Société › Actualité

Le CRDH appelle à venir en aide aux déplacées de Lubero

Carte de Lubero au Nord Kivu

Le coordonnateur territorial de cette ONG affirme en effet que ces déplacés n’ont pas accès aux soins de santé et sont sans assistance alimentaire depuis plus de trois mois.

Les habitants de plusieurs localités du sud du territoire de Lubero au Nord-Kivu vivent, depuis plus de trois mois, dans des familles d’accueil à Maseraka et certains passent même la nuit à la belle étoile. La Convention  pour le respect des droits humains (CRDH) a appelé mardi 17 octobre le gouvernement et les organisations humanitaires à venir en aide aux personnes déplacées.

Ces personnes ont abandonné leurs villages, fuyant les affrontements entre les FARDC et les groupes armés qui écument la région.

Elles se sont réfugiées notamment dans les localités de Kipese, Kitaki et Katambi.

Dans leurs lieux de refuge, les déplacés «sont sans assistance alimentaire depuis plus de trois mois d’insécurité, ils n’ont pas d’eau potable, ils n’ont pas accès aux soins de santé ; alors que les enfants en âge scolaire sont dépourvus de l’enseignement», a détaillé Maître Olivier Kinzandu, coordonnateur territorial de la CRDH Lubero.

Ces mauvaises conditions de vie inquiètent l’ONG qui lance un cri d’alarme :

«Si aucune assistance alimentaire n’est faite il y a risque d’enregistrer des pertes en vies humaines», a-t-il averti, appelant les personnes de bonnes volontés, les humanitaires ainsi que le gouvernement congolais à «venir en aide à ces déplacés qui vivent très péniblement».



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut