International › APA

Environnement et politique, sujets dominants dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, parvenus mercredi à APA, traitent essentiellement de la poussière couvrant une bonne partie du pays mais aussi des désaccords dans le dialogue politique entre la mouvance présidentielle et l’opposition.EnQuête, sous le titre « Alerte oxygène », informe que « les services de pneumologie ont été envahis, hier (mardi), et ils le seront sûrement jusqu’à la semaine prochaine ». Poursuivant, ce journal souligne que « la qualité de l’air, avec cette déferlante de poussière, est des plus mauvaises ».

EnQuête en conclut que si « les personnes ne souffrant d’aucune allergie respiratoire endurent cette situation. C’est pire pour celles qui (ont) des pathologies respiratoires ». En tout cas, pour Sud Quotidien, c’est un « tsunami de poussière ».

Ce journal indique qu’avec « ce mauvais temps, (de nombreuses) personnes ont recours aux masques pour se couvrir le nez et la bouche. Mais, c’est sans compter avec la détermination des vendeurs de ces accessoires de tirer le maximum de profits de ce climat hostile ». Résultat, précise Sud Quotidien, « les prix des masques sont passés du simple à plus du double ».

Le Soleil fait savoir qu’ « ils ont le flair des affaires. Des jeunes se sont convertis, le temps d’une journée, en vendeurs de masques. Ils ont transformé une contrainte en opportunité ». 

De son côté, le pneumologue Aliou Niang conseille aux Sénégalais, dans les colonnes du quotidien national, de « boire beaucoup d’eau, porter un appareil de protection respiratoire à défaut, utiliser des foulards ou des turbans ».

En politique, Sud Quotidien note que « la majorité dit encore niet » dans le cadre des concertations pour la décrispation de la situation politique. Le Quotidien ajoute que « le débat sur la décrispation de l’espace politique, à l’ordre du jour hier (mardi) a été houleux. Benoît Sambou (mouvance présidentielle), qui n’a pu tolérer des propos de Déthié Fall (Rewmi, opposition) et de Valdiodio Ndiaye (société civile), a fini par quitter la salle ».

style="display:inline-block;width:336px;height:280px" data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">

Les acteurs du dialogue politique ne s’entendent pas sur les affaires Karim Wade (ancien ministre et fils de l’ex-président Abdoulaye Wade), Khalifa Ababacar Sall (ancien maire de Dakar) ou encore Guy Marius Sagna (activiste emprisonné).



À LA UNE
Retour en haut