Politique › Actualité

Elections en RDC : à moins de quatre mois du scrutin, l’ONU s’interroge !

L’ONU préoccupée par l’organisation des élections en RDC.

Le pays de Kabila souhaite se débrouiller seul et n’acceptera éventuellement de l’aide que si elle n’est soumise à aucune conditionnalité mais il reste énormément à faire en si peu de temps.

Si la décision de Joseph Kabila de ne pas se présenter à la présidentielle du 23 décembre a été salué par l’ONU, cette organisation est tout de même préoccupée quant à l’organisation de ce scrutin. Il ne reste plus que quatre mois et l’ONU n’est toujours pas rassurée. Lundi 27 août, l’organisation et plusieurs membres du Conseil de sécurité ont émis des doutes quant à la crédibilité du processus.

Etats-Unis, France ou Pays-Bas ont ainsi offert d’apporter une aide logistique, mais Kinshasa leur a opposé la même réponse qu’à la mission onusienne de la Monusco : le pays souhaite se débrouiller seul et n’acceptera éventuellement de l’aide que si elle n’est soumise à aucune conditionnalité.

Le président de la Commission électorale, Corneille Nangaa, qui devait intervenir en visioconférence pour mieux expliquer la situation, n’est pas venu s’exprimer devant le Conseil de sécurité. « Agenda fort chargé », c’est ainsi qu’à justifié l’ambassadeur de la République Démocratique du Congo auprès des Nations Unies, l’absence de Nangaa. Une absence qui sème davantage le doute dans au sein de la communauté internationale.

Il est vrai qu’il y a eu d’énorme progrès autours de ce processus électoral. Mais plusieurs questions taraudent encore les esprits. Notamment « machines à voter », qui demeure une incertitude technologique. Le quid des listes électorales, sur lesquelles plus de 6 millions de personnes sont inscrites sans relevés de leurs empreintes digitales ?

Jusqu’ici, plusieurs pays ont plaidé pour que Kinshasa accepte de l’aide, qui pourrait facilement être apportée via la Monusco, la Mission onusienne qui se tient prête depuis longtemps. Mais les autorités congolaises refusent toujours cette assistance, réclamant qu’on fasse confiance à la Commission électorale.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
À LA UNE
Retour en haut