Santé › Actualité

Ebola : le quartier de Ndindi à Beni devenu le principal foyer de l’épidémie avec 70% des 20 derniers cas confirmés

Centre de traitement d'Ebola

Selon le ministère de la santé publique, le quartier de Ndindi dans la ville de Beni est devenu le principal foyer de l’épidémie à l’heure actuelle.

« Cette situation est liée à la résistance de la communauté dans ce quartier à collaborer avec les autorités sanitaires. Quelques familles ont longtemps caché les personnes malades, ont refusé que les prestataires de soin amènent les malades au Centre de Traitement d’Ebola (CTE), et ont refusé d’être vaccinées », renseigne le rapport dudit ministère sur la situation épidémiologique du 4 septembre dernier.

Plusieurs incidents violents à l’encontre du personnel médical et des structures de soin avaient également été rapportés, poursuit le rapport.

« Afin d’apaiser les tensions, un dialogue communautaire a été lancé entre la coordination de la riposte et les leaders communautaires de Ndindi », indique ce rapport.

Le ministère de la santé souligne en outre, qu’un comité local de coordination composé des leaders du quartier a été mis en place et un plan d’action communautaire a été élaboré.

Signalons tout de même qu’à ce jour, 22 patients ont été traités avec le mAb 114, Remdesivir, ou Zmapp. Sur ces 22 patients, 11 sont guéris, 4 sont décédés et 7 sont toujours hospitalisés mais ont vu leur condition s’améliorer.

Par ailleurs, 2 nouveaux cas d’Ebola ont été confirmés à Beni, et 1 autre à Mabalako, selon le rapport du 4 septembre dernier, rendu public par le ministère de la santé publique.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut