International › APA

Crise postélectorale au Bénin : l’Eglise appelle à préserver la paix

Pas d'image

La conférence épiscopale du Bénin a appelé, vendredi à Cotonou, les différentes parties impliquées dans la crise née des législatives du 28 avril 2019 à préserver la paix et l’unité nationale.A travers une déclaration intitulée « Halte à la violence: préservons la paix et l’unité nationale » lue face à la presse, la conférence épiscopale condamne fermement les actes de violence et de vandalisme sous toutes leurs formes.

« L’atmosphère délétère dans laquelle se sont déroulées les élections législatives du 28 avril 2019, les incidents et la violence qui ont émaillé par endroit le scrutin, la faible participation de la population et les inimaginables scènes de violence du 1er mai 2019 à Cotonou avec leur lot de victimes nous préoccupent à un haut point », affirment les Evêques béninois.

Selon eux, «la psychose gagne le cœur des Béninois si fiers de leur pays connu sur le plan international comme un havre de paix et modèle de démocratie en Afrique ».

Au regard de cette situation, la conférence épiscopale témoigne sa compassion aux victimes des divers actes de violence perpétrés, réitère son appel à s’abstenir de toutes formes de violence et invite « les leaders politiques à renouer le fil du dialogue pour la préservation de la paix sociale et de l’unité nationale, gage du développement harmonieux du Bénin. »

Aussi, les Evêques « offrent-ils leur service pour la médiation en vue d’un retour au calme, à la cohésion sociale et à la tolérance réciproque ».

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut