L’Édito

RDC- l’assassinat de Luca Attanasio: une lâche attaque terroriste

L’Ambassadeur d’Italie en R D Congo, Luca Attanasio, avait effectué un voyage dans une de régions les plus dangereuses de la RD Congo, pour visiter un projet scolaire dans un village au Nord-Kivu, qui a coûté sa vie lundi 22 février 2021.

En réaction à ce drame, le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio, a dans une déclaration,  a exprimé son  » grand choc et son immense chagrin face à ces meurtres brutaux. « Tous les efforts seront faits pour faire la lumière sur ce qui s’est passé », a di ministre italien des affaires étrangères.

Parmi les personnes tués lors de cette attaque, figure un officier de la police militaire italienne, Vittorio Iacovacci, 30 ans, et un chauffeur congolais Mustapha Banguma. Il sied de signaler qu’Attanasio, 43 ans, est mort à l’hôpital après que le convoi du Programme alimentaire mondial (PAM), des Nations unies dans lequel il voyageait est attaqué près de Goma. Le Président Sergio Mattarella a condamné cette « lâche attaque  » terroriste.

A en croire les responsables du parc national des Virunga, cette attaque serait une tentative d’enlèvement. Il faut dire que, l’événement s’est produit vers 10h15 heure locale, près de la ville de Kanyamahoro, au nord de Goma. « On ne sait pas exactement qui était derrière l’attaque, mais on sait que de nombreux groupes armés opèrent autour du parc » a indiqué un responsable du parc national de Virunga.

Selon le communiqué du PAM dont une copie est parvenue à notre rédaction, « l’attaque… a eu lieu sur une route qui avait été préalablement autorisée à circuler sans escorte de sécurité ». Le même document indique que, l’armée de la RDC a depuis lors déployé des troupes pour aider à la recherche dans la région. Il faut signaler que, différentes milices armées s’affrontent aussi régulièrement dans l’est du pays, où une importante force de l’ONU se bat pour maintenir la paix.

Mort de Luca Attanasio 

Luca Attanasio voyageait dans un convoi du PAM dans l’est du pays, explique la presse présidentielle congolaise dans un communiqué, le gouverneur de la province du Nord-Kivu Carly Nzanzu qui a retracé les faits ayant conduit à l’assassinat du diplomate italien. « L’on apprend que M. l’Ambassadeur est arrivé à Goma le vendredi 19 février 2021 à 10h30, à bord du jet de la MONUSCO immatriculé 5Y/SIM », raconte le gouverneur.

Le chef de l’exécutif provincial précise que, lundi 22 février 2021 vers  9H27, un convoi de deux véhicules du Programme Alimentaire Mondial PAM, est parti de Goma pour la commune de Kiwanja, en Territoire de Rutshuru, à son bord, outre le garde du corps de l’Ambassadeur et les chauffeurs, son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Italie en RDC et des agents du PAM », poursuit-il. À 10h15, ce convoi est tombé dans une embuscade à plus où moins 15 km de Goma et 3 km avant la Commune Rurale de Kibumba, plus précisément à Kanyamahoro sur la RN2 en Territoire de Nyiragongo », raconte le gouverneur de la province du Nord-Kivu.

Selon l’officier congolais, « les assaillants, au nombre de 6 et munis de 5 armes de type AK47 ainsi que d’une machette, ont procédé par des tirs de sommation avant d’obliger les occupants des véhicules à descendre et à les suivre dans le fin fond du Parc et ce, après avoir abattu l’un des chauffeurs afin de créer la panique », précise  le le gouverneur.

Alertés par les tirs des armes des guerres, les éco-gardes et les éléments de la FARDC présents dans la zone ont poursuivi les assaillants. « À 500 m, les ravisseurs ont tiré à bout portant sur le garde du corps décédé sur place et sur l’ambassadeur. Ce dernier a succombé à ses blessures, une heure plus tard, à l’hôpital de la Monusco de Goma », apprend-on de source médical.

Le gouvernement congolais, par la voix du président de la République, Félix Tshisekedi, a vivement condamné l’assassinat du diplomate italien. Un émissaire de Félix Tshisekedi à Rome a, dans un communiqué publié par la presse présidentielle, « condamne avec la plus grande fermeté cette attaque terroriste qui a visé le convoi de l’ambassadeur se trouvant à bord du véhicule de PAM ».

Le président congolais Félix Tshisekedi a instruit, les services compétents pour que la lumière soit faite sur ces crimes odieux dans les meilleurs délais et que leurs auteurs soient identifiés et traduits devant la justice », déclare le président Tshisekedi.

Insécurité à l’Est de la RD Congo

Il sied de signaler que, le parc national de Virunga est considéré comme l’un des endroits les plus dangereux de la RDC. Le diplomate  italien, traversait l’Est, la partie la plus instable du pays où de nombreux groupes armés locaux, ainsi que ceux du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda, se sont établis depuis 1999.

Il faut dire que cette attentat met en évidence le fait que la stabilité dans la région ne reviendra que si une solution est trouvée aux problèmes politiques de tous ces pays voisins. donc il faut une coalition sous régionale pour mettre fin à cet instabilité à l’Est du pays de Félix Tshsekedi.

Les congolais et les étrangers meurs tout les jours sur le parc national de Virunga alors que  la mission de maintien de la paix des Nations unies  MONUSCO, est présente en RDC depuis 1999, et c’est l’une des plus grandes opérations de maintien de la paix au monde, avec plus de 17 000 soldats sur le terrain. Mais la question sécuritaire, n’est toujours  pas résolut dans cette partie du pays.

 

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut