› Elections 2018

Election 2018 : opposition, en front commun contre la machine à voter

Les membres de l'opposition politique congolaise

En vue d’adopter une stratégie commune pour écarter la machine à voter des scrutins du 23 décembre 2018, quatre principaux leaders de l’opposition se sont retrouvés le vendredi 7 septembre 2018 au siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS).

A cette réunion à huis clos, présidée par Félix Tshisekedi, et dont le contenu n’a pas été dévoilé, on a noté la participation de Pierre Lumbi de l’Ensemble pour le Changement, d’Eve Bazaiba du MLC (Mouvement de libération du Congo), et de Martin Fayulu de la Dynamique.

Les uns et les autres ont convenu de mettre en place un large « front commun » contre ce kit électoral de tous les dangers, dont l’usage risque de fausser complétement les résultats des urnes.

Conscients du fait que sans de fortes et permanentes pressions sur le pouvoir en place et la CENI, celle-ci risque d’opérer un passage en force, ils ont pris l’engagement de se serrer les coudes pour que cette « machine à tricher » ne passe pas.

Selon certaines indiscrétions, ces regroupement de l’Opposition ont également abordé la question de la candidature commune et des actions à mener pour gagner la bataille de l’alternance au pouvoir lors des élections présidentielle, législatives nationales provinciales, du 23 décembre prochain.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut