› Politique

Elections : manque d’engouement dans les imprimeries

La campagne électorale sera lancée officiellement, selon le calendrier de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le 22 novembre prochain.

Nous avons voulu savoir  comment les partis et organisations politiques se préparent à ce grand rendez-vous électoral. Certaines organisations se disent prêtes mais, du côté des imprimeries, on estime qu’il y a peu d’enthousiasme de la part des acteurs concernés.   Sur le terrain, certains partis politiques sont discrets pendant que d’autres se disent déjà prêts pour la campagne. «Il est important de savoir que la campagne électorale ne se fait pas le même jour. Elle commence à se faire dès le lendemain de la publication des listes définitives par la CENI. Pour nos candidats, nous avons des réunions stratégiques avec nos membres et nos militants qui sont dans toute l’étendue du pays. Les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre et nous nous préparons en conséquence pour cela. Nous avons déjà passé nos commandes des polos, casquettes, foulards et autres », affirme Trésor Tshibangu, membre du Congrès National Congolais (CNC).

Pour l’Union des Libéraux Démocrates Chrétiens (ULDC), parti politique membre de la Majorité présidentielle, Tout est prêt. Il ne reste que la date du 20 novembre pour les activités de terrain. «Nous préparons déjà efficacement nos bases pour répondre massivement à ce rendez-vous. Nous avons  leurs contacts dans tous les quartiers. Actuellement notre travail consiste à les conscientiser sur ce que nous attendons d’eux des élections du 23 décembre prochain. Les dispositions sont bien prises et nous attendons le lancement officiel pour commencer d’autres actions prévues par le parti », a dit Désiré Limeso, secrétaire provincial de l’ULDC.

Du côté des imprimeries, le marché semble par contre timide. «Il y avait beaucoup de mouvements au mois de septembre. Maintenant ça nous surprend qu’à l’approche de ladite campagne, les commandes  puissent baisser. Les clients que nous avons contactés jusque-là nous parlent d’un problème de budget. D’autres ne croient plus à la tenue des élections cette année », indique le manager d’une imprimerie locale à Limete, qui a requis l’anonymat.   Un responsable d’une autre imprimerie, qui a également requis l’anonymat, est étonné de l’absence d’engouement par rapport aux précédents scrutins. «  Nous sommes un peu inquiets. Normalement pendant cette période, on devrait voir de l’engouement dans nos maisons comme les années passées. Cette fois-ci, c’est un peu difficile. Les choses ne tournent pas comme il se doit et nous tournons presqu’au ralenti. L’absence de compromis sur la machine à voter et le fait que l’opposition est elle-même divisée doit être la raison de cette réticence à imprimer des effigies sur des polos, képis, banderoles et autres », dit-il.

Pour Anderson Nkoyi, ce sont plus de promesses non tenues qu’ils recevaient des candidats députés et autres. “ Personne ne vient nous rendre visite parce que plusieurs ont peur qu’il n’y ait pas d’élections cette année. Et voilà pourquoi ils préfèrent observer la suite des événements avant de se prononcer», a-t-il indiqué. Tel que prévu dans le calendrier électoral, la campagne électorale pour les élections présidentielle, législatives et provinciales va débuter le 22 novembre 2018 pour se clôturer le 21 décembre à minuit.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut