› Elections 2018

Fayulu prône le social libéralisme

Martin Fayulu, le candidat de lamoka

De Retour à Kinshasa ce mercredi,  le candidat commun de la coalition Lamuka à la présidentielle arrive 48 heures avant le début de la campagne électorale.

Martin Fayulu est devenu le candidat commun d’une frange de l’opposition. Ce dernier a choisi d’axer sa campagne pour la présidentielle autour de six piliers : le social libéralisme, la citoyenneté, le pacte pour le développement, mais aussi la bonne gouvernance, la réconciliation nationale, le principe gagnant-gagnant. Le budget de 190 milliards de dollars américains qu’il avait présenté en septembre pour une période de cinq ans a été revu à la baisse par ses alliés de la coalition Lamuka. Désormais, il faut parler de 105 milliards de dollars américains pour le programme commun, révèle Pierre Lumbi, le vice-président de la plateforme katumbiste Ensemble pour le changement. Et ce budget, selon la coalition Lamuka, devra être financé avec les recettes internes, la coopération bilatérale et les emprunts.

Un accent particulier est mis sur la lutte contre la corruption et les détournements des fonds publics, des maux très ancrés dans la société congolaise. Autre volet du programme, la réforme constitutionnelle avec la restauration du second tour et le retour à la double nationalité, la nationalité congolaise pouvant être détenue concurremment avec une autre. Et pour mettre fin à l’arbitraire, une profonde réforme de l’appareil judiciaire est également envisagée.

 

Martin Fayulu arrive à Kinshasa à la mi-journée par un régulier d’Ethiopian Airlines. La coalition Lamuka rapporte que le jet privé, loué pour le retour de Fayulu à Kinshasa, n’a pas reçu l’autorisation d’atterrir. Une centaine de militants se dirigent déjà vers l’Aéroport de N’djili pour accueillir Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka à la présidentielle du 23 décembre. Sur place à N’djili, une cinquantaine de militants sont déjà arrivés. Les drapeaux du MLP, de la Dynamique de l’opposition et du MLC sont brandis par les membres de l’opposition. Jusque-là aucun leader de l’opposition n’est arrivé sur place. Une jeep de la Police est positionnée à l’entrée de l’aéroport. Il arrive à Kinshasa un jour avant le début de la campagne électorale. Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, ont promis une campagne à l’américaine au profit de Fayulu.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut