Personnalités › Interviews

Georges Muyaya aux cadres de la territoriale : « Il faut faire la différence entre la caisse de l’Etat et votre poche »

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Le professeur Georges Muyaya Bantu Mupala, directeur du Centre de formation continue et d’excellence de l’Université de Mbuji-Mayi est l’un de ceux qui ont formé des cadres territoriaux nouvellement nommés par le Président Joseph Kabila.

Cette formation a porté sur la décentralisation, la déconcentration ainsi que les obligations d’une autorité territoriale ou municipale envers ses administrés, le gouvernement provincial et central.

Son intervention a porté sur la gestion des finances publiques. Il a invité les cadres de la territoriale à ne pas confondre les caisses de l’Etat avec leurs propres poches.

«Nous avons montré aux cadres de la territoriale qu’il faut faire la différence entre la caisse de l’Etat et la poche du représentant de l’Etat. Souvent quand on donne un poste à un représentant de l’Etat, il pense que lui-même est devenu l’Etat et sa poche est devenue la caisse de l’Etat. Et nous leur avons montré que ce qu’ils vont faire tout au long de leur mandat doit être évalué dans cent jours. S’il n’y a pas une lueur d’espoir, s’il n’y a pas une étincelle dans cent jours, sachez que vous ne ferez plus rien», affirme M. Muyaya.

Il recommande aux administrateurs des territoires de la RDC et leurs assistants, aux maires des villes et leurs adjoints de parvenir à la transformation sociale. Il appelle aussi la population à la culture fiscale.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut