› Elections 2018

Exclusion de la candidature de Bemba à la présidentielle : c’est sans surprise pour les militants du MLC

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Pour le Mouvement de libération du Congo, la Cour constitutionnelle a fait une mauvaise interprétation des décisions de la CPI pour écarter leur candidat.

A Kinshasa, l’arrêt de la Cour n’a pas été une surprise au sein des militants du Mouvement de libération du Congo.  Mais ceux-ci n’ont pas l’intention de baisser les bras. La secrétaire générale de ce parti, Eve Bazaiba, a adressé une lettre lundi 03 septembre, à Fabienne Chassagneux, représentante de la CPI en RDC, pour lui demander de mettre un terme « à la confusion autour de la condamnation de Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins ».

Le 24 août, on se souvient, avant même la publication par la Céni de la liste des candidats recalés, plusieurs leaders de l’opposition s’étaient unis pour mettre en garde la Commission électorale nationale indépendante contre la tentation de céder à des injonctions politiques et menaçaient à l’époque d’appeler à la mobilisation générale du peuple congolais.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut