Société › Actualité

Goma: paralysie des activités

Cette situation intervient suite à l’appel des organisations de la société civile à une journée ville morte.

Les activités tournent au ralenti dans la ville de Goma suite à l’appel du Collectif des actions de la société civile à une journée ville morte. Sur l’axe Goma-Sake, certains commerces n’ont pas encore ouvert jusqu’à 11H30 (locales). Ici, seules les pharmacies ont ouvert à l’heure habituelle.

Au centre-ville, quelques banques et messageries financières ont ouvert. Mais la plupart des magasins des étrangers sont restés fermés. A Birere (Est), les boutiques ont ouvert vers midi car bon nombre de leurs tenanciers résident dans la partie Nord de la ville ayant été secoué par des troubles.

Les transports en commun de centre-ville, Katindo, Ndosho, ULPGL, Sake sont visibles. Cependant dans la partie Nord de la ville, les transports en commun ne fonctionnent pas suite aux accrochages ayant opposé depuis ce matin les habitants des quartiers Majengo et Katoyi aux forces de l’ordre.

La police a renforcé sa présence notamment devant son commissariat provincial, aux rond-points Signers et Tshukudu. Pour l’heure, le calme semble se revenir. La police s’emploie à évacuer les pierres déversées sur la chaussée par les manifestants.  Selon le premier bilan, au moins un policier a été tué et plusieurs habitants blessés lors des échauffourées.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut