› Elections 2018

Elections : des ONG relèvent des cas de corruption

Pas d'image

Ces ONG demandent à la CENI de ne considérer uniquement les résultats issus du comptage manuel dans la capitalisation des agrégats de vote.

Les ONG telles que AETA, RECIC et Collectif 24, disent avoir déployé une mission d’observation conjointe composée de 3000 observateurs dans 10 provinces du pays.

« Surprise de certains candidats surtout ceux du FCC avec les machines à voter à domicile procédant à l’impression des bulletins en leur faveur : cas signalés dans la ville de Bandundu/Kwilu à charge du Gouverneur de la Province, la candidate N°178 à la députation provinciale à Kimbanseke (remise d’un montant de 10 000FC à quelques électeurs qu’elle a obligés de voter pour elle avec la machine à voter apprivoisée dans sa propre maison) », disent ces ONG après la compilation de 2148 rapports, sms et appels reçus de la part des observateurs sur terrain.

Ces organisations évoquent des cas d’achat de cartes d’électeurs.

« (…) achat des cartes d’électeurs dans certains bureaux de Kisanga maternité, à la Katuba par certains candidats, distribution d’argent aux électeurs par certains candidats dans les alentours et dans les centres de votes », ont-elles ajouté.

Ces ONG demandent à la CENI de ne considérer uniquement les résultats issus du comptage manuel dans la capitalisation des agrégats de vote, « afin de favoriser un climat de confiance mutuelle entre différentes parties prenantes ».



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut