dans mon projet de société, je vais discuter avec les chefs rebelles qui ont des revendications légitimes », a dit le candidat FCC-CACH.

Shenila Mwanza croit à une bonne volonté pour relever la province du Sud-kivu: « Les enfants du Sud-Kivu doivent se mettre ensemble pour faire décoller la province. Je le crois en tant que femme.  Je me dis toujours qu’il suffit d’avoir une volonté pour corriger les erreurs du passé et on  arrivera à une solution », a déclaré la candidate indépendante.

Prévue du 6 au 8 Avril, la campagne électorale se tient particulièrement à l’hémicycle provincial où 6 candidats ont déjà défilé devant les députés provinciaux.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut