Société › Education

Désactivation des enseignants grévistes du fichier de paie : Muyumba adresse une question orale avec débat à Mwaba

les enseignants grévistes
Francine Mouyumba

L’honorable sénatrice Francine Muyumba a adressé une question orale avec débat à Tony Mwaba ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST). Cette question orale, est relative au sujet de la désactivation de la liste de paie, des enseignants grévistes.

 

L’élue des élus  Francine Muyumba, dit avoir déposé son initiative au bureau du Sénat vendredi 8 octobre. Elle a fait savoir qu’elle voudrait s’assurer de la légalité de la démarche du ministre Tony Mwaba, sur ces intentions de vouloir désactivés les enseignants grévistes du fichier de paie.

« Nous attendons que la question soit transmise au concerné, le ministre. Mais ce qui est plus important, c’est que nous avons demandé la légalité de ses actions sur le plan de l’ordonnance qui concerne l’enseignement ainsi que le statut des agents des services publics qui donne le droit aux travailleurs de grever. Ce sont là les grandes lignes … », a dit la sénatrice Francine Mouyumba.

Signalons que, le Secrétaire Général ad intérim à l’EPST, a sur instruction du ministre Tony Mwaba, exigé le contrôle dans toutes les écoles afin de s’assurer de la présence physique de chaque enseignant dans son établissement d’affectation. C’éatit à la suite du mouvement de grève observé dans plusieurs écoles conventionnées catholiques depuis le début de la rentrée scolaire 2021-202 fixée le 4 octobre dernier.

Les enseignants absents au moment du contrôle ont été désactivés dans le fichier de paie et remplacés par les nouvelles unités, selon l’instruction du ministre Tony Mwaba.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut