Société › Education

Un engagement pour la visibilité des sciences pharmaceutiques de l’UNIKIN

L’engagement a été pris par le doyen de la faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université de Kinshasa, Lami Nzunzu.

L’engagement a été pris par le doyen de la faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), Lami Nzunzu, a réaffirmé mercredi lors d’un entretien, son engagement à s’employer avec d’autres membres du décanat pour la visibilité des sciences pharmaceutiques sur le plan national et international.

Il a indiqué, à cet effet, que sa faculté vient d’entamer la phase de la mise en œuvre du nouveau curriculum de formation de pharmacien et du plan stratégique quinquennal élaboré en 2016 avec l’appui des experts de l’USAID et vulgarisé lors des journées pharmaceutiques tenues à l’UNIKIN du 22 au 24 mai 2017. Ce programme révisé de six ans applique le système éducatif de Licence-Master-Doctorat (LMD).

Pour M. Lami, le décanat doit impérativement veiller à l’application de ces deux instruments pour assurer la formation de qualité et la bonne gouvernance académique, ajoutant que la faculté des sciences pharmaceutiques a signé au cours de l’année qui s’achève un contrat de performance avec le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) dans le cadre du Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaires et universitaires (PEQPESU), un projet du gouvernement qui bénéficie de l’appui financier de la Banque mondiale.

La faculté des sciences pharmaceutiques compte 33 professeurs à thèse et 29 chefs de travaux et assistants. Elle dispose d’unités de recherche et des laboratoires pour l’efficacité de la formation du pharmacien, à savoir, l’unité de pharmacologie clinique et de pharmacovigilance, le centre d’études des substances naturelles d’origine végétale et ses laboratoires affiliés, le laboratoire d’analyse et de contrôle des médicaments (LACOMEDA) ainsi que le laboratoire de biochimie et hématologie. Elle a un total de cinq départements organisant les sciences de base; la chimie médicale et pharmacognosie; la pharmacologie et la thérapeutique; la pharmacie galénique et analyse des médicaments, ainsi que les sciences bio pharmaceutiques et alimentaires.

500 nouveaux étudiants inscrits en sciences pharmaceutiques

Le doyen de la faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) a annoncé par ailleurs, que  500 (cinq cents) nouveaux étudiants sont inscrits en première année de graduat pour l’année académique 2017-2018. Tout en saluant cette forte demande de la jeunesse à aborder les sciences pharmaceutiques, le doyen de la faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), a indiqué que cette année, il sera question d’expliquer aux étudiants l’importance des études des sciences en RDC et dans le monde.

Cette mission, a-t-il souligné, a pour objet de former des pharmaciens de qualité, compétents, compétitifs, responsables, inventifs, visionnaires, opérationnels sur le terrain et gestionnaires des soins pharmaceutiques. L’année dernière cette faculté a fonctionné avec un effectif global de 594 étudiants.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut