International › APA

Élections en Af’Sud : 20 personnes arrêtées pour avoir voté plus d’une fois

Pas d'image

Au moins 20 personnes ont été arrêtées dans la province sud-africaine du KwaZulu-Natal pour avoir voté plus d’une fois, a révélé jeudi la Commission électorale indépendante (CEI).Selon les responsables de la CEI, cités par la chaîne d’information privée eNCA, les électeurs ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de voter une deuxième fois après avoir enlevé l’encre indélébile de leur pouce.

Les personnes arrêtées sont originaires des villes de Dan Houser, Port Shepstone et Hluhluwe, selon les autorités.

L’annonce des arrestations est intervenue alors que la CEI poursuivait le décompte des voix après les élections nationales et provinciales de mercredi dernier.

Sur les 45,8% des votes nationaux comptés à 15h30 (13h30 GMT), le Congrès national africain au pouvoir est en tête après avoir recueilli 56,6% des suffrages.

L’Alliance démocratique a terminé deuxième avec 23,4 % du total, suivie par les Economic Freedom Fighters (9,3 %), le Front de la liberté plus (2,8 %) et Inkatha Freedom Party (2,1 %).

L’Afrique du Sud utilise le système électoral de la représentation proportionnelle dans lequel l’électorat vote pour un parti politique et non pour des individus.

Le parti politique obtient une part des sièges au Parlement en proportion directe du nombre de voix obtenues aux élections.

Chaque parti politique enregistré soumet une liste de candidats à la CEI avant l’élection, et la CEI détermine le nombre de sièges pour chaque parti en fonction des résultats des élections.

Video
À LA UNE
Retour en haut