› Santé

Ebola : des experts japonais déployés sur le terrain

Le Japon soutient la lutte contre Ebola en RDC

Des experts de Japan Disaster Relief (JDR) sont déployés à Kinshasa pour appuyer la riposte contre l’épidémie d’Ebola depuis le 30 mai 2018.

L’aide du Japon est essentiellement basée sur la surveillance, le laboratoire ainsi que la coordination tant au niveau provincial que national. Plus spécifiquement, la JICA s’est engagé dans l’optique de la prompte résolution des problèmes opérationnels posés dans la riposte par les principaux maillons de l’organisation nationale et locale du Ministère de la Santé en leur apportant l’appui nécessaire. Il s’agit notamment de la Direction Générale de Lutte contre la Maladie (DGLM), de la Direction de Surveillance Épidémiologique (DSE), de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), du Programme National d’Hygiène aux Frontières (PNHF), de la Commission de Surveillance et de la Commission de Laboratoire.

Ils se sont concentrés sur des cibles stratégiques et urgentes, notamment le renforcement des capacités de surveillance et la confirmation de laboratoire à Kinshasa, en collaboration avec le Gouvernement de la RDC et les organisations internationales. Une station de contrôle sanitaire a été implantée au point d’entrée stratégique de Bende Bende à Maluku pour assurer la surveillance à l’entrée de Kinshasa, servant de verrou pour la protection de la capitale. Avec le PNHF, les experts japonais s’attèlent à appuyer le fonctionnement de cette station de contrôle sanitaire pour le screening des passagers et la désinfection des embarcations venant notamment de l’Equateur.
Le Gouvernement du Japon a également fourni un don de 3 millions de dollars américains pour la riposte, à travers l’OMS, l’UNICEF et l’OIM. Au total, 24 personnes ont été guéries depuis le début de l’épidémie. En somme, 55 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 38 confirmés, 14 probables et 3 suspects.

19 jours sans nouveau cas

Le dernier cas confirmé de la maladie à virus Ebola remonte au 6 juin 2018. Les analyses épidémiologiques ont permis d’identifier des contacts qui vivent dans les zones de santé voisines à Bikoro et Iboko. Ces contacts sont suivis et ont été conseillés de limiter leurs mouvements durant toute la période de suivi qui est de 21 jours. Le ministère de la santé renseigne que le dernier contact sortira de la liste de suivi des contacts le 27 juin 2018. Au total, 24 personnes ont été guéries depuis le début de l’épidémie. En somme, 55 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 38 confirmés, 14 probables et 3 suspects. D’après les dernières données, l’épidémie d’Ebola semble être largement maîtrisée à Bikoro et à Mbandaka. A Itipo, les équipes de terrain poursuivent les efforts pour identifier les cas suspects et préserver les communautés de tout risque.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut