Eco et Business › Agro-industrie

Crise à l’Est de la RDC: Obasanjo conseille à Tshisekedi la théorie du bâton et de la carotte

Insécurité à l'Est de la RDC
Obasanjo et Félix Tshisekedi
Des diplomates étrangers font, depuis un temps, des navettes en République démocratique du Congo dans le cadre de la crise entre Kinshasa et Kigali. Après le secrétaire d’État américain Antony Blinken, c’est l’ancien chef d’État nigérian Olusegun Obasanjo qui a foulé le sol de Kinshasa pour échanger avec Félix Tshisekedi sur cette question sécuritaire.

 

S’achemine-t-on vers l’issue du conflit ? Difficile de répondre pour l’heure à cette question, surtout que les deux personnalités n’ont pas la même approche de cette crise. L’Américain a été modéré, alors que le Nigérian a été direct, condamnant implicitement Kigali.

Pour certains Congolais, « les Occidentaux entrevoient un rapprochement entre Kinshasa et Moscou. Raison pour laquelle ils feignent d’éteindre le feu pour regagner la confiance des Congolais ». Pour d’autres, « l’heure de la fin du régime Kagame a sonné. Le dernier rapport des experts de l’ONU n’est pas un hasard. L’homme est lâché par les Américains ».

Obasanjo conseille à Tshisekedi la théorie du bâton et de la carotte

En séjour le 23 août à Kinshasa, l’ancien Président nigérian Olusegun Obasanjo, a proposé à Félix Tshisekedi son plan de sortie de crise sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, lors d’un entretien à la Cité de l’Union Africaine.

Celui qui est considéré comme un sage africain consulté par les Nations Unies et l’Union Africaine pour le règlement des conflits, a conseillé à Félix Tshisekedi la théorie du bâton et de la carotte. C’est-à-dire, la voie diplomatique et militaire, pour chasser l’ennemi.

Il faut rappeler que ce sage a une parfaite connaissance de la situation sécuritaire de l’Est de la RDC, ainsi que des acteurs nationaux et régionaux.

D’ailleurs, il avait été désigné envoyé spécial en RDC par l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, il y a 14 ans, en pleine crise sécuritaire en RDC. Et il avait réussi à trouver  une convergence des vues entre protagonistes.

Aujourd’hui encore, l’homme se dit prêt à puiser dans sa sagesse pour trouver une issue de sortie qui ne compromet pas la souveraineté du pays face à l’agression dont est victime la RDC de la part du Rwanda.

Kamerhe associé…

Après avoir échangé avec le Président congolais, Olusegun Obasanjo a rencontré le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, ainsi que le sage et l’homme politique congolais Vital Kamerhe. Ce dernier est susceptible de faire partie de la solution dans cette région où il est originaire, et dont il maîtrise les rouages. D’ailleurs, lors de sa dernière sortie médiatique, le 22 août courant, l’homme a promis de s’y rendre pour mettre sa main à la pâte quant au retour de la paix. Il dispose donc, lui aussi, de son plan de sortie de crise dans l’Est de la RDC.

 Le premier ministre zappé ?

Curieusement, Olusegun Obasanjo n’a pas rencontré le Premier ministre, pourtant présent au pays. Une situation qui a attiré l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale. « Il a rencontré Vital Kamerhe, un simple acteur politique, alors que Sama Lukonde, chef du gouvernement, a été zappé », s’est exclamé un internaute.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut