Elections 2018 › Présidentielle

Élections 2018 : des cas de fraudes signalés dans plusieurs villes du pays

Depuis lundi matin, 31 décembre, impossible de se connecter ou de consulter les réseaux sociaux en RDC. L’accès à internet a été coupé par les autorités, officiellement pour éviter un soulèvement populaire.

Au moment crucial de la centralisation des résultats des élections du 30 décembre. Dans certaines circonscriptions, le dépouillement est toujours en cours. Mais l’heure est surtout à la compilation des résultats. Alors que l’opposition et la société civile dénoncent des irrégularités dans plusieurs régions et villes du pays.

Les opérations de dépouillement sont désormais achevées à Mbandaka dans l’ouest, capitale de la province de l’Equateur, dans l’Est également à Bunia en Ituri. Ce mardi, à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga des bureaux de vote n’avaient en revanche toujours pas publié de résultats.

La Commission justice et paix de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), qui a déployé 738 observateurs à Lubumbashi, regrette que des observateurs se soient vus interdire l’accès à certains bureaux de vote pendant les opérations de dépouillement. C’est ce qu’explique l’abbé Benoit Mukwanga Mwana Tambwe, secrétaire exécutif provincial de la Commission justice et paix, à Lubumbashi.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut