Société › Actualité

La fête de la nativité commémorée dans la tranquillité à Kinshasa

La fête de la nativité a été commémorée dans la tranquillité mais avec faste dans certains endroits à travers la capitale ce lundi 25 décembre 2017.

Déjà dans la matinée, plusieurs églises traditionnelles et de réveil confessant Jésus-Christ comme Seigneur ont organisé des cultes en l’honneur du Christ sauveur.

Des bruits de pétards mélangés à divers sons de musique produits dans des terrasses mouvementées ont  été enregistrés un peu partout, ainsi des studios improvisés de photographie dressés pour la circonstance à chaque coin de rues, en vue d’accueillir les enfants qui sillonnaient les rues de la capitale en tenue de fête.

Certaines personnes ont mis à profit cette journée soit pour partager un repas en famille, soit pour aller en promenade à travers la ville.

Ainsi, il a été remarqué une présence accrue des visites à quelques places publiques de détente, telles qu’à la Place des évolués et  à la gare Centrale dans la commune de Gombe, à la place Échangeur de Limete, la place des Artistes  au rond point Victoire dans la commune de Kalamu, à la place du Cinquantenaire en face du Palais du peuple dans la commune de Kasa-Vubu.

Musique et de théâtre à Noël

L’ambiance dans la ville a aussi été marquée par plusieurs spectacles de musique et de théâtre organisés  par des églises, des artistes musiciens et des comédiens du pays.

C’est le cas notamment du ballet des filles du groupe « Kisito Annuarite » de la paroisse Sainte Mère du Rédempteur dans la commune de Ngaliema, du spectacle d’humour livré par le comédien Ronsia Kukielukila et sa troupe le « Salop’art » dans la commune de Kintambo, et du spectacle d’humour du comédien congolais Charly Chapelain dédié aux enfants à la place de la Gare.

A ce lot s’ajoutent également les émissions  télévisées  consacrées à des chants,  des récitals et de danses  en  l’honneur des enfants.

Toutes ces activités à travers  les différentes communes de la capitale se sont déroulées dans le calme et la quiétude.

Eglise catholique : Noel 2017  placée sous le signe de la  paix

L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, a placé la fête de nativité édition 2017 sous le signe de la paix, dans son message  lu dans toutes les paroisses.

Aux termes de ce message, Noël est une fête de la paix partant du message de l’ange aux bergers de Bethlehem cité dans les saintes écritures: « gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre aux hommes que Dieu aime. »

Pour l’archevêque de Kinshasa, la paix est une  valeur, une réalité ardemment désirées et recherchées par tous les hommes de tous les temps et de toutes les catégories.

Les fidèles protestants invités à privilégier la paix

Le président national de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le révérend André Bokundowa,  a invité exhorté, lundi, lors de la célébration de la fête de Noel en la cathédrale du Centenaire dans la commune de Lingwala,  les fidèles,  les  parents, les  serviteurs de Dieu et  toutes  les forces vives à cultiver la paix dans leur manière de résoudre les questions sociales et  à jouer le rôle d’ambassadeurs de la paix sociale dans tous les milieux marqués par l’absence de la paix. Car, a-t-il souligné, Christ est venu  pour apporter la paix et la tranquillité dans le monde.

Cette célébration a connu la présence de plusieurs personnalités ecclésiastiques et politiques, notamment  le président national  honoraire de l’ECC, Mgr Marini Bodho, le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, et la députée nationale  Princesse Adèle Kayinda.

Appel aux Congolais  à honorer la grandeur de Jésus Christ

La 30ème  Communauté pentecôtiste au Congo (COPCO)/cité de l’Eternel située dans la commune de Kinshasa a appelé lundi les Congolais à honorer la grandeur de Jésus Christ en tant que sauveur de l’humanité, lors du culte célébré dans le cadre de   la fête de la nativité.

L’officient du jour,  l’ancien Alexis Twite a, dans son message tiré du livre d’Esaie chapitre 9, verset 5, souligné que la naissance de Jésus Christ est un événement capital pour le salut du monde. Sa naissance, a-t-il expliqué, a pour mission d’apporter le salut et rétablir la communion entre l’homme et Dieu son créateur.

Le pasteur sectionnaire, Kanonga Honoré Rivière, a demandé aux non croyants et aux chrétiens  d’accepter Jésus Christ comme leur seigneur et sauveur et de connaitre Dieu en profondeur en vivant selon sa parole, avant de préciser que le 25 décembre est une date conventionnelle et que le salut est possible en Christ.

 

 

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut