International › APA

Covid- 19: La CEDEAO appelle à l’annulation de la dette

Les treize pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont appelé jeudi à Abuja l’annulation de la dette pour faire face à la pandémie de coronavirus. Le sommet extraordinaire par téléconférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO a passé en revue les effets du Coronavirus sur leurs économies.

 Le président de l’organisation sous-regionale et président de la République du Niger, Alhaji Mahamadou Issoufou, a souligné les effets dévastateurs du virus sur les populations et les économies des Etats membres.

 Une déclaration du Secrétariat de la CEDEAO, jeudi à Abuja, a indiqué que M. Issoufou a appelé à des efforts de collaboration entre les États membres pour lutter contre la pandémie, qui, selon lui, a déjà fait de nombreuses victimes dans la région et au-delà.

 Le président en exercice a plaidé pour une annulation totale de la dette des pays africains afin de permettre au continent de survivre à l’ère post-coronavirus.

 Il a félicité la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) pour leurs contributions à ce jour à la lutte contre le coronavirus. 

Issoufou a exhorté les deux institutions financières à faire plus pour le continent africain afin de sauver plus de vies. 

Dans ses remarques, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (RSSG), M. Mohamed Ibn Chambas, a réitéré la détermination des Nations Unies à continuer de s’associer à l’Union africaine et à la Cedeao dans la lutte contre le virus.

 Il a également appelé à l’annulation de la dette des pays africains dans le cadre de palliatifs visant à amortir les effets du virus sur leurs différentes économies. 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut