L’Édito

Agression rwandaise : une grande mobilisation pour exprimer la détermination à défendre l’intégrité du territoire national

Coopération RDC-Rwanda en mal
Une grande mobilisation pour défendre la paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo se généralise. Des alliances de convergence d’actions pour mettre hors du danger l’agresseur rwandais s’articulent efficacement.

 

Les leaders politiques et de la société civiles de la R D Congo, ont annoncé  une grande et imposante marche populaire et pacifique sur toute l’étendue du territoire national le vendredi 3 juin prochain.Notons que cette action mettra dans la rue toutes les forces sociales et politiques soucieuses de la stabilité et de la pacification totale de notre pays  la République démocratique du Congo.

Dans une déclaration rendue publique samedi 28 mai dernier ou en retrouve les signatures de Devos Kitoko de l’Écidé de Martin Fayulu, Lisanga Bonganga de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC), Félix Kabange et Guy Mikulu du Front commun pour le Congo( FCC) de Joseph Kabila, Dieudonné Mushagalusa du Panel des experts de la société civile, de Prince Epenge de ADD-CONGO, Elsie Lotendo de Biso Basi Telema etc. ces derniers exigent l’expulsion de l’ambassadeur rwandais du territoire congolais.

Il faut déjà préciser que cette marche populaire pacifique vise à condamner fermement l’agression du Rwanda contre la RD Congo, manifester le soutien aux Forces armées de la République Démocratique du Congo et obtenir, toutes affaires cessantes, le rappel à Kinshasa de l’ambassadeur de la RDC à Kigali et l’expulsion de l’ambassadeur rwandais du territoire congolais.

En outre, les forces sociales et politiques pilotées par le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC) et le Ministère des Laïcs protestants (MILAPRO), insistent pour que la mesure instituant l’état de siège soit levée dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et que soient arrêtées toutes les négociations entamées à Nairobi avec les groupes armés soutenus par le Rwandais Paul Kagame.

Enfin, les forces sociales et politiques invitent le gouvernement congolais à suspendre tous les accords de coopération avec le Rwanda et appellent la population à se mobiliser comme un seul homme pour exprimer sa détermination à défendre l’intégrité du territoire national et  de mettre hors du danger l’agresseur rwandais.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut