International › APA

Finale de Ligue des champions d’Afrique: TP Mazembe soutient le Wydad et critique le président de la CAF

Pas d'image

Le Directeur Sportif et Manager Général du club congolais TP Mazembe, Frederic Kitengie a apporté son soutien au Wydad, défait en finale retour de la Ligue des Champions par l’Espérance de Tunis (EST) après un but injustement refusé et 1h30 d’interruption.L’arbitrage déçoit. Déjà en demi finale aller, Papa Gassama fut médiocre et le TPM à payé cash son manque d impartialité face aux espérantistes. Devant le Président de la CAF, dans un nuage de fumée, il est loin d être juste, a tweeté Kitengie.

« Maîtrisant les rouages de la compétition, je suis mieux placé pour dénoncer ce hold up. Les règles sont claires, les décisions de l arbitre sont sans appel. Pour cette finale, on perd inutilement le temps de sacrer EST », déplore-t-il.

Le club casablancais opposé à l’Espérance de Tunis a perdu non pas sur le terrain, mais sur des décisions arbitrales. Déjà victime de L’arbitrage au match aller, le WAC a cette fois-ci fait les frais de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Mené au score dès la 41e, le Wydad a réussi à revenir au score à la 65e minute de jeu grâce à Walid El Karti. Un but refusé par l’arbitre Gambien Gasama pour on ne sait quoi.

Frustré par cette décision, les joueurs du Wydad ont alors demandé à l’arbitre de recourir à la VAR. Mais à la grosse surprise générale la VAR ne fonctionnait. Devant ce scandale, le WAC a refusé de reprendre le jeu. Et cela à occasionné une interruption du match pendant une 1h30. Et après de longues tractations, l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre avec la victoire de l’Espérance de Tunis sur le score de (1-0). Les deux équipes ont fait match nul (1-1) au match aller à Rabat.

La finale de la Ligue des champions 2019 ne restera pas dans les annales de football. La double confrontation WAC- Espérance de Tunis a été émaillée par de grossières erreurs de l’arbitrage. Au match aller, Gehad Greisha a invalidé un but et a oublié de sifflet un pénalty pour le WAC. Chose qui a provoqué l’ire des dirigeants du WAC et de la FRMF qui ont saisi la CAF.

Au match retour disputé hier vendredi au stade Radès, le Wydad a été une nouvelle fois victime des décisions arbitrales.

Video

Vos paris sportifs
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut