International › APA

Décès à Kinshasa de la télé-évangéliste Elisabeth Olangi Wosho

La télé-évangéliste Elisabeth Olangi Wosho alias « Maman Olangi », fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères du Christ (CIFMC, une sorte d’église de réveil) et présidente de la « Fondation Olangi-Wosho », est décédée dans la nuit de lundi à mardi à Kinshasa à l’âge de 68 ans des suites d’une crise, a annoncé son chargé de communication, Jessy Kabasele.« Maman Olangi » est décédée deux jours après l’inhumation le samedi 02 juin à Bibwa (Est de Kinshasa) de son mari, Joseph Olangi, qui avait succombé depuis le 1er octobre 2017 sur son lit d’hôpital à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Le couple Joseph et Elisabeth Olangi pour qui « le diable est responsable de tous les maux notamment la pauvreté, le célibat, la stérilité, le chômage » avait initié, depuis le début des années 1990, un « ministère du combat spirituel » contre le diable par des prières et de longs jeûnes.

Ce ministère qui s’est progressivement répandu en Afrique et dans le monde était devenu l’une des plus grandes sinon la plus grande église de réveil de la RD Congo réunissant dans son sein des milliers d’adeptes.

Le couple Olangi qui a eu sept enfants trônait à la tête d’une fortune difficile à chiffrer et disposait des concessions ainsi que des biens mobiliers et immobiliers non seulement à travers toute la RD Congo où cette église est implantée, mais aussi à travers l’Afrique et ailleurs dans le monde.

Le programme des funérailles de « Maman Olangi » n’a pas été communiqué.

À LA UNE
Retour en haut