International › APA

Crédit immobilier: le gouvernement ivoirien annonce des fonds de garantie pour des acquéreurs

Pas d'image

Le directeur du logement et de l’aménagement foncier du ministère ivoirien de la construction, du logement et de l’urbanisme, Célestin Koalla, a annoncé mardi à Abidjan, que le gouvernement mettra en place des fonds de garantie pour les acquéreurs non bancarisés qui désirent obtenir des crédits immobiliers auprès des institutions bancaires, a appris APA sur place.Ces fonds de garantie permettront notamment de sécuriser le financement des banques auprès des acquéreurs qui n’ont pas de comptes bancaires.

«Au niveau de l’Etat, la grosse préoccupation, c’est le crédit acquéreur.  Nous sommes en train de mettre en place des fonds de garantie aussi bien pour les acquéreurs que pour les promoteurs immobilier », a annoncé M. Koalla  qui représentait le ministre ivoirien de la construction à une table ronde organisée par la Banque Atlantique Côte d’Ivoire (BACI)  sur le crédit immobilier.

 Cette rencontre qui a eu pour thème, «le secteur immobilier en Côte d’Ivoire : quels rôle des acteurs pour le développement d’une offre inclusive », a réuni la plupart des acteurs de l’écosystème de l’immobilier dans le pays (Promoteurs immobilier, acquéreurs, Banquiers…).

« Les banquiers ont fait beaucoup d’efforts. Il faut que le gouvernement puisse les aider maintenant à atteindre tous nos compatriotes qui ne sont pas bancarisés. Parce que le banquier, c’est un privé, il a besoin d’un minimum de garantie. Il nous appartient, État de Côte d’Ivoire, de permettre à nos concitoyens qui n’ont pas de bulletins de salaire ou qui ont des revenus instables de pouvoir bénéficier du logement, mais en rassurant le banquier », a dit M. Koalla expliquant le bien-fondé de ces fonds de garantie.

«Aujourd’hui, nous avons compris la problématique des particuliers. En dehors de l’offre de la diaspora qui est en cours de préparation et de l’offre des commerçants, nous avons une offre pour les salariés à des taux attractifs qui consiste à financer l’ensemble du projet sur 20 ans à des coûts allant jusqu’à 6,9%», a indiqué pour sa part, Arsène Coulibaly, le directeur général de la Banque Atlantique Côte d’Ivoire.

« Nous ne comptons pas faire les choses à moitié. Nous proposons une solutions qui consiste à faire des financements intégrés», a-t-il ajouté. Le gouvernement ivoirien, rappelle-t-on, a promis la construction de 60.000 logements sociaux sur la période 2012-2016, puis 150.000 logements d’ici 2020. 

Le déficit annuel de logements dans le pays est estimé à environ 400.000 unités. Le prix plafond du logement social a été fixé à 12,5 millions FCFA et celui du logement économique fixé à 23 millions FCFA par le gouvernement ivoirien.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut