› Santé

Ebola : près de 2,5 millions de personnes sensibilisées pour contenir l’épidémie

La sensibilisation pour une meilleure action.

Le fonds des Nations-Unies pour l’enfance et ses partenaires ont annoncé ce mercredi 05 septembre avoir atteint le cap de 2.454.000 personnes sensibilisées contre la maladie à Virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri.

« Des efforts de sensibilisation et de prévention du virus Ebola ont été concentrés dans sept zones de santé, en étroite collaboration avec les communautés locales et 1.715 agents communautaires locaux », souligne le communiqué de l’organisation. “Un nombre croissant de communautés est désormais au courant de la maladie du virus Ebola et de la manière de prévenir sa transmission”, a déclaré le Dr Gianfranco Rotigliano, Représentant de l’UNICEF en République Démocratique du Congo. “La participation active des communautés concernées est essentielle pour arrêter la propagation de la maladie. Nous travaillons en étroite collaboration avec elles pour promouvoir le lavage des mains et les bonnes pratiques d’hygiène, pour qu’elles acceptent des enterrements dignes et sécurisés et pour identifier rapidement et aider les personnes susceptibles d’être infectées par le virus”, a ajouté le responsable.

Les populations à risque sont sensibilisées dans le cadre de communication interpersonnelle, d’animations publiques, d’émissions sur les radios communautaires, d’activités de porte-à-porte, de réunions d’églises et d’activités de groupes de jeunes. Huit survivants du virus Ebola ont rejoint les équipes de communication. « Ils partagent leurs expériences avec les communautés locales et soulignent l’importance de la détection précoce et du traitement des personnes présentant des symptômes de type Ebola », selon l’UNICEF. Déclarée depuis le début août, l’épidémie d’Ebola a déjà fait 85 morts dont 54 parmi les cas confirmés, selon un bilan officiel arrêté  en date du 4 septembre.

La RDC fait face à sa dixième épidémie d’Ebola depuis 1976 mais c’est la première fois que le virus sévit dans une zone de conflit armé. “La situation est compliquée en ce moment à Beni en raison d’Ebola. Il est compliqué d’avoir des offensives militaires alors qu’il y a les opérations d’assistance humanitaire car les deux sont incompatibles”, a dit mardi Florence Marchall, porte-parole de la MONUSCO. L’Organisation Mondiale de la santé (OMS) juge très élevé le risque de propagation  de l’épidémie et estime qu’elle ne sera pas facile à maîtriser. L’épicentre de la dixième épidémie d’Ebola est localisé dans la bourgade de Mangina à la lisière de deux provinces (Nord- Kivu et Ituri) à forte densité de population. Dans ces deux provinces, la grande mobilité de la population présente un grand défi de santé publique.  Les équipes soignantes appliquent un vaccin sur les patients et leurs contacts.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut