Politique › Actualité

Les Etats-Unis se retire du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU

Nikki Haley

 

L’ambassadrice américaine auprès de Nation unies Nikki Haley, l’a annoncé mardi 19 juin dernier

Les Etats-Unis trouvent inconcevable de continuer de siéger au conseil des droits de l’homme avec des pays tels que la République Démocratique du Congo, le Cuba, la Chine et le Venezuela. Dans une déclaration, les USA ont exprimé l’incrédibilité de la RDC à siéger dans le conseil des droits de l’homme. Ils qualifient d’ailleurs cette institution d’hypocrite.

 « Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d’une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l’Homme un sujet de moquerie », a déclaré Nikki Haley

Plusieurs organisations de la défense de droit de l’homme ont à l’époque, fustigé l’intégration de la RDC au conseil des droits de l’Homme. En formulant l’argument selon lequel, la RDC n’est pas un modèle sur les questions de la démocratie.

Le départ des Etats-Unis du CDH, vient remettre en cause sa relation avec la RDC qui est déjà tendu depuis quelque mois.

D’après cette déclaration, plusieurs autres raisons sont à l’origine du départ des américains au CDH, à savoir la réforme du CDH qui selon Haley est bloqué par la Chine, le Cuba, l’Egypte et la Russie, ainsi que la position défavorable des membres de cette institution vis-à-vis d’Israël.

Rappelons que la RDC a été élue, le 16 octobre 2017 à New York, avec 151 voix sur 193 votants par les membres du Conseil des droits de l’homme de nations unies.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut