International › APA

Gambie : l’opposant Ousainou Darboe dénonce l’arrestation de Momodou Sabally

Le directeur de campagne d’une formation politique de l’opposition a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat avorté en Gambie.Le Parti Démocrate Uni (UDP, sigle anglais), principal parti d’opposition en Gambie monte au créneau suite à l’arrestation d’un de ses cadres. Momodou Sabally a été arrêté mercredi dans le cadre de l’enquête en lien avec le coup d’État avorté mardi soir. Cette mise aux arrêts serait liée à une vidéo publiée sur le réseau social TikTok où Sabally s’adressait aux « UDP TikTokers ».

« Ce qui se passe, c’est que le pouvoir judiciaire et la police sont de connivence avec Adama Barrow, car ils savent que les élections locales approchent ; ils perdent du terrain, c’est donc une façon d’intimider les gens. Nous ne serons jamais intimidés ! Nous allons certainement prendre ce pays, et nous sommes prêts à prendre le pays. Si vous voulez dire que prendre le pays signifie prendre le gouvernement, eh bien, c’est votre interprétation », a déclaré le président de l’UDP, Ousainou AN Darboe.

M. Darboe s’exprimait samedi 24 décembre lors d’un point de presse tenu au bureau du parti à Manjai, alors que le pays se dirige vers des élections locales.

Selon l’ancien vice-président de la Gambie, l’arrestation de Sabally était prévue depuis plusieurs mois. Il ajoute qu’un message audio avait été reçu d’un membre du NPP, le parti au pouvoir, appelant au silence Momodou Sabally et Ebrima Dibba, tous deux membres de l’UDP.

« C’est un schéma qui avait été conçu il y a plusieurs mois. Malheureusement, le pouvoir judiciaire a été utilisé dans cet acte impie », a-t-il soutenu.

Pour le leader de l’opposition gambienne, la détention continue de Sabally n’est rien d’autre qu’« un abus de la procédure judiciaire ».

Mercredi 21 décembre, le gouvernement gambien a affirmé qu’un coup d’Etat avait été déjoué et que quatre membres des forces armées nationales ont été arrêtés. Le lendemain, une personne en lien avec cette tentative de putsch a été appréhendée et détenue dans un camp de l’armée tenu secret. 

Élu démocratiquement en 2016, Adama Barrow a mis un terme aux 22 ans de règne de Yaya Jammeh, arrivé au pouvoir en 1994 par un coup d’Etat contre le président Dawda Jawara. 



Bon plan
RDC Publié le 28.12.2022

RDC : les dates retenues pour célébrer la rumba en 2023

24 janvier 2023: pour la journée mondiale de la culture africaine et des afro descendants, il est prévu de consacrer la journée à la rumba…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut