Politique › Actualité

Crise politique : la Rdc au menu des travaux du Groupe de contact international pour la région des Grands Lacs

L’objectif de la rencontre est de trouver une solution pour une sortie de crise en République Démocratique du Congo.

Le Groupe de contact international pour la région des Grands Lacs d’Afrique, qui comprend les États-Unis, l’UE et les Nations Unies, se réunit le 12 octobre 2017 à La Haye.

Au menu des travaux de la rencontre de la Haye, l’impasse politique en RD Congo et les préoccupations en matière humanitaire et sécuritaire dans ce pays du Bassin du Congo, a annoncé Human Rights Watch dans un rapport publié ce mardi 10 octobre 2017.

L’Ong de défense des droits de l’homme indique que sept organisations congolaises et internationales ont demandé ce mardi 10 octobre, aux « États-Unis et l’Union européenne (UE) d’élargir le champ des sanctions individuelles et les appliquer aux membres de la famille du président Joseph Kabila et à ses associés d’affaires qui tirent profit d’activités illégales en République démocratique du Congo ».

Il s’agit des Ong : Human Rights Watch (HRW), Association africaine des droits de l’homme (ASADHO), The Enough Project, Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique, (PPLAAF), European Network for Central Africa (EurAc), Rights and Accountability in Development (RAID) et Sherpa.

Pour Human Rights Watch, l’heure est venue pour : « Les partenaires internationaux de la RD Congo de montrer au président Kabila que son comportement abusif ne peut demeurer sans véritables conséquences, en infligeant des sanctions aux membres de sa famille et à ses associés d’affaires qui tirent profit illégalement de ses manœuvres anticonstitutionnelles pour rester au pouvoir. Attendre plus longtemps encore ne fera qu’encourager le recours par Kabila à la violence, à la répression et au pillage pour se maintenir au pouvoir, et c’est le peuple congolais qui continuera à le payer au prix fort », a déclaré Ida Sawyer, directrice pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

La RD Congo est confrontée à une crise en matière de droits humains et de sécurité qui s’est aggravée en 2016 avec le refus d’abdiquer du président joseph kabila à la fin du second mandat comme le demandait la constitution de la RDC.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut