› Santé

Ebola : les autorités locales rassurent la population avant l’arrivée des experts

la riposte contre Ebola se met en place

Une réunion de crise a réuni, hier aux après-midi à Beni, les autorités sanitaires de la zone de santé de Beni, un expert chargé de la surveillance épidémiologique au niveau de la division provinciale du Nord-Kivu et des experts de Médecin Sans Frontière.

La rencontre a été présidée par le maire intérimaire de Beni, Bakwanamaha modeste, pour rassurer la population sur les premières mesures déjà prises avant l’arrivée des experts. “La bonne nouvelle est que les équipes de la prise en charge sont déjà mises en place à Beni comme à Mangina pour prendre en charge les malades qui vont être identifiés dans la société. Nous rappelons à la population qu’il n’y a que l’hôpital général de référence de Beni qui peut prendre en charge les malades pour la ville et pour le cas de Mangina c’est le centre de santé de Mangina. Les autres structures quand elles reçoivent les malades, elles doivent faire vite pour les déférer à ces deux structures où sont basées les unités de prise en charge”, a expliqué le maire intérimaire de Beni. “Il est vrai que dans le système qu’on va monter avec MSF, il y aura d’abord le triage d’observation et les malades seront orientés en fonction des symptômes qu’ils présentent”, précise le docteur Guy Mutombo, expert chargé de la surveillance épidémiologique à la division provinciale de santé au Nord-Kivu.

La riposte

Une délégation composée du ministre de Santé et ses 12 experts, du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies et du gouverneur du Nord-Kivu vient d’arriver cet après-midi à Beni pour lancer la riposte contre Ebola. L’équipe vient d’apporter une riposte à l’épidémie du virus Ebola déclarée dans la localité de Mangina située à 30 kilomètres de la ville de Beni. “Je voudrais féliciter le gouvernement pour cette réponse rapide. Il est venu avec des équipes, on va visiter Mangina dans quelques minutes. Tout ça veut dire que la riposte est déjà en cours”, déclare David Gressly, représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU. La Monusco promet d’apporter un appui logistique au gouvernement congolais pour mettre fin au virus Ebola dans la zone de santé de Mabalako. “La Monusco va appuyer cette riposte. On va donner surtout une assistance logistique et s’il y a besoin nous allons aussi apporter notre appui sur le côté sécuritaire. Nous sommes là pour écouter et savoir les besoins et une fois qu’on a tous ces détails, on va commencer la mise en œuvre de notre appui”, ajoute-t-il.

Il s’agit de la 10ème épidémie d’Ebola déclarée en RDC. Selon les données du ministère de la Santé, 20 décès ont déjà été rapportés dans l’aile de santé de Mangina située dans la zone de santé de Mabalako, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut