Politique › Sécurité

Ebola : 4 volontaires pris en otage près de Beni

Centre de lutte contre Ebola de Bandaka

Trois agents de la protection civile et un épidémiologiste ont été brièvement pris en otage par un groupe de miliciens Maï-Maï à Matembo.

Selon le récit de l’équipe de communication de la coordination nationale de la riposte, ces trois personnes préparaient un enterrement digne et sécurisé d’un décès communautaire dans le village. « Arrivée sur les lieux, l’équipe a procédé à la décontamination de l’habitation, au prélèvement sur le corps du défunt et à la préparation du corps pour l’enterrement. C’est à ce moment-là que les rebelles sont entrés dans le village et ont pris en otage les 4 agents de la riposte. L’alerte est remontée à la commission sécurité de la coordination qui a alors envoyé des policiers pour libérer les otages. Heureusement, les otages ont été retrouvés sains et saufs. Ils ont rapidement été libérés et le test laboratoire de l’échantillon était négatif », explique la source.

Pour évoquer notamment le défi sécuritaire dans la lutte contre Ebola, le Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Julien Paluku, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, le Directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et  la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui, étaient à Beni ce mercredi. Au Nord-Kivu et en Ituri, sur les 273 cas confirmés, 156 sont décédés et 91 sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola (CTE) installés.

À LA UNE
Retour en haut