Société › Actualité

Le drame des populations déplacées dans et autour de Kalemie s’aggrave

Depuis plusieurs mois la situation humanitaire dans et autour de Kalemie (Tanganyika) inquiète. Avec la saison pluvieuse, les conditions des populations déplacées se dégradent davantage.

« La situation des populations déplacées dans et autour de Kalémie continue de se détériorer avec la saison des pluies et le manque d’accès aux besoins vitaux. Les conditions sanitaires de ces familles sont devenues inacceptables. Hier nous venons de distribuer des bâches en plastiques, des moustiquaires et des savons à 1600 familles dans les sites informels autour de Kalémie. C’est la troisième distribution de biens de première nécessité que MSF effectue pour ces familles isolées et livrées à elles-mêmes depuis de nombreux mois. Mais les besoins à couvrir restent encore énormes. Il est nécessaire que d’autres distributions à grande échelle aient lieu auprès de ces familles pour assurer des conditions de vie dignes avec suffisamment d’eau potable, de nourriture et d’abris décents. Ces milliers de personnes en détresse et démunies méritent la solidarité de tous. Les besoins majeurs sont l’absence d’abris décents et de moustiquaires pour se protéger dans cette zone sévèrement affectée par le paludisme », a déclaré Thierry Goffeau, Coordinateur d’urgence pour MSF dans la région de Tanganyika qui revient de la zone autour Kalémie.

La province du Tanganyika est secouée depuis plus d’une année par des conflits communautaires entre Twa et Luba. Des conflits qui ont causé plus de 500.000 déplacés et une centaine de morts. Cinq des six territoires de cette province sont touchés par cette crise qui semble étouffée par le drame du Kasaï.

En août dernier, MSF, MSF travaille dans ces campements de déplacés autour de Kalemie depuis avril 2017, avait déjà alerté sur les conditions difficiles faisant craindre la propagation d’épidémies. L’organisation s’était également plaint d’une organisation peu adaptée des sites en plus de la «grande promiscuité des huttes en paille dans les campements.» C’est d’ailleurs cette gestion calamiteuse qui aurait provoqué des nombreux incendies notamment dans les sites de Moni, Lukwangulo, Kabubili, Kaseke et Katanyika.

Les 14 sites de déplacés informels que couvrent MSF abritent entre 70’000 et 100’000. L’organisation apporte une aide d’urgence en menant des campagnes de vaccination, des cliniques mobiles et des activités de prévention choléra.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut